Patrick Molinoz : "le premier enjeu pour l'attractivité"

Patrick Molinoz est le 5e vice-président de la Région, en charge de la jeunesse, de la vie associative, de la laïcité, de l’innovation et du développement numérique des territoires. Explications.

Pourquoi faire du développement numérique des territoires une priorité ?
Parce que le développement numérique est le premier enjeu pour l'attractivité et la compétitivité des territoires. Ainsi, la Région s’engage pour le Très haut débit partout et pour tous le plus rapidement possible ! Sur le plan des infrastructures, la Région souhaite que tous les territoires, ruraux comme urbains, bénéficient d’un accès à internet Très haut débit. Je rappelle à ce titre que ce sont les départements, avec les subventions de l’État et de la Région, qui déploient la fibre optique en zone rurale et Orange en zone urbaine. Sur le plan des « usages numériques » ensuite, la Région accompagne les acteurs économiques et sociaux, les citoyens, pour que la Bourgogne-Franche-Comté devienne leader au plan national. Une fois l’accès au Très haut débit réglé, la question des usages devient centrale : nous voulons faire du numérique un atout et non une contrainte sur tous les territoires.

Quels sont aujourd’hui les besoins et attentes ?
Ils sont immenses. Les citoyens à tous les âges, les acteurs économiques dans tous les domaines (industrie, services, commerce, artisanat, agriculture…), les acteurs sociaux, les collectivités ont de plus en plus besoin de Très haut débit (plus de 30 Mbps) et de maîtrise des outils innovants qui naissent chaque jour.

Quel est votre rôle en tant que vice-président et quels sont vos objectifs ?
Mon rôle, au-delà du financement du Très haut débit, est d’inventer une nouvelle « politique publique des usages numériques » qui aidera tous les utilisateurs à relever les défis de la révolution numérique. L’objectif est que la Bourgogne-Franche-Comté, terre d’innovation, ses habitants, ses entreprises, ses collectivités, devienne la championne nationale du numérique.

Comment la Région agit-elle concrètement ?
Dès 2016, la majorité a augmenté de 45% les subventions aux départements pour qu’ils accélèrent le déploiement du Très haut débit dans les territoires ruraux. En 2017 nous avons versé aux départements près de 30 millions d’euros avant même que le déploiement de la fibre optique à la maison ait démarré. Concrètement cela signifie que nous les finançons en avance pour qu'ils déploient plus vite. En 2018 nous avons activé une technologie unique en France pour les territoires ruraux les plus isolés en lançant l’internet Très haut débit hertzien RCube en 4G fixe. Afin que les départements et Orange respectent leurs engagements, la Région est bien sur tous les fronts pour que le Très haut débit devienne une réalité partout et pour tous !

Les besoins et les attentes sont immenses. Les citoyens à tous les âges, les acteurs économiques dans tous les domaines (industrie, services, commerce, artisanat, agriculture…), les acteurs sociaux, les collectivités ont de plus en plus besoin de Très haut débit.

Patrick Molinoz, 5e vice-président, en charge de la jeunesse, de la vie associative, la laïcité, l’innovation et du développement numérique des territoires
Foule - Crédit photo Fotolia

Votre avis nous intéresse !

Lire l'article
1 oct 2018
La Région lance son nouveau site !

La Région lance son nouveau site !

Lire l'article
26 sep 2018
Mardi 28 août, Patrick Molinoz, vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge notamment de l’innovation et du développement numérique des territoires, a participé à l’inauguration du nouveau central THD de Clamerey (21)

Très haut débit en Côte-d’Or, un déploiement aidé par la Ré…

Lire l'article
1 sep 2018
Toute l'actualité
Article du 13/07/2018 13:48, modifié le 26/09/2018 11:05

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter