L’industrie ? Elle est pleine d’avenir !

La semaine de l’industrie (18 au 24 mars) vient de se terminer. 260 évènements étaient organisés en Bourgogne-Franche-Comté. Dont la signature de deux premiers protocoles « Territoires d’industrie », qui bénéficieront d’un accompagnement particulier de l’Etat pour développer leurs projets industriels.

Cela fait déjà plusieurs années que l’Etat, les Régions et les professionnels du secteur le crient haut et fort : l’industrie recrute ! Plus de 200 000 projets de recrutement dans l’industrie seraient identifiés en France, selon une enquête 2018 de Pôle Emploi. Dont 11 500, rien qu’en Bourgogne-Franche-Comté.

260 évènements dans la région
La semaine de l’industrie (18-24 mars), qui vient de se terminer, avait ainsi pour objectif de renforcer l’attractivité de l’industrie et de ses métiers. 260 évènements étaient organisés, aux quatre coins de la Bourgogne-Franche-Comté. De nombreuses entreprises ont ouvert leurs portes, pour présenter leurs métiers, et tenter de recruter des jeunes. Comme chez Look Cycles International (58), IDMM (39), PSA Vesoul (70), ou encore à la centrale photovoltaïque de Massengis (21), où l’on présentait les métiers des énergies bas carbone.  Le French Fab Tour, imaginé par l’Etat, a quant à lui posé son village de 3 000 mètres carrés à Sochaux (25) puis au Creusot (71).

La Bourgogne-Franche-Comté, première région industrielle de France
La Région a par ailleurs profité de cette semaine de l’industrie pour signer ses deux premiers protocoles « Territoires d’industrie » avec l’Etat. Dans le Nord-Franche-Comté (25) le 19 mars, et dans la Pays de l’Auxois-Morvan (21) le 21 mars. Une contractualisation qui doit permettre à ces deux territoires de profiter des 1,37 milliards d’euros que l’Etat a décidé de mobiliser pour relancer l’industrie française. Huit autres Territoires d’industrie de Bourgogne-Franche-Comté devraient rejoindre le mouvement dans les semaines à venir. L’enjeu est important : la Région Bourgogne-Franche-Comté est la première région industrielle française, l’industrie concentrant 17,3% des emplois de la région.

Le chiffre

250 € : c’est la différence de salaire entre un salarié de l’industrie, qui touche en moyenne 2 500 € net par mois, et le salaire moyen des français (2 250 € net). L’industrie recrute, et elle paye bien !

Visite à Matignon de quatre territoires d’industrie « pilotes » de Bourgogne-Franche-Comté, jeudi 21 mars 2019
Sintermat, basée à Montbard (21), en lice pour le titre de startup française de l’année - Photo Xavier Ducordeaux

SINTERmat, startup française de l’année ?

Lire l'article
19 mar 2019
Toute l'actualité
Article du 25/03/2019 14:35, modifié le 25/03/2019 15:28

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter