L’industrie automobile et l’hydrogène au cœur de la conférence économique régionale

S’il est bien deux thématiques qui se sont trouvées au centre des discussions de la première conférence économique régionale, ce sont celles-ci : l’industrie automobile et la technologie hydrogène. Présentées comme moteur du développement économique de la région, elles ont largement été évoquées ce mercredi 5 avril, par les élus et experts de l’économie.

« Nous sommes là aujourd’hui pour prendre de la hauteur par rapport à la question économique », a déclaré en ouverture Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Face à elle, une assemblée composée d’acteurs publics et privés, économistes locaux. A ses côtés, Nicolas Soret, vice-président en charge des finances, du développement économique, de l’emploi. Et pour cadre, la salle des séances du conseil régional à Dijon.
Prendre de la hauteur afin de mieux appréhender les tendances et chantiers économiques, tel était le but de la première conférence économique régionale. Plusieurs spécialistes en la matière ont abordé des thématiques différentes liées à l’économie locale afin d’en comprendre les enjeux et d’anticiper son évolution.
En fin de séance un conférencier, Christian Saint-
Étienne, s’est exprimé à propos d’un sujet de géopolitique internationale, les relations entre la Chine et les États-Unis, dans le but d’éclairer les élus dans de futures prises de décisions.

La stratégie économique régionale

Des visites pour mieux accompagner la filière automobile
Plusieurs programmes économiques mis en place par la Région, en collaboration avec l’
État, ont été rappelés un an après l’approbation d’une stratégie économique régionale.
Par exemple, la Force d’intervention mutations automobiles (FIMA), intervenant un contexte inédit : la bascule des moteurs à l’électrique. Il s’agit d’accompagner les entreprises de l’automobile vers l’innovation et la diversification, l’évolution de compétences. En outre, cette action a été primée par un magazine, « Acteurs Publics ».
« Nous sommes allés voir les deux tiers des sous-traitants de la filière (soit 148) afin de nous assurer que chacun ait la stratégie et les moyens de s’adapter aux mutations »,
s’est réjoui Nicolas Soret avant d’enchaîner : « Une autre très grande satisfaction est la re-labellisation récente de nos cinq pôles de compétitivité historiques, jusqu’en 2026 » (lire par ailleurs).

L’hydrogène, technologie « pourvoyeuse de souveraineté »
La Bourgogne-Franche-Comté est, depuis plusieurs années, un territoire de l’énergie hydrogène.
Comme l’a rappelé Nicolas Soret, cent millions d’euros ont été mis sur la table pour la période 2020-2030, venant en appui à la recherche de cette technologie, à l’implantation d’entreprises ou bien à l’investissement. Pour rappel, en 2023, la Région consacre 72,2 M€ à sa politique économique.

« Notre ADN industriel est le creuset de notre ambition régionale qui est de rechercher la création de la valeur ajoutée sur notre territoire, pour relever les défis des transitions écologiques et énergétiques et les défis technologiques, a dit Marie-Guite Dufay. Nous avons de l’attractivité et l’emploi se développe (taux de chômage à 6,3, contre 7,2 en France), tout cela est favorable au développement de cette technologie, pourvoyeuse de souveraineté ».

Bourgogne-Franche-Comté, Territoire Hydrogène !
Premières assises régionales du travail, mercredi 12 juin à Dole (39) - Photo Xavier Ducordeaux

Assises du travail : la fin du turbin ?

Lire l'article
13 juin 2024

Les intercommunalités et la Région unis en faveur de la réi…

Lire l'article
17 mai 2024
Marie-Guite Dufay, Présidente de Région, visite la startup bisontine Alpha Green, spécialisée dans la dépollution de moteurs thermiques - Photo Xavier Ducordeaux

Alpha Green s’attaque à la dépollution des poids lourds

Lire l'article
11 mar 2024
Toute l'actualité
Article du 06/04/2023 09:23, modifié le 19/04/2023 09:51

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter