Une nouvelle convention avec la SNCF jusqu’en 2032

Fruit de 6 mois de négociations, une nouvelle convention entre la SNCF et la Région sera signée à l’automne prochain. Un accord gagnant / gagnant où tant SNCF que Région ont une meilleure visibilité sur l’avenir tout en conservant un haut niveau de qualité de service.

Six mois après avoir annoncé son intention d’engager une négociation avec la SNCF, Marie-Guite Dufay a fait un point de situation sur le sujet, devant l’assemblée plénière : « Nous avons entamé une longue période de négociation avec la SNCF pour bâtir une nouvelle convention jusqu’en 2032. Une négociation âpre, parfois, mais dont l’issue est positive. »

Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté - Photo Xavier Ducordeaux

La Présidente de Région et son vice-président en charge des transports Michel Neugnot ont obtenu des avancées significatives :  

  • une baisse de charge de 30 millions d’euros par an,
  • plusieurs paramètres forts, notamment des pénalités, pour garantir une meilleure qualité de service,
  • un taux de régularité fixé à 97,5%,
  • le paiement de l’énergie au coût réel,
  • une trajectoire de recettes ambitieuse, dont le montant est de 20% entre 2023 et 2032, hors variation d’offre et variation tarifaire.

Michel Neugnot, vice-président en charge des transports - Photo Xavier Ducordeaux

« Cette négociation nous donne de l’air, et ce sans rogner sur la qualité de service » précise Marie-Guite Dufay. La nouvelle convention devrait pouvoir être signée lors de la prochaine assemblée plénière, prévue en octobre prochain.
Cette convention d’une durée de 10 ans, prévoit la mise en œuvre progressive de la mise en concurrence du transport ferroviaire régional de voyageurs, conformément à la loi de 2018.
Ainsi le réseau régional a été défini en quatre lots, qui seront mis en concurrence selon des modalités très encadrées respectivement en 2027 pour le premier (Bourgogne Ouest), en 2030 pour le second, et en 2023 pour les deux derniers.

47,6 millions d’euros pour construire le futur atelier de maintenance

Un futur atelier de maintenance des rames de train Régiolis sera construit sur le site de Perrigny-Gevrey, situé à 3 kilomètres au sud de la gare de Dijon. Les Conseillers régionaux ont validé le programme de 47,6 millions d’euros qui prévoit la construction d’un bâtiment de 135 mètres de long sur 25 mètres de large : une obligation pour pouvoir accueillir les nouveaux trains Régiolis déployés par la Région. Le permis de construire devrait être déposé à l’automne de cette année pour un début des travaux à l’automne 2024 et une livraison en août 2026.

Le futur bâtiment sera notamment dimensionné pour recevoir les nouveaux Régiolis de la Région bourgogne-Franche-Comté - Photo DR
Le futur bâtiment sera notamment dimensionné pour recevoir les nouveaux Régiolis de la Région bourgogne-Franche-Comté - Photo DR



 

 

Visite de Marie-Guite Dufay, présidente de Région, au lycée de l'Horticulture et du Paysage de Tournus (71), lundi 4 septembre 2023 - Photo Gaëtan Bouvier

Rentrée 2023, la Région vous accompagne

Lire l'article
4 sep 2023
Assemblée plénière de juin 2023

La Région investit 220 millions d’euros en faveur des proje…

Lire l'article
30 juin 2023
Car Mobigo en gare de Dijon (21) - Crédit photo David Cesbron

Transports scolaires 2023-2024 : les inscriptions sont ouve…

Lire l'article
5 juin 2023
Toute l'actualité
Article du 30/06/2023 14:06, modifié le 30/06/2023 17:33

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter