Ultra-trailer au grand coeur

Le Bisontin d’adoption Sangé Sherpa assouvit sa passion de la course à pied. En toute simplicité.

Son patronyme est tout un programme. Sangé Sherpa multiplie les prouesses en haute altitude, après des débuts de porteur puis guide de montagne au Népal. Il n’a découvert le trail running qu’en 2009, à 28 ans. Un 35 bornes au trail des Sangliers de Pontarlier et, tout de suite, l’envie de faire mieux, de faire plus. Désormais, de Honk Kong aux Canaries, en passant par l’Italie ou le Japon, il court la planète chaque week-end avant de sauter dans un avion pour être à l’heure au travail le lundi et retrouver sa femme et ses deux enfants. « J’aimerais vivre de ma passion, mais ce n’est pas le cas » regrette-t-il. De fait, sa préparation se limite à des sorties sur les contreforts de Besançon, à pied et à VTT. Simplement. Au feeling, sans prétention, à l’image du personnage unanimement reconnu comme d’une gentillesse sans borne. « J’adore profiter des collines voisines, y passer du temps, apprécier le coucher de soleil, jouer de la flûte. Besançon et sa région offrent vraiment un cadre idéal pour s'entraîner. Et puis, il y a… la tartiflette ! »

Quatre poumons et grand coeur

La vie offre parfois des raccourcis surprenants. « À 15 ans, j’ai lu la bio de Victor Hugo traduite en Népalais, sans imaginer une seconde me retrouver ici, dans sa ville natale, quelques années plus tard », explique ce petit bonhomme de 1,68 m. Petit gabarit, mais tête sur les épaules, gros poumons et surtout grand coeur. Au lendemain du tremblement de terre au Népal, en 2015, Sangé a soutenu activement les actions menées pour financer la reconstruction d’un village. Et cette année à Chamonix, il a tenu à porter le dossard de son copain Mickaël, récemment décédé.
« Je ne suis pas un grand rêveur, confie-t-il, la réalité me va. J’ai fondé une famille ici, je prends du plaisir dans mon sport, c’est l’essentiel ».

Bio

Sangé Sherpa, né le 9 juillet 1981 à Taplejung au Népal

  • 2007 : arrivée à Besançon pour ses études
  • 2009 : début en trail
  • 2013 : victoire à l’Humani’trail (Suisse)
  • 2016 : victoire au Tchimbé raid (Martinique) 103 km
  • 2017 : victoire à Ultra trail de Montreux (Suisse, 169 km)
Marion Rousse, directrice du Tour de France Femmes - Photo DR

La Super Planche des Belles Filles, comme bouquet final

Lire l'article
27 juil 2022
Inauguration de la luge des Cimes, à Métabief (25), vendredi 22 juillet 2022 - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Xavier Ducoordeaux

Tout schuss vers la transition climatique !

Lire l'article
25 juil 2022
Le Tour de France en images

Le Tour de France en images

Lire l'article
11 juil 2022
Toute l'actualité
Article du 17/10/2018 15:48, modifié le 21/01/2019 15:49

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter