Sport : des responsables régionaux formés à la prévention des violences sexistes et sexuelles

En 2020, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles a été le fil rouge de la politique d’égalité entre les femmes et les hommes conduite par la Région Bourgogne-Franche-Comté. Dans ce cadre, des actions sont menées auprès des ligues et comités sportifs afin de prévenir ces violences.

En janvier 2020, la championne de patinage artistique Sarah Abitbol accusait son ancien entraîneur de viols et d’agressions sexuelles alors qu’elle était adolescente. Ces révélations bouleversantes, bientôt suivies par de nombreux autres témoignages, ont provoqué une véritable prise de conscience sur l’ampleur des violences sexistes et sexuelles* dans le monde sportif.
Particulièrement mobilisée cette année dans la lutte contre ces violences, la Région Bourgogne-Franche-Comté a, dès début 2020, incité les clubs sportifs  qu’elle soutient à intégrer dans leur plan de formation des modules de prévention sur ce thème; une quinzaine l’ont d’ailleurs fait rapidement.
Au printemps, un questionnaire sur ce sujet a été envoyé à 60 ligues et comités régionaux auquel 36 ont répondu. Il en ressort que sept comités ou ligues disent avoir déjà eu à gérer des faits des violences sexistes et sexuelles. Cinq répondants décrivent les actions mises en place : de l’orientation des cas vers d’autres acteurs (cellule fédérale, responsables) à la prise en charge complète en interne des faits avec procédure disciplinaire, sanction et accompagnement psychologique de la personne victime. En outre, 75 % des comités ou ligues ayant répondu  affirment mettre en place des actions sur la prévention des violences sexistes et sexuelles (partenariats avec des associations spécialisées, cellule d’écoute, personne référente).

61 référent.e.s dans les ligues et comités régionaux
Puis, afin d’accompagner les dirigeant.e.s de ces ligues et comités sportifs régionaux, une réunion de sensibilisation à la prévention des violences sexistes et sexuelles s’est tenue par visioconférence le 25 septembre 2020. À l’issue de cette réunion, Laetitia Martinez, vice-présidente de la Région en charge du sport, de l’égalité et de la citoyenneté leur a demandé de désigner un et/ou une référent.e sur ces questions dans chaque structure.
Ainsi, 50 ligues ou comités ont nommé 61 référent.e.s qui, accompagné.e.s  d’un représentant du Comité régional olympique et sportif (CROS) et de deux enseignants du CREPS Bourgogne-Franche-Comté ont bénéficié d’une formation de 6 heures, financée par la Région et dispensée par le groupe EGAE, agence experte dans la prévention des violences sexistes et sexuelles.

*Les violences sexistes ou sexuelles (harcèlement, agression, viol…) recouvrent des situations dans lesquelles une personne impose à autrui un comportement ou des propos (oraux ou écrits) à caractère sexuel.

Je tourne la page avec le passé où le maître mot était "on étouffe l'affaire dans l'intérêt de tous !"

Un référent ayant participé à la formation sur la prévention des violences sexistes et sexuelles
Egalité femmes-hommes - Crédit AdobeStock

La Région met à l’honneur des femmes d’excellence et d’enga…

Lire l'article
8 mar 2021
Lauréate de l’édition 2020 du concours Initative au féminin, Claire Arnou a reçu un chèque de 5 000 € et fera la Une de l’affiche de l’édition 2021 - Crédit photo Olivier Perrenoud

Concours Initiative au féminin : Claire Arnou, maquilleuse …

Lire l'article
11 jan 2021
CREPS de Dijon (21) - Photo DR

JO 2024 : bienvenue en Bourgogne-Franche-Comté !

Lire l'article
6 oct 2020
Toute l'actualité
Article du 25/11/2020 10:47, modifié le 26/11/2020 14:03

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter