Une Région à énergie positive !

La transition énergétique est une des priorités de la politique régionale. Devenir à terme « région à énergie positive », c’est-à-dire une région qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme, cela se prépare, s’invente, s’anticipe, s’expérimente. L’action régionale porte particulièrement sur l’efficacité énergétique des bâtiments, sur la production des énergies renouvelables (EnR) et la mobilisation des citoyens et territoires.

La transition énergétique vise à préparer la société de « l’après pétrole » et à instaurer un modèle énergétique robuste et durable face aux enjeux d’approvisionnement et d’indépendance en énergie, à l’évolution des marchés, à l’épuisement des ressources et aux impératifs de la protection de l’environnement. Le dernier rapport du GIEC précise les échéances auxquelles il faut parvenir à réduire les émissions de gaz à effet de serre pour contenir le réchauffement.
Aujourd’hui encore, 85% des énergies consommées en Bourgogne-Franche-Comté  proviennent des  énergies  non  renouvelables  (combustibles  fossiles  et  uranium).  Cette  utilisation  massive  provoque des émissions de gaz à effet de serre, la diminution des réserves mondiales, la recherche de nouveaux sites d'exploitation et l'épuisement, à terme, des ressources.
Face à ces constats, la transition énergétique vise à répondre à trois enjeux principaux : celui de la sobriété qui repose sur les économies d’énergies, la lutte contre les gaspillages et les surconsommations, celui de l’efficacité énergétique, et celui du développement des énergies renouvelables.
En juin 2020, la Région a adopté son SRADDET et a intégré les objectifs climat-air-énergie du scénario « Vers une Région à énergie positive et bas carbone en 2050 » (voir en bas de page). Ce scénario fixe une feuille de route énergie-climat ambitieuse de la région à 2050, avec des objectifs intermédiaires en 2026 et 2030.
Le 24 juin 2022, la Région s’est dotée d’une feuille de route de la transition énergétique (voir en bas de page) pour la déclinaison de ces objectifs dans l’ensemble de ses politiques (mobilité, développement économique,  aménagement du territoire, formation etc.), et notamment à travers deux politiques phares : la rénovation énergétique performante des bâtiments et le développement des énergies renouvelables et de récupération.
Par ailleurs, la Région a souhaité dès 2017, s’appuyer sur une communauté d’acteurs engagés dans la transition écologique et énergétique, en animant le réseau des Pionniers Ordinaires de la Transition Ecologique (POTEs), afin de donner de l’élan à cette transition en région, aux côtés des politiques plus traditionnelles.

Développer la rénovation énergétique performante du parc de bâtiments

Réduire les émissions de CO2, responsables du réchauffement climatique, est une préoccupation planétaire. La France, qui a signé les accords de Paris en décembre 2015 (lors de la COP21), s’est fixée comme objectif ambitieux de contenir l’augmentation globale des températures à 1,5°C. Pour y parvenir, la part des gaz à effet de serre émise au quotidien doit considérablement diminuer : ces gaz proviennent des transports, de l’industrie, mais aussi fortement des bâtiments (chauffage et climatisation).

Rénover l’habitat, social et privé, et le parc public public des collectivités territoriales
La Région Bourgogne-Franche-Comté concentre ses efforts sur la rénovation de l’habitat, pour les locataires en logement collectif social, mais aussi pour l’habitat individuel. Un budget important est alloué pour rénover les logements sociaux. Les bâtiments publics sont également concernés, afin de leur faire atteindre le niveau énergétique Bâtiment Basse Consommation (BBC), avec des matériaux biosourcés (bois, chanvre, paille, ouate de cellulose…). Des subventions et aides financières, sont octroyées aux maîtres d’ouvrages publics et privés (bailleurs sociaux, collectivités, associations, propriétaires privés, etc.) Elles peuvent aller jusqu’à 320 000 euros pour les travaux des logements sociaux et 200 000 euros pour les bâtiments publics.

Aider et accompagner les propriétaires de leur maison individuelle
Tous les habitants, propriétaires de leur logement, peuvent solliciter leur conseiller France Rénov’ pour recueillir les informations qui leur permettront de conduire leurs projets de rénovation, en vue d’atteindre les meilleures performances énergétiques possibles. La réalisation d’une « feuille de route financière » apporte une information exhaustive en matière d’aides disponibles selon la situation du ménage. L’accompagnement par le service public Effilogis - maison individuelle permet enfin, pour les publics « très modestes » au regard des critères de l’Anah, de bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 9 000 €.

Contacter l’Espace Conseil France Rénov’ le plus proche de chez vous !

Accélérer le déploiement des énergies renouvelables sur l’ensemble du territoire

L’autre enjeu de la transition énergétique est celui de la production d’énergie issue de sources renouvelables. Les énergies renouvelables (EnR) sont des sources d'énergie dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu'elles puissent être considérées comme inépuisables à l'échelle du temps humain (eau, vent, soleil, chaleur terrestre). La substitution d’énergies fossiles par des énergies renouvelables locales permet de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre mais également de répondre à la problématique de la dépendance énergétique. La crise à laquelle nous sommes confrontés actuellement démontre le besoin d’investir dans des énergies locales et renouvelables.

Les politiques régionales visant à favoriser la production d’énergies renouvelables sont inscrites au contrat de plan Etat-Région (CPER) en lien étroit avec l’ADEME et portent essentiellement sur le financement d’opérations de sensibilisation et d’animation, d’études de faisabilité, d’investissements pour les filières : bois énergie, méthanisation, solaire thermique et micro-hydroélectricité, au regard notamment du potentiel que représentent la couverture forestière de la région, l’activité agricole d’élevage et le réseau hydrographique.
Par ailleurs, la Région a fait le choix d’intégrer plusieurs SEM locales : SEM Nièvre Energie, SEML Côte-d’Or Énergies et la SEM Energies Renouvelables Citoyenne en vue de développer aussi les EnR électriques qui ne peuvent pas faire l’objet de subventions directes, les dispositifs d’intervention étant essentiellement nationaux à travers l’obligation d’achat et le complément de rémunération.
La Région soutient les études d’auto-consommation collective photovoltaïque et les études de potentiel afin de permettre aux territoires de planifier au mieux la mobilisation du potentiel photovoltaïque
.
Enfin, la Région souhaite encourager la mobilisation citoyenne dans la transition énergétique qui est une condition de sa réussite, de l’acceptabilité des projets et des retombées économiques et sociales pour le territoire. C’est dans cet objectif que la Région s’est impliquée dans la construction des SEM locales, de la SCIC Jurascic et finance des missions d’accompagnement au développement des énergies renouvelables participatives et citoyennes.

Mobiliser les citoyens autour du défi énergétique

Depuis 2017, la Région Bourgogne-Franche-Comté et Energy Cities animent, en partenariat avec l’ADEME, le réseau des Pionniers Ordinaires de la Transition Energétique (POTEs). Pour accélérer la transition énergétique, la Région s’appuie sur ces pionniers/précurseurs pour leurs nouvelles manières de penser et les soutient comme acteurs du changement et de l’amorçage de transitons sociétales. Elle fait le pari que la mise en synergie de précurseurs entre eux et le fait de leur permettre d’expérimenter de nouvelles dynamiques portent un potentiel créatif et d’innovation tel qu’il peut déclencher des changements de grande ampleur, à la hauteur des enjeux climatiques et socio-écologiques auxquels nous faisons face.

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, vendredi 1er juillet 2022 - Photo DR

C’est la fête au Parc naturel régional du Pays Horloger !

Lire l'article
1 juil 2022
Marie-Guite Dufay et Fabien Sudry se sont retrouvés dans le Doubs, chez Streit Mécanique, pour réunir le comité de pilotage du plan Etat-Région pour la filière automobile - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Xavier Ducordeaux

Plan automobile : le coup d’accélérateur

Lire l'article
30 juin 2022
Maison Effilogis à Besançon - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté David Cesbron

Effilogis : 32 projets examinés par le Comité technique

Lire l'article
29 juin 2022
Toute l'actualité

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter