Femmes et vins de Bourgogne : une pour toutes et toutes pour unes !

Elles partagent leur métier, une passion et l’envie d’être solidaires. Les vigneronnes du collectif « Femmes et vins de Bourgogne » ont assuré la promotion de leurs vins et de leur collectif lors du dernier salon professionnel WineParis-Vinexpo 2023. Rencontre.

Une bande de copines vigneronnes. C’est ainsi qu’elles se définissent. Une quarantaine de femmes, à la tête ou largement investies au sein d’un domaine viticole de Bourgogne qui unies, font vivre leur association « Femmes et vins de Bourgogne ».

« Un collectif de femmes et non de vins de filles ! »
Lors du dernier salon viticole professionnel WineParis-Vinexpo, qui s'est tenu les 13 et 14 février 2023 à Paris Expo, leur collectif installé au sein du pôle Région Bourgogne-Franche-Comté a remporté un vif succès. Professionnels du vin, ministres et élus se sont rendus à leur rencontre, au cœur de leur stand décoré de leurs portraits et armoirie aux teintes de rose, tenu par une dizaine d’entre elles. A cette occasion, elles ont présenté leurs meilleures cuvées à la dégustation. « Nous sommes un collectif de femmes, et non de vins de filles ! », clame Julie Chevalier -vigneronne à Ladoix- à Olivier Becht, ministre du commerce extérieur. Le ton est donné.

Nicolas Soret, vice-président de la Région en charge de l’économie, a accompagné Olivier Becht, ministre chargé du commerce extérieur lors de son passage au stand Femmes et vins de Bourgogne - Photo Emmanuelle Baills

« Femmes et vins de Bourgogne », ce n’est pas une nouveauté. Présidée par Nathalie Fèvre (domaine Fèvre à Fontenay-Près-Chablis dans l’Yonne) l’association a vu le jour en l’an 2000 et fait partie d’un réseau national comptant au total près de 300 femmes de la vigne et du vin, issues de dix régions viticoles françaises. Soit plus de vingt ans en arrière, quand les mentalités étaient bien différentes.

Femmes et vins de Bourgogne

L’association a vu le jour en l’an 2000
Pourtant ce n’est pas l’esprit « féministe » qui les motive. Plutôt la force d’un réseau, celui qu’elles se sont créé. Plus fortes ensemble, unies que seules : « Le but de notre collectif, explique Nathalie Fèvre, c’est avant tout de se retrouver pour échanger, partager nos difficultés comme nos connaissances. Il n’y a pas de concurrence. Cela a pris tout son sens sur un millésime tel que 2021, une année difficile où nous avons pu nous entraider, nous recommander de bons contacts et ceux à éviter par exemple. C’est plus facile de parler entre femmes, il n’y a pas de jugement ».

« J’ai compris le sens de cette association en les accompagnant lors des salons », indique Sandie Deboissy, responsable technique et commercial pour le domaine Vitteaut-Alberti à Rully en Saône-et-Loire. La jeune femme a récemment intégré le groupe. « C’est vraiment bien de se retrouver ensemble lors d’événements professionnels tels que celui-ci, nous avons un impact plus large. C’est gagnant-gagnant, parce que la mutualisation des moyens permet aussi d’avoir plus facilement accès à un stand par exemple. Par contre chacune garde sa façon de travailler, présente ses vins ».

Par ailleurs, Femmes et vins de Bourgogne œuvre aussi à l’organisation d’événements caritatifs. Dans leurs projets, une future vente de charité dédiée à la cause des maladies cardio-vasculaires féminines.   

En savoir plus sur l’association Femmes et vins de Bourgogne

Premières assises régionales du travail, mercredi 12 juin à Dole (39) - Photo Xavier Ducordeaux

Assises du travail : la fin du turbin ?

Lire l'article
13 juin 2024

Les intercommunalités et la Région unis en faveur de la réi…

Lire l'article
17 mai 2024
Marie-Guite Dufay, Présidente de Région, visite la startup bisontine Alpha Green, spécialisée dans la dépollution de moteurs thermiques - Photo Xavier Ducordeaux

Alpha Green s’attaque à la dépollution des poids lourds

Lire l'article
11 mar 2024
Toute l'actualité
Article du 15/02/2023 14:42, modifié le 16/02/2023 09:27

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter