Escalade : Besançon se hisse au sommet

25 Doubs

Avec l’inauguration de la salle d’escalade Marie-Paradis, Besançon dispose désormais d’un équipement de niveau international. Co-financée par la Région, cette nouvelle structure accueille tous les pratiquants, quel que soit leur niveau ou leur handicap.

La tour qui se dresse depuis quelques mois en face du stade Léo-Lagrange à Besançon ne passe pas inaperçue. Construite dans un délai record  par le Grand Besançon – la première pierre a été posée en mai 2019 – la salle d’escalade, inaugurée le 8 janvier 2020, est à la hauteur des espérances des grimpeurs locaux. Elle les dépasse même largement puisqu’elle affiche des dimensions lui permettant d’accueillir des compétitions internationales : 950 m2 au sol permettant de développer des voies sur plus de 1 800 m2. Le mur le plus haut culmine à 18 mètres !

« Cette nouvelle salle réunit les trois spécialités de l’escalade qui feront leur entrée aux Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain : un mur de vitesse, un espace de blocs et un mur de difficulté avec un potentiel de voies allant du 3 au 8c » explique Eric Simon, le président du club Entre-Temps Escalade (500 adhérents), à l’origine du projet. Baptisée Marie-Paradis, en hommage à cette pionnière de l’alpinisme qui a gravi le Mont-Blanc en 1808, la salle bisontine est la seule de cette envergure dans le quart nord-est de la France. C’est un atout de taille dans la stratégie d’attractivité Grandes Heures Nature portée par la Communauté urbaine autour des sports de pleine nature.

Une participation de 390 000 € de la Région

À ce titre,  la Région a co-financé la construction du bâtiment, à hauteur de 300 000 € (sur un budget global de 3,288 M€), dans le cadre du contrat métropolitain signé avec le Grand Besançon. En outre, elle a accompagné Entre-Temps Escalade dans l’acquisition du matériel, avec une subvention de 90 000 €.

Taillée pour accueillir de grands championnats, la salle Marie-Paradis sera aussi ouverte à tous les pratiquants, y compris les débutants (scolaires, salariés pendant leur pause méridienne…) et les personnes en situation de handicap. Un mur adapté à même été spécialement aménagé pour que ce bel édifice ne profite pas uniquement aux premiers de cordée.

Inauguration de la salle d'escalade Marie Paradis © David Cesbron
La salle d'escalade Marie-Paradis a été inaugurée le 8 janvier 2020 par Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Jean-Louis Fousseret, président de Grand Besançon Métropole et maire de Besançon.  Photo © David Cesbron

Dans cette ville de Besançon, on aime courir, marcher, grimper… Les sports de pleine nature représentent un énorme potentiel d’attractivité que la Région contribue à développer avec le contrat métropolitain conclu avec le Grand Besançon. Je suis aussi très reconnaissante envers l’association Entre-Temps escalade que nous accompagnons avec le soutien à l’emploi associatif, la participation à l’achat d’un minibus, le soutien au sportif de haut-niveau Nao Monchois et l’aide à l’organisation prochaine d’un championnat de France jeunes.

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Tour de France 2020 : et si tout se jouait en Bourgogne-Franche-Comté ? - Photo DR

Cyclisme : si le Tour se jouait en Bourgogne-Franche-Comté …

Lire l'article
28 aoû 2020
Logements à Pougues Les Eaux - Photo DR

Construisez votre village du futur

Lire l'article
26 juin 2020
RCube station radio - crédit © Axione

Numérique : la puissance d’un réseau régional pour l’accè…

Lire l'article
5 juin 2020
Toute l'actualité
Article du 08/01/2020 18:09, modifié le 09/01/2020 09:57

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter