L'économie en vie

La Région soutient le développement économique sur son territoire et se prépare à l'avenir en se donnant les moyens de faire face aux grandes transitions environnementales, énergétiques, numériques et démographiques.

 

Industrie et hydrogène

Avec la Région, c’est toute une industrie qui se dote d’une énergie nouvelle.

La révolution hydrogène est sur les rails. Dans l’industrie comme dans les transports, la Bourgogne-Franche-Comté s’affirme comme une région pionnière en ce domaine. Et elle s’en est donnée les moyens en triplant ses investissements en faveur des projets liés à l’hydrogène vert et bas carbone, accompagnée par les fonds européens.
La région a été labellisée « Territoire hydrogène » en 2016. De quoi motiver les acteurs impliqués dans l’aventure et croire en un nouvel avenir industriel. La feuille de route tracée par la Région et adoptée en novembre 2019 a décidé de consacrer 90 M€ à l’hydrogène d’ici 2030.
Depuis, le paysage industriel se métamorphose, comme à Bavans (25), où l’équipementier automobile Faurecia a implanté son
centre de recherche mondial sur les réservoirs à hydrogène. À Héricourt (70), le groupe Gaussin spécialisé dans la manutention a présenté de nouveaux véhicules à hydrogène destinés aux plateformes logistiques et portuaires. Ailleurs, des stations de production et de distribution d’hydrogène sont et seront financées par la collectivité, sans oublier les trains. La Région va consacrer 50 M€ à l’achat de locomotives à propulsion mixte hydrogène/électricité. Trois rames seront acquises auprès d’Alstom, utilisées bientôt sur la ligne du Morvan Auxerre-Migennes. 

Tout savoir sur l’hydrogène en Bourgogne-Franche-Comté

Labellisé pôle de compétitivité en 2005, le Pôle Véhicule du Futur favorise la synergie des entreprises, de l'enseignement et de la recherche dans le domaine des véhicules et des mobilités du futur. Il rassemble aujourd’hui plus de 500 membres sur le quart Est de la France.
Ses missions :

  • accompagner ses partenaires vers les nouveaux marchés de la mobilité : véhicule électrique, hydrogène, autonome et connecté,
  • soutenir le développement des industriels de l'automobile, des transports terrestres et des mobilités innovantes pour améliorer leur compétitivité,
  • créer de la valeur ajoutée et des emplois.

Le Pôle Véhicule du Futur participe au rayonnement international et à l'attractivité du territoire, notamment en tant que territoire d'expérimentation. 

En Bourgogne-Franche-Comté, l’industrie relève les défis. La Force d’Intervention Mutations Automobiles (FIMA) aide la filière à s’adapter aux changements. Le Pôle Véhicule du Futur planche sur les véhicules de demain, tandis que le cluster « Vallée de l’énergie » cherche activement des réponses pour faire face à l’urgence climatique.
Née en 2022, la FIMA (engageant des moyens humains et financiers de l’Etat et de la Région) a rencontré 145 entreprises et versé 23 M€ d’investissements pour aider la filière auto à passer le cap du diesel à l’électrique. La Région propose des subventions et des conseils stratégiques. Elle investit également près de 10 M€ pour la formation des salariés et des demandeurs d’emploi afin de s’adapter à d’autres technologies.
En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 300 entreprises employant près de 45 000 salariés doivent faire évoluer leurs lignes de production et répondre aux nouvelles normes du secteur en terme énergétique.

Autre partenaire essentiel de cette mécanique du changement dans l’industrie, la Vallée de l’énergie, à Belfort (90), se positionne également en réponse à l’urgence climatique. Ce cluster à dimension régionale s'engage dans la conception-fabrication de matériels et de solutions industrielles pour la production d’énergies bas carbone et la décarbonation des activités professionnelles.
L’ensemble des énergies inscrites dans le Pacte Vert de l’Union Européenne sont incluses dans son périmètre d’action : gaz naturel, biogaz, nucléaire, hydrogène, solaire photovoltaïque, éolien, hydraulique.   
La Vallée de l’Énergie joue aussi un rôle de premier plan dans l’identification des besoins et dans le développement de l’offre de formation. Elle développe des partenariats stratégiques avec les pôles de compétitivité et les clusters plus spécialisés.

Ma Région, l'économie

Economie de proximité

Quand on travaille pour l’économie de proximité, on s'emploie à soutenir la vie locale. En Bourgogne-Franche-Comté, ce sont deux-tiers des emplois !

Suite à la crise sanitaire, la Région et les Établissements publics de coopération intercommunale ont mis en place un Pacte régional pour l'économie de proximité via un fonds mutualisé et solidaire de 27M€. Objectif : accompagner la reprise de l’économie de proximité, à destination des TPE de moins de 10 salariés du territoire.

La collectivité a financé la relocalisation d’entreprises installées hors de nos frontières par l’intermédiaire d’un fonds doté de 20 M€. Dans le Jura, l’entreprise EMCO a ainsi pu rapatrier une unité de production d’Allemagne et créer une quinzaine d’emplois. Dans l’Yonne, PTWE a repris un atelier inoccupé afin de maintenir 22 postes.

La Région est aux côtés du monde associatif en proposant une subvention de 7 000 € pour toute création ou tout maintien de poste dans une structure de type loi 1901.
Accéder aux modalités pratiques en cliquant ici.

En matière de tourisme, la Région accompagne les 43 000 professionnels du secteur. Objectifs : 

  • moderniser l’offre d’hébergement,
  • encourager un tourisme durable et social,
  • soutenir l’agritourisme et l’œnotourisme,
  • former les salariés aux évolutions des métiers,
  • faire émerger les initiatives innovantes,
  • développer l’attractivité du territoire…

Accéder aux mesures incitatives

Une aide est accordée par la Région à l’Economie sociale et solidaire (ESS). L’an dernier, au titre du développement et du soutien économique, près de 9 M€ y ont été consacrés, avec trois axes prioritaires :

  • le soutien aux emplois dans les entreprises d’insertion, dans les entreprises de travail temporaire d’insertion et dans les associations d’aide à domicile,
  • le financement du Générateur Bourgogne-Franche-Comté, qui aide les territoires à faire émerger des projets d’activités économiques,
  • l’accompagnement des projets de transition énergétique dans le cadre de l’appel à projets économie circulaire ADEME/Région.

Depuis 2019, les porteurs de projet peuvent bénéficier du dispositif BénéFiCes créa, un accompagnement spécifique avant la création-reprise, ou jusqu’à 3 ans après la création-reprise de leur entreprise.
En fonction de leurs besoins, la Région propose un accompagnement individuel, voire une expertise financière, pour leur permettre d’accéder aux outils financiers les mieux adaptés. L’offre est organisée à l’échelle départementale pour davantage de proximité.
Tous les porteurs de projet de création-reprise d’entreprise, ou qui en ont déjà créé une récemment, sont concernés, qu’ils soient bénéficiaires de minima sociaux, demandeurs d’emploi ou salariés en reconversion. Les Bourguignons-Francs-Comtois qui veulent entreprendre en collectif, et ceux rattachés à l’ESS, bénéficient d’un suivi particulier.
Les opérateurs régionaux sélectionnés.

La Région promeut une agriculture durable et locale auprès des consommateurs. Les achats alimentaires évoluent pour privilégier le local et pour intégrer des préoccupations éthiques nouvelles. La Région, au-delà des soutiens financiers, souhaite accompagner des démarches innovantes.
Accéder aux numéros de la revue Local et bio.

Santé et médecine du futur

Dans le Pays de Pasteur, l'économie est aussi au service de la vie. Avec la Région, nos entreprises inventent l’avenir de notre santé.

Quelques chiffres

1 école d’ingénieurs spécialisée en biomédical,
2
centres d’investigation clinique,
6 écoles formant des ingénieurs,
23 unités de recherche universitaire,
500 établissements
(dont sous-traitants),
13 000 salariés.

La Région a adopté une « Feuille de route santé » afin de contribuer à la réduction des inégalités d’accès aux soins. Trois objectifs :

  • lutter contre le manque de professionnels,
  • développer la prévention,
  • déployer la télémédecine et promouvoir les métiers du soin.

Elle continue à investir dans les maisons de santé et les centres de santé polyvalents, tout en veillant à offrir aux étudiants des conditions d’hébergement plus confortables. La santé reste une compétence portée par l’Etat. Pour autant, la Région souhaite mettre en œuvre une politique volontariste, en lien avec ses préoccupations d’équilibre territorial et de justice sociale.

La Région pilote l’ensemble des centres de formation aux métiers du secteur sanitaire et social. Près de 9 000 étudiants sont formés chaque année à un très large panel de métiers (sage-femme, masseur-kinésithérapeute, aide-soignant, ergothérapeute, psychomotricien...), des formations essentielles, en lien direct avec les besoins des territoires en professionnels de santé.
Enfin, l’alimentation, notamment celle des lycéens dont elle a la charge, fait et fera toujours l’objet d’une attention particulière de la part de la collectivité, en privilégiant autant que possible le local et bio dans les assiettes servies au restaurant scolaire.

La Bourgogne-Franche-Comté est une terre propice aux innovations et à la recherche médicale. Avec la présence, depuis plus d’un siècle, de fleurons pharmaceutiques (Urgo, Vétoquinol…) et un tissu de PME issues de la tradition microtechnique, expertes en conception de dispositifs médicaux (Micro-Méga, Proteor, Statice…), l'ancrage est historique en matière d’entreprises liées à la santé.
Elles interagissent avec un écosystème complet qui englobe les hopitaux
, le Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc, l’Établissement Français du Sang, le Pôle régional de pharmaco-imagerie Pharm’Image, les laboratoires de recherche, les pôles de compétitivité impliqués dans la santé (PMT, Vitagora et Polymeris), les universités et les écoles d’ingénieurs.
La Bourgogne-Franche-Comté compte 23 unités de recherche universitaire et près de 20 000 étudiants en sciences de la vie. La recherche médicale publique et privée est axée sur certaines spécialités comme les biothérapies cellulaires et tissulaires, l’oncologie, les pathologies cardiovasculaires
, l’instrumentation et l’imagerie médicale.

Les intercommunalités et la Région unis en faveur de la réi…

Lire l'article
17 mai 2024
Marie-Guite Dufay, Présidente de Région, visite la startup bisontine Alpha Green, spécialisée dans la dépollution de moteurs thermiques - Photo Xavier Ducordeaux

Alpha Green s’attaque à la dépollution des poids lourds

Lire l'article
11 mar 2024
Souscription au nouveau fonds de capital-risque Cap création 6 piloté par UI Investissement, mercredi 6 mars 2024 - Xavier Ducordeaux

De nouveaux fonds pour accompagner les startups

Lire l'article
6 mar 2024
Toute l'actualité

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter