Hydrogène : un partenariat d’avenir entre chercheurs et industriels

L’Université de technologie de Belfort-Montbéliard vient de se doter d’un banc d’essai pour les piles à combustible de forte puissance. Un équipement unique en Europe, fruit de la collaboration entre recherche et industrie.

Pour les non-initiés, il est parfois difficile de comprendre ce que recouvre le terme de « recherche appliquée ». Pourtant, ce que réalise depuis deux décennies l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) autour de l’hydrogène en est une parfaite illustration. Les enseignants-chercheurs du laboratoire FCLAB ont focalisé leurs travaux sur la pile à combustible, c’est-à-dire le système qui convertit l’hydrogène en électricité afin de fournir de l’énergie.

Depuis 2002, sur le campus de Belfort, le FCLAB  dispose, avec l’institut FEMTO-ST, d’une plateforme « Hydrogène Énergie » : un outil unique en Europe pour la caractérisation, les essais en condition d’usages et l’intégration de systèmes de pile à combustible dans des applications, par exemple des véhicules.

Le 12 mai 2021, un nouvel équipement a été inauguré au sein de cette plateforme : un banc d’essai de pile à combustible, nommé HYBAN, permettant de tester des piles à combustible à hydrogène jusqu’à 120 kW. C’est le seul en Europe à atteindre une telle puissance.

David Bouquain, directeur-adjoint de FCLab présente le banc d’essai HYBAN

HYBAN, un banc d'essai de pile à combustible

Financé par la Région Bourgogne-Franche-Comté, la communauté d’agglomération du Grand Belfort et l’UTBM, HYBAN représente un bel exemple de collaboration entre la recherche académique et les acteurs industriels. En effet, dans le cadre d’un partenariat scientifique sur quatre ans, l’équipementier SYMBIO – filiale de Michelin et Faurecia – a fourni à FCLAB la pile à combustible de 100 kW qui a permis de réaliser la mise en service du banc d’essai.

Ce dernier est cependant destiné à l’ensemble de la filière : d’autres équipementiers se sont déjà montrés intéressés par l’équipement belfortain. Pas étonnant lorsque l’on sait que l’hydrogène est appelé à représenter plus du quart du marché des véhicules lourds d’ici 2030 en Europe.

«  Ce banc d’essai, c’est une brique qui manquait dans l’écosystème hydrogène car il permet de répondre à de nombreuses problématiques technologiques, conclut David Bouquain. Il est le fruit de la recherche mais il est dédié aux industriels en priorité. » Finalement, c’est simple à comprendre la recherche appliquée !

Faurecia investit dans l’hydrogène à Allenjoie

Sur la zone Technoland 2, à Allenjoie, dans le Pays de Montbéliard, Faurecia construit un nouveau site de production. À partir de juillet 2021, l’équipementier automobile va y transférer ses activités de fabrication de systèmes d’échappements aujourd’hui basées à Mandeure.

L’usine doit également accueillir une nouvelle ligne de production de réservoirs hydrogène, dans le prolongement du centre de recherche et développement H2 Core-Center de Bavans. Ce projet est accompagné par la Région à hauteur de 1,5 million d’euros, au titre de l’innovation.

Deux cents pinces à fixer sur le masque ont déjà été fabriquées et distribuées gratuitement. Crédit © DR

Une solution ingénieuse contre la buée sur les lunettes

Lire l'article
15 fév 2021
Visite de l’entreprise Régéplastic à Arnay-le-Duc (Côte-d’Or) dans le cadre du programme France Relance - Photo DR

L’économie circulaire, à la relance

Lire l'article
18 déc 2020
La Fabrique 4.0®, unité mobile de formation unique en France, est logée dans un camion et va parcourir la Bourgogne-Franche-Comté - Crédit Photo UIMM

Formation : en route vers l’industrie du futur !

Lire l'article
24 nov 2020
Toute l'actualité
Article du 12/05/2021 18:17, modifié le 12/05/2021 19:14

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter