Du local, oui, mais au juste prix !

La visite de l’unité de production de steaks hachés 100 % comtois à Pouilley-les-Vignes (25) a été l’occasion d’annoncer la création prochaine d’une marque autour du thème "juste et local". Objectif : permettre aux agriculteurs d’être rémunérés correctement.

Et si on appliquait le principe du commerce équitable à nos productions locales ? Rétribuer justement les agriculteurs, leur permettre de vivre dignement de leur travail et leur redonner toute la place qu’ils méritent dans la chaîne de valeurs de l’agroalimentaire : telle est l’ambition du travail mené depuis plusieurs mois en Bourgogne-Franche-Comté,  avec la profession agricole et le secteur de la distribution (grande et moyenne surfaces).
« Les circuits courts, ça ne veut rien dire, si on ne vise pas un juste prix rémunérateur pour le producteur. Aussi, d’ici quelques mois, nous allons créer une marque de distribution afin que le consommateur soit conscient que le produit ainsi labellisé est rémunérateur pour l’agriculteur »  a annoncé Marie-Guite Dufay, mercredi 14 octobre, lors d’une visite à la Boucherie Comtoise à Pouilley-les-Vignes (25).

« Une démarche vertueuse »
L’entreprise, filiale du prestataire de service Pro’viandes, a  démarré son activité en janvier 2020. Elle abrite une unité de production de steaks hachés 100 % comtois. C’est-à-dire issus de bovins nés, élevés et abattus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône ou le Territoire de Belfort. « Sachant que 70 % de la viande peut être transformée en haché, cette nouvelle filière de qualité permet aux agriculteurs de valoriser au maximum la vente de leurs animaux » explique Roland Schmitt, le dirigeant de la société. « À raison de 50-60 centimes de plus au kilo, cela représente un gain de 300 € sur une carcasse » calcule Christian Morel, vice-président de la chambre d’agriculture du Doubs-Territoire de Belfort.
Dans l’atelier installé dans un bâtiment tout neuf, les bouchers découpent également des carcasses pour des éleveurs pratiquant la vente directe. Ce projet, qui a déjà permis la création de 5 emplois, a été co-financé par la Région Bourgogne-Franche-Comté et des fonds européens (FEADER).
« C’est l’exemple d’une démarche totalement vertueuse qui rejoint la nôtre, s’est félicitée Marie-Guite Dufay. Bientôt, vous pourrez ajouter un nouveau logo sur vos emballages ! ». Les steaks hachés devraient en effet être les premiers produits de grande consommation à bénéficier du nouveau label régional, suivis par le lait, le pain ou les œufs.

Forêt du Val Suzon (21) - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

« On ne pourra plus reconstituer des peuplements forestiers…

Lire l'article
23 nov 2020
L’agroforesterie associe la plantation d’arbres aux cultures ou à l’élevage - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté

L’arbre, meilleur allié des agriculteurs ?

Lire l'article
23 sep 2020
Food truck du GPPR - Photo David Cesbron

Gastronomie : ça roule pour les produits régionaux !

Lire l'article
7 sep 2020
Toute l'actualité
Article du 14/10/2020 16:56, modifié le 14/10/2020 17:34

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter