22, Karera ga tōchaku shimasu *

Mercredi 13 novembre, l’association « Objectif Médailles » a remis un chèque de 1500 € à 22 athlètes de haut-niveau, pressentis pour se qualifier aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. Le début d’une belle aventure…

A huit mois des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, nos athlètes de Bourgogne-Franche-Comté sont déjà dans le sprint final de leur préparation. Ils sont 22 à être aujourd’hui susceptibles de décrocher un billet pour le Japon. L’association « Objectif Médailles », soutenue par la Région, les a conviés mercredi 13 novembre à Dijon pour leur remettre une première aide financière, destinée à les aider dans leur préparation olympique. Tous ont reçu un chèque de 1 500 €. Un second chèque du même montant leur sera remis en janvier, lors de la cérémonie de clôture des jeux olympiques de la jeunesse, aux Tuffes. Et pour ceux qui décrocheront le fameux sésame pour Tokyo, une dernière enveloppe de 1 000 € leur sera attribuée au début de l’été : « Notre association est née en 2011 à un an des Jeux de Londres, a expliqué Christian Moccozet, président de l'association. Souvent, les athlètes qui vont aux Jeux olympiques, pratiquent leur sport dans des disciplines où l'argent ne coule pas à flot. Il nous avait paru important à l'époque de collecter des fonds, publics et privés, pour apporter à ces jeunes sportifs, une aide financière pour leurs besoins quotidiens. »

La liste n’est pas figée
L’association a poursuivi son travail aux jeux de Rio (2016), mais aussi pour soutenir les sportifs engagés aux JO d’hiver (Sotchi 2014 et  PyeongChang 2018). « Depuis Londres, nous avons soutenu 60 sportifs, poursuit Christian Moccozet ; 36 se sont qualifiés pour une olympiade, avec plusieurs médailles. Ça représente un investissement de 220 000 € pour notre association. » La Mutualité Française, EDF et le Crédit Mutuel complètent la subvention apportée par la Région Bourgogne-Franche-Comté : « J’avais déjà bénéficié de cette même bourse en 2016, avance Corentin le Guen, membre de l’équipe de France de rugby-fauteuil ;  ça m’avait permis de financer un nouveau fauteuil. C’est entre 5 000 et 8 000 € un fauteuil de rugby… Or, avoir un équipement performant, c’est essentiel dans une compétition comme les JO ». Nos 22 athlètes peuvent donc se concentrer à 200% sur leur objectif. Les autres aussi : « La liste n’est pas figée, confirme Christian Moccozet ; les athlètes qui performeront dans les mois à venir peuvent venir rejoindre le groupe. »

* Karera ga tōchaku shimasu : ils arrivent

Les athlètes soutenus

Alizée Agier

Alizée Agier, championne d'Europe de karaté
« Pour la première fois, les JO accueilleront à Tokyo des compétitions de karaté. Mais il n’y aura que 80 places en tout. Alors il ne faut jamais se relâcher car chaque compétition internationale permet de marquer des points pour le Tokyo 2020 Standing : c’est le classement mondial qui est actualisé chaque mois. Si je n’ai pas suffisamment de points, j’aurai une 2e chance de me qualifier avec le tournoi de qualification olympique (TQO), du 8 au 10 mai prochains. Je suis confiante, je fais le maximum. La Région Bourgogne-Franche-Comté et Objectif médailles sont derrière nous avec un soutien financier important. Ils nous font confiance, à nous  de jouer ».

Cédric Fèvre

Cédric Fèvre, champion paralympique et recordman du monde à Londres en 2012 en tir à la carabine handisport 10 mètres 60 balles couché
« Après le titre olympique de 2012, j’ai connu une grosse défaillance à Rio en 2016 ; les souvenirs de Londres ont ressurgi quelques heures avant l’épreuve ; le mental n’a pas tenu. Comme on dit, il faut parfois tomber pour mieux rebondir. On repart sur une nouvelle expérience. La préparation se passe bien. Je n’ai pas encore la qualification en poche mais j’y crois. Cette remise de chèque est une vraie aide, importante : ça sert à la préparation, à l’achat de matériel, et pour ma part, j’investis beaucoup dans la préparation mentale qui est essentiel quand on fait du sport de haut niveau et qui est le déclic qui me manque pour redevenir performant ».

Cyrille Carré

Cyrille Carré, champion du monde de kayak marathon short race
« Je me prépare pour une 4e participation olympique. Après Rio 2016, j’envisageais d’arrêter ma carrière mais j’ai changé d’avis, je vise Tokyo 2020 avec la volonté de faire un résultat. Je viens de reprendre la compétition par le marathon des gorges de l’Ardèche, en mixte, et cela s’est bien passé (6e au classement général). Je suis agréablement surpris. En décembre, un stage de préparation en Espagne est planifié. Objectif médaille met les moyens pour nous aider, c’est une bonne bouffée d’oxygène, d’autant plus que je travaille à mi-temps pour me préparer au mieux ».

L'oeuvre représentant la flamme olympique a été réalisée par des élèves du lycée professionnel de Moirans-en-Montagne (39) - Photo DR

Haut-Jura : ces flammes envoient du bois !

Lire l'article
26 nov 2019
Laetitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, et Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024, mercredi 13 novembre 2019 à Dijon - Photo Vincent Arbelet

Paris 2024 : la Région se prend au jeu

Lire l'article
15 nov 2019
Inauguration des nouveaux aménagements du stade nordique des Tuffes, à Prémanon (39), samedi 5 octobre2019 - Photos Vincent ARBELET

Les Tuffes arrivent au stade… olympique !

Lire l'article
7 oct 2019
Toute l'actualité
Article du 14/11/2019 15:41, modifié le 26/11/2019 15:12

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter