Vingt millions d’euros pour défendre l’emploi

Dans le cadre du plan d’accélération de l’investissement, la Région s’est dotée d’un fonds de relocalisation et de transition vers une économie décarbonée. D’un montant de 20 millions d’euros, il permet de financer massivement les projets des entreprises qui créent et/ou préservent des emplois en Bourgogne-Franche-Comté.

À Dampierre, dans le Jura, EMCO France entend rapatrier la production de tapis d’entrée techniques qui s’effectuait jusqu’alors en Allemagne.  L’enjeu : faire du site de production français le centre d’expertise exclusif sur ces produits et créer 15 emplois supplémentaires d’ici 3 ans. Pour agrandir ses locaux et s’équiper en nouvelles machines, l’entreprise recevra une aide de 479 000 € de la Région Bourgogne-Franche-Comté, correspondant à la moitié de ses investissements.
Ce gros coup de pouce régional a été rendu possible par la création d’un fonds de relocalisation et de transition vers une économie décarbonée, dans le cadre du
plan d’accélération de l’investissement adopté le 9 octobre 2020. Doté de 20 millions d’euros, ce fonds permet de conforter l’attractivité économique de la Bourgogne-Franche-Comté pour les groupes qui cherchent à relocaliser leur activité, de manière offensive – avec un nouveau projet comme pour EMCO – ou défensive – en évitant la fermeture d’une usine. Ainsi, à Senan, dans l’Yonne, la Région accompagnera la filiale européenne du groupe québécois PTWE qui vient de reprendre un site de production d’équipements d’assainissement. La subvention régionale de 326 000 € permettra d’internaliser la fabrication de certains composants et de maintenir 22 emplois.

Santé et transition écologique
Ouvert jusqu’au 31 décembre 2021, le fonds de relocalisation et de transition vers une économie décarbonée soutient également les projets de développement de produits pour faire face à la crise du COVID-19. À Quetigny, en Côte-d’Or, le laboratoire SPPH a élaboré un spray nasal qui réduit de 50 % le risque d’infection par le virus. Il bénéficiera d’une aide de 980 000 € pour lancer la fabrication.
Enfin, ces 20 M€ ont vocation à financer les innovations en lien avec la transition écologique et énergétique. À Marnay (70), ENR.J VALO met au point un process de traitement des déchets par gazéification avec production potentielle d’électricité, de chaleur, d’hydrogène, de CO2 et de laine minérale. L’entreprise sera accompagnée pour la recherche et le développement (141 000 €) ;  ce projet pourrait générer la création d’une centaine d’emplois.

Un futur centre de référence sur le stockage de l’hydrogène

À Fontaine, dans le Territoire de Belfort, les travaux de construction du centre d’essais et de certifications des systèmes de stokage, ISTHY, devraient démarrer au premier semestre 2021. Imaginé par Rougeot Énergie, ISTHY sera l’organisme certificateur de référence pour le compte de constructeurs, d’équipementiers et d’industriels, français et internationaux.
Ce projet de grande envergure renforcera de manière significative l’écosystème hydrogène en Bourgogne-Franche-Comté.  Bénéficiant du programme des investissements d’avenir de l’État, il est aussi accompagné par
la Région, à hauteur d’1,6 million d’euros, dont 800 000 € au titre du fonds de relocalisation. Le centre, qui devrait être mis en service d’ici fin 2022, emploiera une vingtaine de personnes.

ISTHY, futur centre d’essais et de certifications des systèmes de stokage à Fontaine (90) – Crédit © Siz-Ix Architectes
ISTHY, futur centre d’essais et de certifications des systèmes de stokage à Fontaine (90) – Crédit © Siz-Ix Architectes

 

Les premiers projets accompagnés au titre du fonds relocalisation et de transition vers une économie décarbonée (commission permanente du 18 décembre 2020)

  • SSPH à Quetigny (21) : 980 000 € - Création d’une trentaine d’emplois en CDI
  • Institut de stockage de l’hydrogène (ISTHY) à Fontaine (90) : 800 000 € - Création d’une vingtaine d’emplois
  • Agro Doubs à Flagey (25) : 793 382 €  - Maintien de 20 emplois
  • JG Aviation à Gray (70) : 500 000 € - Création de 25 emplois
  • EMCO France à Dampierre (39) : 479 000 € - Création de 15 emplois sous 3 ans
  • RD-Biotech à Besançon (25) : 433 000 € - Création de 15 emplois dans les deux prochaines années et 30 à 40 emplois dans 4 à 5 ans
  • Emile Henry à  Marcigny (71) : 400 000 € - Création de 15 emplois
  • Premier Tech eau et environnement à Senan (89) : 326 000 € - Maintien de 22 emplois
  • ENR. J VALO à Marnay (70) : 141 000 € - Création d’une centaine d’emplois à terme
  • Groupe associatif Handy Up à Vesoul (70) : 30 000 € - Fabrication de masques
  • ADAPEI UNAP à Pontarlier (25) : 27 500 € -  Fabrication de masques
©Emile Henry Marcigny
Emile Henry à  Marcigny (71)

 

Printemps de l'orientation 2021 : la Région Bourgogne-Franche-Comté propose aux lycéens d’expérimenter l'application web « Métiers 360 » - DR

Orientation : la Région expérimente la réalité virtuelle

Lire l'article
22 mar 2021
Métabief invente la montagne de demain

Métabief invente la montagne de demain

Lire l'article
17 mar 2021
Résidence Internationale étudiante à Dijon (21) - Photo DR

Une aide exceptionnelle pour les étudiants

Lire l'article
15 mar 2021
Toute l'actualité
Article du 21/12/2020 11:05, modifié le 22/12/2020 10:32

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter