Céline Souakria, fondatrice de la Maison de Jeanne

Série « Elles font la Bourgogne-Franche-Comté ». Chaque semaine, de mars à juin 2021, la Région Bourgogne-Franche-Comté met à l’honneur des femmes remarquables, dans le cadre du Printemps de l’égalité.

À quoi ça tient ça l’engagement ?  Pour Céline Souakria, c’est avant tout une histoire de famille et de modèle maternel. « Ma mère, Jeanne, était une militante très pragmatique qui a aidé beaucoup de gens à se remettre debout. Première femme divorcée dans notre ville, elle a élevé seule trois enfants. » De cet héritage, l’enseignante belfortaine a conservé le courage, l’altruisme et la conviction que « le meilleur peut toujours arriver ». Depuis 26 ans, elle travaille avec des enfants qui ont besoin d’un accompagnement renforcé, en zone d’éducation prioritaire ou avec des élèves présentant des troubles du comportement : « Je crois que dans une école de campagne, je m’ennuierais ! ».
« Donner toujours une seconde chance », c’est aussi l’un de ses leitmotivs, à l’origine du grand projet qu’elle porte depuis 2017. Après « un long cheminement » et le décès de sa maman, Céline Souakria décide de créer une structure d’accueil et d’accompagnement pour les jeunes mères isolées qui se retrouvent sans formation ni emploi. Le nom était tout trouvé : la Maison de Jeanne. Évidemment. « Permettre à des jeunes femmes d’acquérir une formation et leur proposer un mode de garde adapté, ce n’était pas une idée lumineuse » dit-elle avec modestie pour souligner l’évidence de sa démarche.

Une « maison-tremplin » pour les jeunes mères isolées
Entourée par des proches, famille et amis, avec qui elle fonde une association, elle se démène pour trouver des locaux et des financements. Malgré les difficultés, elle garde le cap, s’accroche à son idée de départ. Fin 2021, la Maison de Jeanne deviendra enfin une réalité. À Valdoie, dans un petit immeuble loué au diocèse, six ou sept familles monoparentales pourront emménager dans des appartements. La Maison abritera également une micro-crèche ouverte 6 jours sur 7, tôt le matin et tard le soir, ainsi qu’un service d’accompagnement socio-professionnel.
« Les mères, âgées de 18 à 26 ans, paieront un loyer et la crèche. Ce sera une ‘’maison-tremplin’’, explique la présidente de l’association. Elles arriveront pour poser leurs valises» Première étape : les aider à retrouver confiance en elles, après la rupture avec l’école et le conjoint. Les jeunes femmes pourront alors s’engager dans un parcours de formation ou de retour à l’emploi. Et  voler ensuite de leurs propres ailes, en toute autonomie. « Une grossesse précoce, ça peut être un incident de parcours mais ça ne doit pas être un handicap, insiste Céline Souakria. À notre petite échelle, on va aider les familles monoparentales à avoir l’avenir qu’elles méritent ».  Parce que le meilleur peut toujours arriver.

Ses dates clés

  • 1971 : naissance à Lons-le-Saunier (39)
  • 1995 : premier poste de professeure des écoles à Belfort (90)
  • 2017 : création de l’association la Maison de Jeanne (accueil de jeunes mères isolées)
  • 2021 : ouverture de la Maison de Jeanne à Valdoie (90)
     

Ses sources d’inspiration

« J’aimais beaucoup Gilberte Marin-Moskovitz, une élue belfortaine d’une grande discrétion qui savait se mettre au service de tous. Au niveau national, j’ai évidemment une grande admiration pour Simone Veil et l’abbé Pierre. »

 

Son message pour les femmes

« Tout est toujours possible : pas besoin d’être une wonder woman ! C’est le sens de nos actions qui permet d’oser, d’avoir du courage. »

Signature du Plan régional pour l'entrepreneuriat des femmes (PAREF) 2021-2023, mercredi 19 mai 2021. De gauche à droite,  Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région en charge de l’égalité, Eric Pierrat, secrétaire général aux affaires régionales, et Marc Auloge, directeur régional de BPIfrance – Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Osez devenir cheffes d’entreprise !

Lire l'article
21 mai 2021
Egalité femmes-hommes - Crédit AdobeStock

La Région met à l’honneur des femmes d’excellence et d’enga…

Lire l'article
8 mar 2021
Lauréate de l’édition 2020 du concours Initative au féminin, Claire Arnou a reçu un chèque de 5 000 € et fera la Une de l’affiche de l’édition 2021 - Crédit photo Olivier Perrenoud

Concours Initiative au féminin : Claire Arnou, maquilleuse …

Lire l'article
11 jan 2021
Toute l'actualité
Article du 26/05/2021 09:06, modifié le 04/06/2021 08:45

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter