Face à la crise, une Région réactive et solidaire

Tenue dans des circonstances inédites, l’assemblée plénière du 24 avril a validé un plan d’urgence de 70 millions d’euros. Objectif : accompagner les Bourguignons-Francs-Comtois les plus durement touchés par les effets de l’épidémie de Covid-19.

 

Trente-quatre élus au lieu de cent habituellement, masqués et assis à bonne distance les uns des autres dans la salle des séances : l’assemblée plénière qui s’est déroulée vendredi 24 avril 2020 à Dijon était inédite en tout point. Comme l’y autorise l’ordonnance gouvernementale du 1eravril, Marie-Guite Dufay a en effet fait le choix de réunir une partie représentative du Conseil régional afin d’adopter, dans le cadre d’un débat démocratique, un plan d’urgence de 70 millions d’euros.

Dans cette atmosphère inédite, la présidente de Région a rappelé que face à la crise sanitaire, économique et sociale, « les actes doivent être à la hauteur ». Pour ce faire, la collectivité s’est appuyée sur l’une de ses principales compétences : le soutien aux acteurs économiques. Qu’ils soient entrepreneurs, indépendants ou agriculteurs, la Région souhaite les accompagner afin de maintenir le tissu productif pour préserver l’emploi. Elle a également annoncé des mesures spécifiques pour soutenir tous les acteurs qui subissent de plein fouet cette crise, dans le secteur associatif, touristique, ou bien à destination des étudiants en difficulté financière.

Des fonds pour les TPE et les secteurs les plus touchés

La Région intervient de façon immédiate et massive pour soutenir les entreprises rencontrant des difficultés conjoncturelles liées à une baisse d’activité ou à une perte de chiffre d’affaires afin de contribuer au maintien de leur trésorerie pendant cette période de crise. En complément des mesures prises par l’Etat auxquelles elle contribue déjà via le Fonds de solidarité nationale. La Région lance, main dans la main avec les intercommunalités, un fonds de solidarité territorial a été élaboré à destination des TPE sans salarié, des indépendants et des autoentrepreneurs : « C’est l’expression de la solidarité territoriale pour permettre aux très petites entreprises de maintenir la tête hors de l’eau » (Plus d’infos ici).

Des fonds d’urgences sont également mobilisés pour des secteurs dont l’activité s’est arrêtée du jour au lendemain comme l’événementiel ou le tourisme (plus d’infos ici) ou privés de débouchés comme l’horticulture.  Des dispositifs sont aussi prévus afin de soutenir les associations et les acteurs de l’économie sociale et solidaire.

 « Avec réactivité et solidarité, nous sommes au rendez-vous de l’urgence, a estimé Marie-Guite Dufay. Nous devrons également être au rendez-vous de la relance. Et pour cela, il nous faudra être très inventifs. En effet, les dépenses massives à effectuer s’inscrivent dans une trajectoire d’effondrement catastrophique de nos recettes (TVA, CVAE…) lié à la chute de l’activité économique. »  Les prévisions laissent craindre une réduction de 50 % des capacités d’investissement de la Région.  Une demande sera donc adressée à l’État pour que les recettes soient garanties à leur niveau de 2019.

Pour une relance verte et solidaire

La présidente appelle de ses vœux une politique publique de relance de l’économie à la fois verte solidaire. «Il faudra poursuivre deux objectifs : assurer la transition écologique et protéger les salariés ». Sur ce second point, une conférence sociale régionale devra prochainement réfléchir à une vraie sécurisation des parcours professionnels.

Mobilisée aujourd’hui en urgence pour répondre aux besoins immédiats créés par la déflagration  de la crise sanitaire et ses effets économiques, la Région prépare également demain.  Les entreprises de Bourgogne-Franche-Comté qui auront à affronter  une récession sans précédent pourront toujours compter sur son appui.

2,5 millions de masques pour les scolaires et les petites communes

Malgré des vicissitudes, les masques commandés finissent par arriver à bon port ! Ceux destinés aux établissements médico-sociaux (EHPAD, structures d’accueil des personnes handicapées…) ont été distribués par les Conseils départementaux. Une nouvelle cargaison doit arriver ce dimanche 26 avril.  Elle sera remise à Dijon Métropole, au Grand Besançon et à l’Agence régionale de santé. Au total, 4 millions de masques chirurgicaux auront ainsi été acheminés en Bourgogne-Franche-Comté grâce à l’intervention de la Région.

Or, la perspective du déconfinement rend de plus en plus probable la nécessité d’équiper l’ensemble de la population en masques dits alternatifs, en tissu. « Nous préférons anticiper les choses. Dans un souci de protection et de précaution, nous allons engager des concertations avec les associations d’élus pour passer de nouvelles commandes groupées afin d’équiper les élèves usagers de nos transports scolaires et venir en appui aux communes de moins de 10 000 habitants qui auraient des difficultés à s'approvisionner, dès connaissance des mesures prises par l’État. » La Région Bourgogne-Franche-Comté a ainsi déjà commandé 2,5 millions de masques auprès d’entreprises françaises. La réception des équipements est prévue à  partir du 4 mai. Des commandes complémentaires pourront être envisagées si besoin.

En bref

Aux côtés des étudiants
Perte de son emploi étudiant, interruption de ses indemnités de stage … Certains étudiants sont en difficulté et ne peuvent faire face à leurs besoins élémentaires. Le CROUS de Bourgogne-Franche-Comté créé un fonds d’urgence doté
 de 135 000 €. Sollicitée, la Région abondera cette plateforme, à hauteur de 135 000 € également.
La Région a par ailleurs décidé de maintenir son soutien aux étudiants partis en stage à l’étranger et qui ont dû revenir prématurément. Les acomptes des bourses Dynastage et Aquisis versés ne seront pas réclamés, comme le prévoit le règlement.

Numéro d’urgence national pour les étudiants : 0 806 000 278

Reprise des chantiers dans les lycées
Après avoir mis en place une méthode qui garantit la sécurité de toutes et tous, la Région va faire redémarrer les travaux dans ses lycées, en concertation avec les entreprises et les établissements. Près d'une vingtaine de chantiers prioritaires ont été identifiés. Cette reprise sera toutefois très progressive en raison de la complexité de la situation sanitaire.  

Les fablabs, à la rescousse
Depuis un mois, les fablabs régionaux impriment sur leurs imprimantes 3D des milliers de pièces pour fabriquer des accessoires de sécurité pour nos soignants, nos commerçants. La matière première commence à manquer. La Région débloque un budget de 75 000 € qu’elle affectera à la SEM Nicephore Cité à Chalon-sur-Saône (71), chargée de centraliser les commandes de fournitures pour les 75 fablabs de la région.

Plus d’infos sur l’activité des fablabs durant la crise ici.

Et l’Europe ?
Gestionnaire des fonds européens pour la Bourgogne-Franche-Franche-Comté, la Région a choisi d’actionner deux axes majeurs du FEDER : 10 millions d’euros seront consacrés à l’achat de matériel médical pour les hôpitaux (respirateurs, seringues automatiques, équipements de protection des personnels de santé …) mais aussi tests de dépistages virologiques et sérologiques ; et 10 autres millions d’euros pour renforcer le  «prêt rebond » géré par Bpifrance.

Soutien aux entreprises de transport du réseau Mobigo et à leurs salariés
Elles sont à l’arrêt ou presque depuis plus d’un mois maintenant. Les entreprises de transport du réseau MOBIGO et leurs salariés payent elles aussi un lourd tribut. Pour soutenir ce secteur d’activité essentiel au territoire  et les emplois souvent précaires des conducteurs, la Région prend des engagements. Plus de 3 000 emplois sont en jeu.

         

 

 

 

 

Covid-19 - Soutien aux entreprises de transport du réseau Mobigo

Report du Festival des solutions écologiques

La Région avait prévu d’organiser, du lundi 29 juin au dimanche 5 juillet 2020, le premier Festival des solutions écologiques.  Après l’allocution du Président de la République du 13 avril précisant que « les grands festivals et événements avec un public nombreux, ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet », le Festival ne pourra pas se dérouler aux dates prévues. Face à l’incertitude de la situation, la Région Bourgogne-Franche-Comté réfléchit à une alternative.  Il est encore possible, jusqu’au 29 mai, de rejoindre les 220 porteurs de projets qui ont déjà déposé un dossier, en s’inscrivant ici : https://jeparticipe.bourgognefranchecomte.fr

Ligne de production de masques chirurgicaux à Dijon - Photo DR

Covid-19 : la Région fabrique ses propres masques chirurgic…

Lire l'article
22 sep 2020
Masques TPE

Des masques lavables distribués aux très petites entreprises

Lire l'article
8 juil 2020
Assemblée du 26 juin - Photo Clément Barré

Un plan de relance de 400 millions d’euros en préparation

Lire l'article
26 juin 2020
Toute l'actualité
Article du 24/04/2020 21:00, modifié le 27/04/2020 08:51

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter