Liberté, qualité, proximité

39 Jura

Aujourd’hui installée en petite montagne jurassienne, Elisabeth Cornut élève des volailles depuis 30 ans. Rencontre avec une pionnière des circuits courts et du bien-être animal.

Un pré où gambader en toute liberté, des arbres pour l’ombre et des bâtiments où s’abriter en cas de visite du renard : les poulets et les pintades d’Elisabeth Cornut ont la belle vie. Les volailles bénéficient aussi d’une vue imprenable sur la vallée de l’Ain, en aval du barrage de Vouglans. Et elles peuvent en profiter beaucoup plus longtemps que la plupart de leurs congénères : Babeth – comme tout le monde l’appelle à Cernon – les nourrit, au minimum, jusqu’à 5 mois. Quand la majorité des poulets d’élevage sont abattus à 40 jours et les labels rouges à 80 jours.
Éleveuse depuis 1990, installée dans le Jura depuis 2007, Elisabeth Cornut est une femme de convictions. Dès le démarrage de son activité, elle a veillé au bien-être de ses animaux, garant de la qualité de sa production, et a misé sur une commercialisation en circuit court.
« On a toujours voulu être indépendants, on a refusé les systèmes intégrés afin d’écrire notre propre histoire. À l’époque, le bio n’existait pas. Mais on était déjà convaincus qu’il fallait faire bien et bon, affirme l’agricultrice, qui travaille avec son mari Patrice. Même si ce n’était pas évident d’expliquer au consommateur que le poulet coûtait trois fois plus cher qu’en grande surface… »

Des poulets cous nus
Les poulets de Babeth ont un signe particulier : une encolure totalement déplumée.
« Les gens pensent parfois qu’ils sont malades, mais pas du tout ! C’est la caractéristique des cous nus : une race rustique qui croît lentement et dont la chair se tient très bien à la cuisson. » Les volailles sont abattues sur place, afin de limiter le stress du transport, puis découpées et transformées. L’intégralité de la production est écoulée en vente directe : poulets, pintades ou poulardes prêts à cuire, cuisses et filets mais aussi quenelles, terrines, etc. Une petite boutique a été aménagée à la ferme pour accueillir les clients le jeudi matin.
Elisabeth Cornut s’est également associée avec d’autres producteurs locaux au sein de deux magasins collectifs,
La Grange à Lons-le-Saunier et O pré de chez vous à Saint-Amour. « C’est une belle aventure : on se pousse tous vers le haut. Cela nous apprend la rigueur et c’est très enrichissant quand on arrive à satisfaire les clients ! ».
Pour Babeth et Patrice, l’âge de la retraite approche. Leur plus grand souhait : transmettre leur outil de travail à de jeunes exploitants motivés. Mais aussi un peu de leur passion :
« on aime que nos animaux soient
bien : c’est ça être éleveur ! »

7, rue de la Fromagerie - 39240 Cernon
volaillesdebabeth.fr/wordpress
Tél. 06 30 75 10 48

Point de vente ouvert le jeudi de 8h à 12h.

Crédit AdobeStock

Job étudiant : après le confinement, l’été aux champs

Lire l'article
20 mai 2020
Mouton - Crédit © OS Mouton Charolais

À Pâques, épaulons les éleveurs d’agneaux !

Lire l'article
8 avr 2020
Salon Vinexpo, Paris le 11 février 2020 ©CLAN D’ŒIL

La Bourgogne-Franche-Comté en force sur Wine Paris

Lire l'article
14 fév 2020
Toute l'actualité
Article du 19/03/2020 00:00, modifié le 28/04/2020 14:23

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter