Santé : la Région soigne ses investissements

Amélioration de la coordination des soins et construction d’internats pour les étudiants en stage : les mesures « santé » du plan d’accélération de l’investissement régional ont été intégrées à la convention de collaboration entre la Région Bourgogne-Franche-Comté et l’Agence régionale de santé.

En juin 2019, en investissant ses champs de compétences (aménagement, numérique, formations sanitaires et sociales, recherche), la Région a adopté une feuille de route « santé » afin de contribuer à la réduction des inégalités d’accès à la santé et promouvoir la santé pour tous sur tout son territoire. Objectifs : lutter contre le manque de professionnels, développer la prévention, déployer la télémédecine ou promouvoir les métiers de soins. 
Un an et demi plus tard, alors que l’épidémie de Covid-19 met sous haute tension nos hôpitaux affectant notre vie économique et sociale,  la santé est plus que jamais l’une des principales préoccupations des Bourguignons-Francs-Comtois. L’adoption de la feuille de route régionale puis la crise sanitaire de 2020 ont conduit la Région et l’Agence régionale de santé (ARS) à
renforcer leur travail conjoint par voie d’avenant à la convention « Pour une collaboration au service de la santé Bourgogne-Franche-Comté » signée en 2017. 
Le partenariat avec l’ARS va donc s’enrichir d’actions nouvelles, financées par le
plan d’accélération de l’investissement régional voté le 9 octobre 2020.

La coordination des soins, gage d’efficacité et de qualité
Dans les maisons et centres de santé, la coopération entre médecins et paramédicaux a permis une meilleure adaptation face à la crise sanitaire. Aussi, pour encourager cette coordination, gage d’efficacité et de qualité des soins, l’accompagnement au développement de ces structures est renforcé : la Région double le plafond des aides pour les maisons de santé et centres de santé polyvalents.
Par ailleurs, un programme spécifique pour l’appui aux projets de relance et de cohésion territoriale permettra de financer des aménagements de lieux et d’équipements pour le développement de l’exercice coordonné dans le cadre de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Associant des professionnels de santé de toutes spécialités, ces CPTS
n’impliquent pas de regroupement géographique des professionnels dans un même lieu d’exercice. L’objectif est plutôt d’organiser leur activité au quotidien autour d’objectifs partagés.

De meilleures conditions d’accueil pour les étudiants
Enfin, les crédits de ce programme spécifique – enveloppe de 6,6 millions d’euros - seront aussi orientés vers la construction d’internats afin d’améliorer les conditions d’accueil des étudiants en santé et internes en médecine en période de stage. En effet, il n’existe parfois que quelques chambres dans les hôpitaux. Les jeunes sont donc contraints à des allers/retours ou doivent choisir des terrains de stage à proximité de leur résidence. Ainsi, ces nouveaux internats permettraient de renforcer l’attractivité des hôpitaux des villes éloignées des centres universitaires. Un projet de ce type est déjà bien avancé à Morteau (25).
Au total, près de 13 millions d’euros permettront de renforcer les actions en santé en lien avec
la transition énergétique et la rénovation des structures à vocation sanitaire et sociale, l’offre de service en santé, le développement du numérique ou encore les formations sanitaires et sociales.

Rencontre avec les associations et personnes engagées dans la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, Longvic (21), vendredi 18 septembre 2020 - Photos Région Bourgogne-Franche-Comté

Femmes, hommes : égales, égaux durant la crise sanitaire ?

Lire l'article
24 sep 2020
Solidarité dans les Ehpad - DR

Ils donnent de leur temps pour soulager le personnel soigna…

Lire l'article
7 mai 2020
Près de quatre millions de masques commandés par la Région Bourgogne-Franche-Comté - Photo DR

Masques confisqués : Marie-Guite Dufay saisit le Premier mi…

Lire l'article
6 avr 2020
Toute l'actualité
Article du 12/11/2020 15:14, modifié le 20/11/2020 09:11

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter