Les vignerons repartent à l’assaut du monde

Privés de salons depuis deux ans, les viticulteurs de Bourgogne et du Jura ont retrouvé cette semaine leur clientèle étrangère. 180 d’entre eux ont fait le déplacement à Paris pour participer au plus grand rendez-vous réservé aux professionnels du vin.

Ça leur avait manqué. Confinés dans leurs domaines depuis deux ans, viticulteurs et vignerons de Bourgogne et du Jura retrouvent peu à peu le contact avec la clientèle. Du 14 au 16 février, 180 entreprises régionales se sont retrouvées au salon Wine Paris, le plus important salon français dédié au commerce du vin vers l’international. 153 d’entre elles se sont regroupées sur les 1 030 m² du pavillon collectif organisé par la chambre de commerce et d’industrie de la Région et soutenu financièrement par le Conseil régional.

2021 : une année record pour la Bourgogne
L’enjeu est capital pour les viticulteurs, et notamment les bourguignons qui expédient une bouteille sur deux à l’étranger. L’occasion de faire le point sur une filière qui a plutôt bien géré la crise. Le déconfinement et la levée progressive des contraintes sanitaires ont provoqué un boom de la consommation de vins dans de très nombreux pays. La Bourgogne a été la première à en bénéficier. Les exportations ont même explosé : +21,8 % en volume et +26,4 % en valeur entre 2021 et 2019. Les volumes exportés ont même dépassé le record de 2007 avec plus d’1,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé à l’étranger. Alors ce sont des vignerons affichant un large sourire que nous avons retrouvés dans les allées du salon :

Salon Wine Paris, du 14 au 16 février 2022 à Paris

Le prochain grand rendez-vous des vignerons bourguignons aura lieu du 21 au 25 mars prochain. Non plus à Paris, mais au cœur du vignoble bourguignon : ce sera les Grands Jours de Bourgogne. De Chablis à Mercurey, un millier de domaines mettront à disposition des professionnels du vin et des acteurs du marché plus de 6 000 bouteilles à la dégustation.

Les chiffres de la Bourgogne à l’export

  • 1 bouteille sur deux est vendue à l’export
  • 25 % hors Union Européenne
  • 22 % dans l’Union Européenne (hors France)
  • 21 % vers les Etats-Unis, premier pays importateur
  • 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires
  • 21 % du chiffre d’affaires des AOC françaises à l’export (pour 4,5 % de la production)
  • +21,8 % de hausse des exportations en 2021 par rapport à 2019
Article du 16/02/2022 09:05, modifié le 16/02/2022 10:24

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter