Sortir en région

Tout voir





photos publications vidéos
newsletter
FB rss
Merci de patienter ...

Réouverture de la halte des 3 chênes

Marie-Guite Dufay, présidente de région, s’est déplacée lundi 6 février 2017 à Belfort pour l’inauguration de la halte ferroviaire des Trois Chênes et la signature de la convention relative au financement des travaux pour la nouvelle voie d’essais d’Alstom.

Réouverture de la halte des 3 chênes, à Belfort, lundi 6

 

 

© crédit : David Cesbron

Après trois mois de travaux, la halte des Trois Chênes a été réouverte au public le 13 décembre 2015. Elle est accessible aux personnes à mobilité réduite, dispose d’un quai neuf de 110 mètres de long, éclairé, clôturé, équipé de dalles podotactiles pour les malvoyants, et d’un abri voyageurs. Cette halte se situe sur la ligne ferroviaire Paris-Est / Mulhouse. Elle dessert le nord de l’agglomération belfortaine et la gare de Belfort Ville en quelques minutes. Les travaux ont été réalisés par SNCF Réseau pour un montant de 500 000 €. Dix TER desserviront quotidiennement et dans chaque sens la halte des Trois Chênes, située à proximité immédiate du parc urbain d’activités Techn’hom, qui regroupe 130 entreprises (Alstom, General Electric...), 7 500 salariés et 1 000 étudiants.

Maintenir l’activité d’Alstom
Marie-Guite Dufay s’est ensuite rendue dans les locaux d’Alstom pour y signer la convention de financement d’une voie d’essai du réseau ferré national. Celle-ci, remise aux normes en vigueur et électrifiée sur 850 mètres, permettra de réaliser des essais techniques à 60 km/h. Les travaux seront effectués durant le deuxième semestre 2017. L’investissement de 852 000 € est assuré par l’Etat, la région Bourgogne-Franche-Comté, le Département du Territoire de Belfort, le Grand Belfort, SNCF Réseau et Alstom. Devant Hugues Besancenot, Préfet du Territoire de Belfort, et les élus locaux, ce déplacement a permis à Marie-Guite Dufay de réaffirmer son engagement pour la sauvegarde des emplois. « Je ne peux que me réjouir de ces investissements. La région est à l’unisson derrière l’Etat pour préserver l’activité d’Alstom Belfort. Nous déclinons très concrètement un des éléments du plan de sauvetage signé le 4 septembre 2016. Je veux vous dire l’extrême vigilance qui est la mienne pour que les engagements pris soient au rendez-vous. »

Retour Retour haut Haut de page imprimer Imprimer
twitter  facebook  g+

Guide des aides

je participe