A quoi sert la Région ?

À quoi sert la Région ? Peu savent répondre. Et pourtant, la Région est présente dans le quotidien de chaque Bourguignon-Franc-Comtois.

De la formation à la transition énergétique, du développement économique aux transports, des lycées à l’agriculture, de la jeunesse aux fonds européens, en passant par le sport et le tourisme, elle intervient dans le cadre de ses compétences obligatoires, facultatives et partagées avec les autres collectivités. La Région a vu ses pouvoirs renforcés en matière de développement économique et d’aménagement durable du territoire. Elle est devenue l’autorité organisatrice des transports sur le territoire. De nouvelles compétences lui ont été transférées : la gestion des transports scolaires et interurbains et le Centre de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS) dont elle est devenue propriétaire.
La Région souhaite faire (re)connaître son action, en lançant une information mensuelle, dans la presse quotidienne régionale essentiellement, qui développera au fil des mois une mission spécifique. Celle-ci impactera selon les thématiques, des publics variés.

Ma Région, la formation

UNE RÉGION RESPONSABLE de la formation professionnelle des jeunes et des adultes
S'engager dans une formation, pour apprendre un métier ou développer ses compétences, c'est mettre toutes les chances de son côté pour trouver un emploi ! En Bourgogne-Franche-Comté, la Région accompagne les demandeurs d’emploi pour accéder à une formation professionnelle à travers son Service public régional de la formation (SPRF).
Chaque année, des milliers de places sont financées
dans tous les secteurs d’activité et sur de nombreux métiers afin de répondre aux besoins en compétences des entreprises et des territoires de notre Région.

UNE RÉGION QUI S’ADAPTE en proposant une offre variée pour se former sur toute la Bourgogne-Franche-Comté
Le Programme régional de formations (PRF) déployé au plus proche de chez vous s’adapte à vos attentes et vos besoins :

  • construire son projet professionnel,
  • développer ses compétences,
  • conforter sa maitrise de la langue française,
  • se former à un métier qui conduit l’emploi,
  • réaliser des stages et immersions en entreprise,
  • passer des certifications et des diplômes.

UNE RÉGION QUI SÉCURISE FINANCIÈREMENT les stagiaires de la formation professionnelle
La prise en charge des coûts de formation est assurée intégralement par la Région pour les formations de son Service public régional. Par ailleurs, la Région peut rémunérer les personnes n’ayant plus de droits ouverts à Pôle emploi.
Accéder au simulateur de rémunération

Pour en savoir plus et accéder à un large choix de formations dans l’industrie, le BTP, le service à la personne, le numérique, l’agriculture, la maroquinerie de luxe, le commerce, la logistique, le transport…, rendez-vous sur formation-jaimaplace.org ou au 09 71 04 73 78.

Accéder au simulateur de rémunération

Ma Région, l'économie

La Région est cheffe de file en matière de développement économique. Elle accompagne les entreprises dans leur développement et l’accélération de leurs transitions, incontournables dans ce monde en profonde mutation.
En matière de transition énergétique, la Région est « Territoire à énergie positive » : elle s’engage dans une démarche permettant d’atteindre l’équilibre entre la consommation et la production d’énergie sur son territoire à l’horizon 2050.Parmi ses outils d’innovation, elle entend faire de l’hydrogène une opportunité.
Ses forces de recherche la mettent en situation de pionnière en la matière : la Stratégie régionale de l’innovation 2021-2027 identifie l’hydrogène comme un domaine de spécialisation « intelligente », en soutenant prioritairement des projets mobilisant de l’hydrogène renouvelable ou bas carbone.
Forte d’un engagement de 20 ans, l’hydrogène est aujourd’hui aussi une vraie opportunité de diversification pour la filière automobile.
La Bourgogne-Franche-Comté présente ainsi 3 projets lauréats de la Commission européenne, parmi lesquels la Gigafactory Mc Phy, qui à terme devrait créer 450 emplois dans le nord Franche-Comté.
Dans le domaine des transports, la Région va plus loin et expérimente l’hydrogène avec 3 trains prochainement équipés. Elle finance par ailleurs la formation à ces nouveaux métiers.

Le Forum Hydrogen Business For Climate a été organisé les 8 et 9 novembre 2022 à Montbéliard.
Plus d’infos

Ma Région, les transports

La Région Bourgogne-Franche-Comté propose, sur le système d’information multimodal Mobigo, une offre diversifiée de transports collectifs pour répondre aux besoins de chaque habitant et/ou l’aider à préparer son déplacement : TER, lignes inter-urbaines de cars, transport à la demande, plateforme de covoiturage*… ainsi que des aménagements pour faciliter les mobilités douces comme des abris à vélos sécurisés. L’accessibilité à ces transports est également au cœur des préoccupations de la collectivité qui investit pour des services et aménagements en conséquence.
Cet outil régional est notamment le résultat d’un partenariat avec des collectivités et des réseaux de transports en commun de Bourgogne-Franche-Comté en relayant les offres de transport urbain pour ce territoire. Il bénéficie par ailleurs du soutien financier de l’Europe.
Il est accessible sur ordinateur, tablette ou smartphone.
Sous sa version smartphone, il vous permet également d’acheter et d’héberger vos titres de transport pour les cars et TER du réseau Mobigo : c’est le M-ticket ! Pour ce faire, il vous suffit de télécharger l’appli Mobigo.

*Mardi 15 novembre 2022, la Région Bourgogne-Franche-Comté a été mise à l’honneur lors de la remise des prix Territoria 2022 destinés à valoriser l'innovation dans le secteur public. Elle a remporté le TERRITORIA DE BRONZE dans la catégorie "mobilités" pour « un dispositif qui vise à développer le covoiturage dans les zones peu denses sur le territoire régional et notamment les déplacements domicile-travail » : Mobigo Covoiturage (Appli Conducteur et Appli Passager téléchargeables sur Google Play Store – Informations sur www.viamobigo.fr, actualités).

La Région a par ailleurs en charge les transports scolaires : elle organise et finance chaque jour les transports de plus de 125 000 élèves sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté (hors agglomérations et Territoire de Belfort).

Plus d’infos sur le système d’information multimodal Mobigo
Plus d’infos sur les transports scolaires
Plus d’infos sur le Prix Territoria

Ma Région, l'agriculture

La Bourgogne-Franche-Comté est une grande région rurale et agricole, riche de diversités et de produits de qualité, mondialement connus et reconnus. L’agriculture y occupe d’ailleurs 50 % du territoire régional et près de 50 000 salariés.
La Région, fort de ce constat, de ces forces et en prenant en compte les changements et les défis à venir, a décidé de réagir et d’agir.
Elle intervient déjà techniquement et financièrement en soutenant
l’installation des jeunes agriculteurs, en accompagnant la compétitivité des filières et la promotion des productions locales ou en structurant l’agriculture biologique. Elle entend aussi développer les circuits de proximité, qui permettent une meilleure rémunération des producteurs. Le bâti n’est pas oublié avec le subventionnement de la modernisation des bâtiments d’élevage. La recherche, l’innovation, l’expérimentation et la diffusion des connaissances sont enfin des éléments clés valorisés pour assurer des modèles de production plus vertueux, adaptés à la lutte déclarée contre le changement climatique.

Pour le mandat en cours, la Région s’est fixée de nouveaux objectifs, en consacrant une enveloppe supplémentaire de 5 M€ par an à l’agriculture et en renforçant ses équipes avec plus d’une soixantaine d’agents recrutés pour traiter les milliers de dossiers à traiter :

  • contribuer au renouvellement des générations grâce au versement de la « Dotation Jeunes Agriculteurs » à partir de 2023,
  • mener une politique différenciée pour tenir compte des disparités régionales, en lançant des audits destinés à construire des programmes d’action territorialisés, en lien avec la profession et les acteurs publics locaux,
  • défendre une juste rémunération des agriculteurs en s’appuyant sur la constitution de « signes de qualité » à même de générer de la plus-value. La Région continuera d’œuvrer à la constitution de réseaux de commercialisation et de vente directe sur les territoires. Cela passe notamment par une expérimentation sur l’alimentation de proximité dans les lycées, mais aussi par un soutien aux acteurs qui innovent dans ce domaine.
  • accompagner la transition écologique en soutenant les acteurs de l’innovation dans l’expérimentation et la diffusion de pratiques nouvelles transposables, et la filière biologique, de la production à la transformation, afin de sécuriser les débouchés.
  • utiliser au mieux les fonds européens du FEADER, dont la Région aura désormais la gestion, pour concrétiser les projets liés aux mutations de l'espace rural et de l'agriculture. Une attention particulière sera accordée aux mesures en faveur de la transition écologique et énergétique (agroécologie, stockage du fourrage, adaptation aux aléas climatiques).

2023 marque le début de la nouvelle programmation FEADER (fonds européen agricole pour le développement rural), avec un rôle renforcé pour la Région dans la gestion des mesures d’investissement. Cette programmation s’inscrit dans le cadre du « Pacte Vert européen ». 40% du budget de la Politique Agricole Commune (PAC) permettra de soutenir la lutte contre le dérèglement climatique.
Pour la Bourgogne-Franche-Comté, l’enveloppe
FEADER représente 254 M€.
Ce programme européen accompagnera et encouragera le « produire et transformer local ». La mesure « dotation jeunes agriculteurs », finançant leur installation,  mobilisera pour sa part 37 M€ pour les 5 années, auxquels la Région ajoutera 24 M€ de cofinancement, avec une attention particulière accordée aux territoires les plus fragiles.
Le soutien aux industries agroalimentaires du territoire sera enfin renforcé, avec 27 M€ de FEADER et 15 M€ de cofinancement régional.

Pour savourer toute la qualité des produits régionaux, rendez-vous au salon de l’agriculture de Paris, porte de Versailles, du 25 février au 5 mars 2023. La Bourgogne-Franche-Comté sera bel et bien présente sur le hall des régions et sur le hall de l’élevage. Au menu : dégustation de fromages, de vins (avec modération), de viande et de tout ce que notre territoire terrien sait magnifiquement sublimer. Les races montbéliarde et charolaise seront logiquement à l’honneur.

Ma Région, l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation

La Bourgogne-Franche-Comté compte treize campus universitaires qui accueillent plus de 80 000 étudiants. Désireuse de s’appuyer sur cette force unique pour nos territoires et l’économie régionale, la Région s’y investit et investit. Elle mène une politique volontariste en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation (ESRI). Cet engagement se traduit par une contribution à l’amélioration du patrimoine immobilier universitaire, du logement étudiant, à l’environnement des études, au développement de la recherche et de l’innovation…

Concrètement, la Région finance la rénovation, l’extension et la construction de bâtiments énergétiquement performants, dont des logements étudiants et les restaurants universitaires. Elle participe à l’acquisition d’équipements pédagogiques et numériques pour favoriser la réussite des études et l’accès à l’enseignement supérieur aux jeunes qui en sont les plus éloignés.
En partenariat avec les établissements et le CROUS, elle conforte l’offre de services destinée à la vie étudiante pour faciliter leur quotidien et leur bien-être, en luttant contre tout type de précarité. Les initiatives des associations étudiantes sont soutenues, comme la création culturelle, la pratique sportive, les initiatives civiques, inclusives ou encore environnementales.

La Région facilite la mobilité internationale des jeunes, qu’ils soient étudiants, lycéens, apprentis ou demandeurs d’emploi. Elle octroie des bourses pour un stage ou pour une période d’études à l’étranger en vue d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles, linguistiques ou sociales.
L’attractivité de la recherche et sa transformation en innovations, bénéficiant à terme au développement du territoire, sont également fortement accompagnées. L’objectif est de déboucher sur une reconnaissance de notre recherche au niveau national et international sur des thématiques prioritaires pour la région, en lien avec le tissu socio-économique. La Région finance ainsi des projets de recherche et d’innovation structurants à la croisée des disciplines, mais aussi des projets émergeant au sein des laboratoires.
Elle encourage la venue en Bourgogne-Franche-Comté de chercheurs de haut niveau et la tenue de colloques scientifiques de portée internationale. Les jeunes souhaitant embrasser une carrière dans le champ de la recherche et de l’innovation sont tout particulièrement accompagnés avec le financement de thèses, de même que l’apprentissage des métiers de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

Une politique ambitieuse destinée à la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI), coordonnée et animée par la Région et qui touche notamment les publics scolaires, est de même mise en œuvre. Outre le financement de manifestations, d’expositions et de programmes d’action divers, elle organise, avec ses partenaires, des forums régionaux. Elle est enfin moteur dans la mise en œuvre de la plateforme Echosciences, qui met en réseau et promeut les actions locales.

Pour le mandat en cours, la Région s’est fixée des objectifs prioritaires :

  • Structurer l'ESRI au niveau régional : soutenir l’excellence de la recherche et la qualité des formations universitaires
    La Région soutient la structuration d’une recherche régionale forte et visible, via l’effet de levier des financements régionaux. Elle poursuivra son soutien à l’attractivité de la recherche régionale : projets de recherche structurants, bourses de thèse, équipement des laboratoires, colloques internationaux. En lien avec les collectivités locales et avec l’Etat, elle continuera d’investir dans l’immobilier des treize sites universitaires.
  • Assurer un lien étroit et dynamique entre recherche et entreprises
    L’innovation, s’appuyant sur les résultats de la recherche, est aujourd’hui un des leviers essentiels des politiques de développement économique. La Région renforcera et multipliera les passerelles entre le monde de la recherche et celui de l’entreprise, en veillant également à l’insertion professionnelle des jeunes chercheurs.
    Elle orientera ses dispositifs vers la détection de projets de recherche à fort potentiel de valorisation, l’aide à la maturation pour faciliter le transfert vers l'industrie, l'incubation des start-ups en lien avec la recherche publique et privée, le financement de projets de recherche collaborative publique/privée…
  • Soutenir les initiatives en faveur du bien-être étudiant et garantir l’égal accès aux services proposés sur les campus
    L’entrée dans les études supérieures correspond souvent à un temps d’autonomisation des jeunes aussi enthousiasmant que périlleux.
    La Région est actrice du futur Schéma Territorial de la Vie Etudiante (STVE), aux côtés de l’Etat, d'UBFC et du CROUS. Ce document stratégique sera la base de la future politique régionale. La Région adaptera ainsi ses dispositifs de soutien à la vie étudiante : services pour les étudiants, amélioration des conditions de travail et de logement, soutien à la lutte contre la précarité, lutte contre les violences sexistes et sexuelles, actions en faveur de l'égalité des chances… Elle renforcera son partenariat avec le CROUS.
  • Contribuer à développer une meilleure compréhension du monde qui nous entoure
    Dans un monde où la méfiance vis-à-vis des sciences et technologies est sans cesse croissante, les actions de culture scientifique et technique (CSTI) sont essentielles pour mieux expliquer et outiller les citoyens. La Région soutiendra le développement et le déploiement des actions de CSTI, valorisera auprès du grand public, en particulier les jeunes, la culture scientifique et technique, ainsi que le dynamisme des laboratoires régionaux.

Pour 2023, le budget régional alloué à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation dépasse les 41 M€.

Ma Région, le tourisme

Le tourisme représente  43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région  compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa  gastronomie qui en fait saliver plus d’un…
Mieux les faire connaître et encore mieux accueillir les touristes sont donc devenus, au fil des ans, des challenges pour les acteurs du tourisme, accompagnés dans leur développement par la Région.
La Région partage la « compétence tourisme » avec les Communes et les Départements, mais elle coordonne la stratégie  du développement touristique régional à travers son Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs (SRDTL).

Cinq objectifs stratégiques y ont été définis  en 2017 :

  • augmenter les retombées économiques du tourisme
  • adapter l’offre d’hébergements ;
  • développer l’attractivité et la promotion de la région ;
  • encourager une offre de tourisme durable ;
  • offrir une offre de tourisme solidaire.

Le SRDTL, qui sera actualisé en 2023, prend en considération de nouveaux défis en intégrant la lutte contre le réchauffement climatique, la sobriété énergétique et la protection de la biodiversité, notamment en accompagnant les territoires de moyenne montagne vers un tourisme « 4 saisons » et en soutenant les projets liés à un tourisme « responsable ».
L’itinérance douce  y trouve une place légitime au vu des canaux et cours d’eau qui traversent notre région et qui sont longés par des véloroutes d’envergure européenne.
La Région et ses partenaires souhaitent aussi diversifier les hébergements touristiques en facilitant la transmission/reprise des établissements et en renforçant l’offre dans l’hôtellerie indépendante… L’agritourisme et l’œnotourisme pourraient y trouver leur place, afin de dynamiser les zones rurales et contribuer à la diversification des revenus des agriculteurs et des vignerons.
Le patrimoine, le tourisme de savoir-faire, les paysages, la gastronomie et le tourisme d’affaires restent des valeurs sûres pour notre territoire.


Au cours du mandat, plusieurs chantiers seront engagés.

  • Lancement d’un appel à projets : « hébergements touristiques écoresponsables » pour soutenir des projets pertinents sur le plan de la construction, de l’accessibilité ou liés à l’agritourisme ;
  • Lancement d’un appel à projets sur le développement touristique des sites de nature, permettant d’accompagner les territoires qui souhaiteront développer touristiquement des sites naturels majeurs, en tenant compte des impacts sociaux et environnementaux et en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels et des habitants ;  
  • Mise en œuvre d’une plateforme à destination des professionnels du voyage pour garantir une meilleure visibilité de l’offre régionale et créer une porte d’entrée unique pour les professionnels du tourisme ;
  • Amplification des actions pour le tourisme social et solidaire, en accompagnant la rénovation et le développement des centres et villages de vacances ;
  • Sensibilisation et formation les décideurs, les techniciens et les professionnels pour qu'ils intègrent la dimension responsable dans leurs projets touristiques ;
  • Faire des visiteurs et des touristes des acteurs du tourisme responsable en Bourgogne-Franche-Comté.
La Région fête l'Europe

La Journée de l’Europe a lieu chaque année le 9 mai, date anniversaire de la déclaration de Robert Schuman. La période idéale pour promouvoir toutes les initiatives et les événements à dimension européenne organisés en Bourgogne-Franche-Comté par les collectivités, les établissements scolaires, les associations ou les entreprises.
Le Joli Mois de l’Europe favorise les synergies entre les acteurs locaux afin de faire vivre l’idée européenne sur notre territoire et permettre aux habitants de prendre conscience de la place qu’occupe l’Europe dans leur vie quotidienne. 
La plateforme
Joli mois de l'Europe est un riche catalogue d’idées et de sorties, coordonnées par La Maison de l’Europe en Bourgogne-Franche-Comté et ses équipes basées à Besançon et à Dijon.
Cliquez et vivez un printemps européen !

Tout savoir sur les interventions de l’Europe en Bourgogne-Franche-Comté et les fonds européens

Ma Région, la culture

La Région joue un rôle essentiel dans le développement de l’offre culturelle en Bourgogne-Franche-Comté et intervient au travers de dispositifs dédiés, conçus avec les acteurs du secteur. Le monde culturel regroupe les professionnels, artistes, associations bénévoles, collectivités, qui mettent en œuvre des projets, souvent de manière partenariale, dans les domaines du spectacle (théâtre, cirque, danse, musique, arts de la rue…), des arts visuels, du cinéma, du livre… Son organisation repose sur le triptyque création / production / diffusion.

La Région joue un rôle primordial dans le soutien au secteur culturel. Par son action, elle participe au maillage et à l’animation du territoire, favorise et dynamise la création et la diffusion des artistes régionaux ou œuvre pour le développement des pratiques artistiques et culturelles.

80 compagnies actives, 90 librairies, 32 maisons d’édition, 68 structures de production audiovisuelle, 8 Scènes de Musiques Actuelles, 7 scènes nationales, un pôle national d’art vocal, la Cité de la Voix à Vézelay… et beaucoup d’autres structures et acteurs font la richesse culturelle et artistique de notre région - Photo DR

Faire connaitre et reconnaitre notre patrimoine
Parmi les premières régions françaises reconnues pour la densité et la qualité architecturale de ses monuments, la collectivité soutient l’innovation touristique des sites patrimoniaux, les musées, la sauvegarde et la restauration du patrimoine, et le valorise afin qu’il constitue un outil de développement et de vitalité pour la Bourgogne-Franche-Comté.
3 500 édifices protégés au titre des monuments historiques, 12 inscriptions sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, 102 « musées de France », plus de 90 sites patrimoniaux « remarquables » et plus de 100 édifices labellisés « Architecture Contemporaine Remarquable » maillent d’ailleurs nos départements.

Depuis 2004, la Région a pour compétence obligatoire l’Inventaire du patrimoine qui recense, étudie et le fait connaitre grâce à une équipe pluridisciplinaire composée de chercheurs, photographes, cartographe, chargés de valorisation des données, chargés de mission et gestionnaires administratifs et financiers.
La Région Bourgogne-Franche-Comté, propriétaire du château de Châteauneuf (21) depuis 2008, assure enfin en régie directe la gestion, la conservation et la maintenance des bâtiments. Elle assure également la valorisation du site, sa promotion, son développement touristique et culturel.

Pour une visite rapide de la forteresse médiévale, cliquez ici.

Ma Région, la Biodiversité

La Région préserve et valorise les espaces naturels, la faune, la flore, dans les sites Natura 2000, les réserves naturelles régionales et les parcs naturels régionaux. Pour protéger et gérer forêts, tourbières, prairies, rivières, renaturer les villes, elle soutient les acteurs locaux et les gestionnaires d’espaces naturels.
La préservation de la biodiversité, qu’elle soit terrestre ou aquatique, est un engagement essentiel, surtout à l’heure de l’accélération du changement climatique. Sans nature, pas de vie. Sans pollinisateur, pas d’agriculture et d’alimentation. Sans une ressource en eau suffisante et préservée, pas de développement économique, de tourisme…
La Région, chef de file de la préservation de la biodiversité, a donc une responsabilité de premier plan pour lancer des initiatives, coordonner les actions engagées, soutenir la mobilisation des citoyens… afin que la nature reprenne une place centrale dans notre territoire.
Les enjeux sur la ressource en eau sont eux aussi clairement identifiés, la Bourgogne-Franche-Comté étant en tête de trois grands bassins hydro-géographiques : Rhône-Méditerranée-Corse, Seine-Normandie et Loire-Bretagne. Territoire de lacs, d’étangs et de rivières, elle est l’une des régions les plus exposées et menacées par les effets du changement climatique.
Le temps est à l’action !

Des choix stratégiques pour l’avenir
L’intervention régionale est définie par la Stratégie Régionale Biodiversité 2020-2030, votée par l’assemblée en octobre 2020, dont les orientations stratégiques, partagées avec l’Agence régionale de la biodiversité, sont clairement énoncées :

  • protéger et reconquérir la biodiversité ;
  • la placer au cœur des politiques d’aménagement ;
  • en faire un enjeu de développement ;
  • entraîner l’adhésion et la participation de tous à sa sauvegarde ;
  • approfondir la connaissance et la diffuser à tous les publics ;
  • améliorer l’efficacité de l’action publique en la matière.

RNR du Bief de Nanchez le jour de son inauguration le 6 juillet 2022 - Photo DR

  • La Région s’est ainsi fixée comme priorité(s) d’augmenter les surfaces d’espaces naturels protégés et de poursuivre son soutien actif aux réserves naturelles régionales (RNR) et aux actions des Parcs naturels régionaux (PNR) dans ce domaine. Les milieux naturels protégés favorisent la préservation de la faune et de la flore sauvages. La Région entend contribuer à l’objectif des « 30 % de surface du territoire en aires protégées à l’horizon 2030 ». La création de nouvelles RNR, en plus des 19 existantes, permettra d’atteindre cet objectif. Et le récent transfert de la gestion des sites Natura 2000, couvrant près de 14% du territoire et où cohabitent diverses activités économiques, accroit encore la responsabilité de la Région en matière de préservation de l’environnement.
  • Elle s’engage à accompagner les collectivités, les associations et les entreprises qui œuvrent en faveur de la protection et de la reconquête de la biodiversité. Le tissu associatif naturaliste est   dynamique. Il est un relais essentiel pour agir localement, démultiplier les actions, aider les collectivités dans la recherche de solutions, apporter son expertise et faciliter la diffusion de la connaissance. Le soutien financier régional à la mise en place des programmes d’actions se révèle efficace. La préservation et la reconquête de la biodiversité s’appuie aussi sur les entreprises du territoire. Grâce à l’action conjointe de l’Agence Régionale de la Biodiversité et de la Région, leurs actions favorables à la biodiversité pourront être valorisées par un label Entreprises Engagées pour la Nature 
  • La Région soutient la mise en œuvre de la trame verte et bleue, notamment les projets locaux de création, de restauration et de reconstitution de corridors écologiques. Elle poursuit de même sa politique de financement des vergers de sauvegarde (200 projets par an), la plantation de haies et de bocages (1 000 km de haie sur le mandat et 10 000 arbres), et en développant un plan d’action en faveur des pollinisateurs.
  • La Région espère dans les meilleurs délais « remettre la nature au cœur des villes » par le biais de son règlement d’intervention « Renaturation et îlots de fraîcheur », qui favorise la végétalisation des espaces urbanisés. 
  • Enfin, l’eau étant classée au rang de grande cause régionale, la collectivité tient à protéger et reconquérir la qualité de la ressource, tout en garantissant une répartition équitable et responsable. La Région veille à la sobriété dans les usages, à accompagner l’évolution des pratiques vers une agriculture davantage soucieuse de la qualité de l’eau, et à intégrer dans ses politiques publiques, des conditions obligatoires pour une gestion économe et équilibrée de la ressource. Elle soutient également les travaux écologiques dans les rivières et les zones humides, afin de favoriser l’épuration naturelle de l’eau et améliorer la biodiversité aquatique.

La Région soutient l’action des parcs naturels régionaux, engagés pour faire connaître, protéger, gérer et valoriser la biodiversité. Espaces ruraux habités, ils abritent un patrimoine naturel (faunistique, floristique…) accueillant une biodiversité et des milieux remarquables.
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Ma Région, les lycées

Le parc immobilier régional compte 129 lycées publics, soit 1 400 bâtiments pour une surface totale avoisinant les 2,3 millions de m². Il constitue le lieu et l'outil de travail de plus de 3 000 agents de la collectivité. Pour son patrimoine, la Région s’est fixé trois enjeux prioritaires : accueillir chacune et chacun en toute sécurité, veiller à la sobriété énergétique, adapter les locaux aux besoins de la pédagogie. Sans oublier le bien-être des lycéens qui y étudient, y mangent et y dorment…

La Région investit massivement dans ses établissements. Dans la modernisation des établissements, les réfections ou les constructions d’internats et de cantines, la transition écologique et énergétique est aujourd’hui plus que jamais au cœur des investissements. Toutes les opérations, qu’il s’agisse de constructions neuves ou de réhabilitations, prennent en considération le label BBC.

La transition écologique est aussi au cœur de plusieurs actions régionales : label « Ecolycée » -plus d’une centaine d’établissements engagés-, intégration du bio et du local dans les restaurants scolaires, lutte contre le gaspillage alimentaire…

La Région consacre une enveloppe budgétaire conséquente pour promouvoir la culture et la citoyenneté à travers des dispositifs encourageant la lecture, la découverte des arts, du cinéma, du spectacle vivant, du journalisme, et d’autres actions initiées par les établissements pour faire des lycées des lieux où se forment de jeunes citoyens éclairés, curieux et lucides. Elle dote les établissements d’outils pédagogiques innovants (environnement numérique de travail, casques virtuels…).

Elle maintient enfin sa politique volontariste pour soutenir le pouvoir d’achat des familles, notamment celles qui en ont le plus besoin : gratuité des ressources pédagogiques et équipements professionnels, prêt gratuit d’ordinateurs portables, aides sociales pour la restauration et l’hébergement, fonds d’urgence pour les familles en difficulté, lutte contre la précarité menstruelle…

La Région transporte également près de 130 000 élèves au quotidien, dont 40 000 lycéens.

Plus de 105 000 jeunes, inscrits dans les établissements publics ou privés sous contrat des huit départements, bénéficient des interventions de la Région, pensées avant tout pour que chacun puisse vivre pleinement ses années lycée !

Pour en savoir plus.

Ma Région, la mobilité internationale

Consciente de l’importance d’une expérience à l’étranger pour l’enrichissement personnel et professionnel, la Région encourage les jeunes bourguignons et francs-comtois à effectuer un stage ou une période d’études dans le monde entier grâce aux « bourses individuelles de mobilité ». Le moyen idéal pour acquérir aussi des compétences linguistiques et… créer du lien social.

La Région Bourgogne-Franche-Comté accompagne les jeunes dans leur envie de mobilité. Elle leur propose plusieurs dispositifs pour les « envoyer à l’étranger » s’enrichir et -surtout- revenir avec de nouvelles connaissances fortes utiles pour leur vie professionnelle future.

  • Aquisis : une bourse pour une période d’études dans le monde entier pour les étudiants et les apprentis post-bac
    Cette bourse, versée pour une durée de trois à dix mois, offre aux jeunes la possibilité d’effectuer un séjour d’études dans le monde entier (sauf France métropolitaine et DROM-COM) histoire, notamment, de se perfectionner en langue étrangère. Une ouverture à d’autres cultures, qui facilite de fait l’adaptation des bénéficiaires au marché international du travail.
    Aquisis est cumulable avec une bourse Erasmus+, une bourse de l’enseignement supérieur, une bourse sanitaire et sociale ou une bourse du CROUS.
    L’aide varie en fonction de la durée et du type de mobilité, et prend en compte les revenus de la famille ou de l'étudiant.  
  • Dynastage : une bourse pour un stage en entreprise pour les apprentis, les lycéens et les étudiants
    Étudiants, lycéens et apprentis peuvent solliciter la bourse Dynastage, accordée sur critères sociaux, afin d’effectuer un stage en entreprise hors des frontières dans le cadre de leur cursus scolaire. Ce dispositif permet de suivre un stage dans le monde entier (sauf France métropolitaine et DROM-COM), et de donner une dimension internationale à la coopération enseignement-entreprise.
    Son montant varie selon la durée et le type de mobilité, et du revenu de la famille ou de l'étudiant. Elle est octroyable pour une période de deux semaines à six mois.
  • Stages monde : pour financer un stage professionnel hors études à destination des jeunes diplômés ou demandeurs d’emploi
    « Stages monde » est un programme à destination des jeunes diplômés ou des jeunes demandeurs d’emploi âgés de 18 à 30 ans résidant sur le territoire, souhaitant vivre une expérience professionnelle à l’étranger.
    Pour les aider à concrétiser leur projet, la Région œuvre en étroite collaboration avec Info jeunes BFC. Elle les accompagne et les conseille pour percevoir une bourse les aidant à couvrir leurs frais liés aux déplacements et à l’hébergement sur place.  

Grâce aux 2,7 M€ consacrés par la Région à la mobilité internationale, 2 200 jeunes ont profité de l’une de ces bourses en 2022.
 

Contact : Tél : 03 81 61 62 85 - mobilite.internationale@bourgognefranchecomte.fr

Vous êtes apprentis, lycéens ou étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement de Bourgogne-Franche-Comté, testez votre éligibilité en cliquant ici

Ma Région, le sport

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs -dont les 9 professionnels- améliorent encore leurs performances !
La Région Bourgogne-Franche-Comté mène une politique active en faveur du sport sous toutes ses formes, qu’il soit pratiqué en loisir, en
amateur ou à haut niveau.
Aux côtés des bénévoles et des salariés des clubs et des comités sportifs, elle déploie un programme d’actions avec une ambition : valoriser et encourager la pratique sportive par toutes et tous, sur l’ensemble du territoire, et sous des formes très variées. Les Contrats d’Objectifs Sportifs accompagnent ainsi les projets de 60 disciplines ; les aides en faveur du sport scolaire permettent aux lycéens de réduire leur sédentarité et de prendre part à des projets qui dépasse le cadre de la performance sportive…
Afin d’encourager les personnes en situation de handicap à avoir une activité en club, 3 500 licences sont prises en charge pour les pratiquants et leurs encadrants. 200 sportifs de haut niveau -ou sur le chemin de l’excellence sportive- peuvent également bénéficier d’une aide personnalisée s’ils poursuivent un double projet sportif et de formation. Enfin, plus de 100 manifestations, qui font rayonner la Bourgogne-Franche-Comté hors de ses frontières, sont soutenues chaque année sur l’ensemble du territoire.

 

Les grands chantiers qui structurent l’action régionale en matière de sport

  1. Accompagner les acteurs du sport vers la sobriété énergétique et la transition écologique,
  2. Réussir l’héritage d’après les Jeux de Paris 2024, en donnant les moyens au mouvement sportif d’accueillir toujours plus de pratiquants, et aux sites d’excellence -notamment le CREPS- de former les ambassadeurs du sport de demain dans notre région,
  3. Être actif pour faire vivre collectivement le projet sportif territorial de la Conférence régionale du sport et ses quatre ambitions :
        . améliorer et moderniser l’offre sportive du territoire,
        . faire rayonner les territoires de BFC à travers le sport et ses valeurs, et ses athlètes,
        . soutenir les initiatives locales en matière de sport,
        . favoriser les synergies entre les acteurs.
Ma Région, le numérique

Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Considérant que la transformation numérique est un enjeu majeur, la Région met en œuvre une « stratégie numérique » pour :

L’écosystème numérique au cœur des politiques publiques
Au-delà de la stratégie numérique, la question de la transformation numérique concerne l’ensemble des politiques publiques mises en œuvre par la Région.

Encourager les usages innovants

Pour la Région, la transformation numérique passe par le développement d’usages innovants dans de nombreux domaines : tourisme, éducation, mobilité, modes de travail… La collectivité accompagne les expérimentations.


Quelques exemples

Un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire
Chemin lumineux pour prévenir les accidents nocturnes, téléassistance, détecteur de fumée connecté… Les outils de domotique peuvent améliorer la vie des personnes âgées ou en situation de handicap et favoriser leur maintien à domicile. Des solutions hélas encore peu connues, notamment en milieu rural. C’est pourquoi l’association AILES a conçu un démonstrateur mobile de domotique : le camion « Chez moi sûr ».
Cet appartement témoin sur roues a été mis en service sur le territoire du Grand Autunois-Morvan (71). À l’invitation de communes ou d’entreprises, il présente, sur 35 m2, une centaine d’adaptations de l’habitat pour les personnes en perte d’autonomie. Une médiation numérique et un accompagnement individualisé sont assurés par les salariés et bénévoles de l’association.

Nevers, une gestion innovante de la voirie
La Région a soutenu la Ville de Nevers pour l’expérimentation d’un dispositif d’auto-diagnostic de l’état de la voirie. Cette solution numérique basée sur de l’analyse automatisée de l’image grâce à l’Intelligence artificielle. Un diagnostic en temps réel de la voirie communale est réalisé par un smartphone. Ce dispositif est installé dans un véhicule de l’agent en charge du programme d’entretien afin de réaliser un état des lieux. A partir du smartphone, les données sont reportées dans un logiciel web qui permet à l’agent de visualiser et de gérer l’état de la voirie. Cette expérimentation favorise une meilleure diffusion de l’information sur l’état de la voirie et une maintenance prédictive de son entretien.

Le programme e.peri&school, les activités numériques à l’école
Création d’un blog et d’une chaine vidéo de l’école, développement d’objets connectés et d’applications, initiations à l’impression 3D et à la découpe laser : les écoliers de la commune de Badevel (25) ont eu la chance d’expérimenter ce programme sur le temps périscolaire. Supervisée par le Crunch Lab de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard et soutenue par la Région (financement des équipements techniques), l’expérimentation s’est déployée à l’échelle du Pays de Montbéliard et du Grand Belfort avec près de 1000 élèves formés.

Objectif : diffuser la culture numérique auprès des enfants des écoles primaires (du CE1 au CM2) du Nord Franche-Comté.

Les tiers-lieux numériques : des espaces de transition où s’invente l’avenir

À la frontière du domicile, du lieu de travail, de l’école ou de l’espace de loisirs, les tiers-lieux abritent des communautés d’acteurs engagés au service de l’inclusion, du partage et de l’innovation. Ouverts à tous les publics, ils permettent l’expérimentation de modèles économiques, écologiques, sociaux et d’organisation du travail. De nombreux tiers-lieux permettent de se rencontrer, d’inventer, de découvrir, de s’informer et d’échanger sur les pratiques et les usages du numérique en permettant une appropriation par tous. La Région soutient les tiers-lieux de fabrication et de médiation.

La Multiprise à Paron (Yonne), un tiers-lieu d’apprentissage et d’expérimentation
La Multiprise intervient dans la médiation numérique et la transition écologique. L’association propose des actions de sensibilisation, de formation et d’accompagnement à destination des jeunes, des personnes en situation de précarité numérique et/ou isolées. La Région a accompagné ce tiers-lieu en finançant l’achat de matériel numérique pour développer une nouvelle offre avec la création d’un fablab fixe et itinérant pour favoriser l’accès pour tous.

Les territoires intelligents et durables

Qu’est-ce qu’un territoire intelligent ?
Un territoire urbain ou rural qui conjugue son développement, le bien-être du citoyen et la préservation de ses ressources naturelles à l’aide du numérique. Dans cette démarche, la gestion de données est essentielle pour connaître le territoire, piloter des politiques publiques et créer des services et projets apportant la meilleure réponse possible aux besoins identifiés.

 Des territoires intelligents et durables accompagnés par la Région
Précurseur depuis 2021, la Région a démontré sa position de leader avec la mise en place d’un réseau « Territoires Intelligents et Durables » réunissant des acteurs publics. La Région soutient la mise en œuvre des projets qui répondent aux objectifs : être un territoire numérique durable, inclusif et souverain.

Quelques exemples

En Saône-et-Loire, la Commune de Granges (521 habitants) a orienté sa stratégie territoires intelligents et durables sur le développement du circuit court pour redynamiser son territoire et le rendre plus attractif. La commune a décidé de construire une halle marchande équipée de casiers connectés. Cette halle hybride favorise les rencontres physiques et la continuité des services à l’aide du numérique. La Région finance les points de vente numériques et la création d'une application permettant aux producteurs locaux d'interagir avec les habitants.

Situé dans le Doubs, Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), qui regroupe 73 communes, est soutenu par la Région dans sa stratégie globale territoires intelligents et durables, structurée autour de six projets dont un projet central, la gestion sécurisée des données souveraines et fiables. Les autres projets concernent l’optimisation de la gestion de la collecte des déchets, la valorisation des activités culturelles et associatives, l'amélioration de la sécurité des habitants…

Territoire intelligent

Infrastructures numériques : le très haut débit partout et pour tous !

Déploiement de la fibre jusqu’à l’abonné 
100 % des locaux de la Région desservis par la fibre en 2025 ! La Région finance les déploiements de la fibre optique sur l’ensemble des huit départements de Bourgogne-Franche-Comté.

Le réseau régional Bourgogne-Franche-Comté Connect
Il offre une solution d’accès Très haut débit à Internet en zone rurale, dans l’attente du déploiement de la fibre, grâce à une technologie radio. Le réseau dispose d’un « backbone » en fibre optique d’environ 1 500 km qui propose des liens à Ultra haut débit pour des opérateurs télécom (qui s’en servent pour améliorer l’offre de services en direction des entreprises) ou pour des structures publiques (hôpitaux, universités…) ;
La Région a décidé d’utiliser ce backbone en fibre optique pour ses propres besoins : connexion des bâtiments de la Région et connexion des lycées.

Le numérique responsable
Pour répondre aux enjeux nationaux de réduction de l’empreinte environnementale, sociale et sociétale du numérique, la Région s’engage dans une démarche numérique responsable qui s’articule autour de 4 piliers :

  • Numérique sobre (des terminaux qui durent, des usages adaptés, une gestion des D3E, eco-conception (logiciels, communication, ...)
  • Numérique au service du bien commun (aide à la décision, suivi des consommations, des fuites, gestion du trafic, …)
  • Numérique éthique (Gouvernance, transparence, questionnement des nouvelles technologies, cybersécurité, …)
  • Numérique inclusif (prise en compte de tous les usagers, un numérique à portée de toutes et tous, éducation au numérique, …)

La Région souhaite, avec des actions de sensibilisation, accompagner la montée en compétence du territoire.

Site internet Sports en Bourgogne-Franche-Comté - DR

Un nouveau site internet pour les JO !

Lire l'article
9 avr 2024
Rassemblement de 150 jeunes engagés dans une mission de service civique au CREPS de Dijon, vendredi 5 avril 2024 - Photo Christophe Bidal

150 jeunes en service civique en forme olympique

Lire l'article
8 avr 2024
Marie-Guite Dufay, Présidente de Région, visite la startup bisontine Alpha Green, spécialisée dans la dépollution de moteurs thermiques - Photo Xavier Ducordeaux

Alpha Green s’attaque à la dépollution des poids lourds

Lire l'article
11 mar 2024
Toute l'actualité

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter