L’économie circulaire, à la relance

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’industrie, était en Bourgogne-Franche-Comté jeudi 17 décembre 2020. Après un arrêt chez Solvin (Tavaux, Jura) le matin, elle a visité l’entreprise Régéplastic (Arnay-le-Duc, Côte-d’Or) l’après-midi. Deux entreprises soutenues dans le cadre du programme France Relance.

10 000 tonnes de pétrole brut : c’est ce qu’économise chaque année la société Régéplastic, en recyclant plus de 20 000 tonnes de matières plastiques. Dans son usine d’Arnay-le-Duc (Côte-d’Or), la PME créée en 2008 est aujourd’hui l’un des leaders français du recyclage plastique. Jeudi 17 décembre, elle recevait la visite d’Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’industrie. La société vient en effet de bénéficier d’un soutien financier de 400 000 € de l’Etat dans le cadre du plan de relance. Une bouffée d’oxygène pour Régéplastic qui, avec la crise économique et la chute des cours du pétrole, devenait de moins en moins compétitive face au plastique vierge : « Une des mesures du plan de relance, c’est d’accompagner l’économie circulaire et la montée en puissance de la régénération des plastiques usagés pour leur réincorporation dans des produits de tous les jours » a indiqué Agnès Pannier-Runacher, tout en remettant en main propre à Benoit Chavet, président de Régéplastic, le courrier d’octroi de subvention de France Relance.

« Les subventions France Relance permettent à l’industrie de continuer à investir, à prendre des risques à un moment où les incertitudes pourraient les amener à être le pied sur le frein » a poursuivi la ministre.

L’économie circulaire, un axe de développement fort en Bourgogne-Franche-Comté
Présente aux côtés de la ministre, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, est venue saluer le travail de Régéplastic qui développe des projets autours de l’économie circulaire.

Intervention de Marie-Guite Dufay

L’économie circulaire, la Région en a fait un de ses axes de développement. Depuis 2018, elle travaille main dans la main avec l’ADEME pour faire émerger aux quatre coins du territoire des projets basés sur l’économie circulaire. Un vrai travail de fourmi qui porte aujourd’hui ses fruits : « En l’espace de deux ans, nous avons auditionné 120 chefs d’entreprises, responsables associatifs, élus. De ces rencontres, ont émergé  71 dossiers, déposés au titre de notre appel à projets économie circulaire. Nous en avons retenu 46, que nous avons soutenus pour un montant de 3,6 millions d’euros d’aides, ADEME et Région confondus » indique Blandine Aubert, directrice régionale de l’ADEME.
Comme exemple, citons les projets de la SARL Bioveillance, en Saône-et-Loire, qui développe le négoce de produits à base de cellulose de carton de récupération pour les transformer en… cercueils ou en litière pour chat ! Dans le Jura, « Oh la Bâche ! » utilise des bâches évènementielles pour les transformer en objets d’éco-maroquinerie : sacs, cabas, sacoches de vélo, paniers, trousses, lampes, porte-clefs… Dans le Doubs, c’est le projet d’économie circulaire de la société Productéin qui a retenu l’attention de l’ADEME et de la Région : la société, qui élève des insectes pour l’alimentation du futur, a travaillé sur la valorisation des excréments de ses vers de farine, riches en matière organique, phosphore, potasse et micronutriments. Elle imagine ainsi les transformer en engrais agricole afin de restaurer la matière organique dans les sols et en conserver la fertilité.

En savoir plus sur l’économie circulaire en Bourgogne-Franche-Comté


Contacts :
• Fabien Dufaud - fabien.dufaud@ademe.fr - Tél. 03 80 76 89 78
• Dominique Marie – dominique.marie@bourgognefranchecomte.fr - Tél. 03 80 44 33 75

France Relance : les industriels mobilisés

3 900 entreprises industrielles ont déposé un dossier auprès de France Relance depuis la mise en place du dispositif d’aides de l’Etat, il y a trois mois. C’est 10% du tissu industriel français : « Ce sont des entreprises qui pensent que l’on peut avoir une sortie par le haut de cette crise et qui investissent malgré tout » s’est réjouie la ministre Agnès Pannier-Runacher.
En Bourgogne-Franche-Comté, le plan de relance est partagé entre l’État et la Région, qui ont convenu de signer un accord de relance 2021-2022. Cet accord liste les mesures et budgets mobilisables sur 12 thématiques de politique publique répondant aux trois enjeux globaux de compétitivité, écologie et cohésion. Le montant total de cet accord de relance s’établit à 1,244 milliard d’€, dont 626 millions d’€ de l'État et 618 millions d’€ de la Région.
Un site Etat-Région a été spécifiquement développé pour présenter les dispositifs : www.relance-bfc.fr

 

Signature d'un avenant au Pacte régional d’investissement dans les compétences, vendredi 8 janvier 2021 à Valdahon (25)- Photo © Région Bourgogne-Franche-Comté

Un pacte renforcé pour l’emploi et la formation

Lire l'article
11 jan 2021
Lauréate de l’édition 2020 du concours Initative au féminin, Claire Arnou a reçu un chèque de 5 000 € et fera la Une de l’affiche de l’édition 2021 - Crédit photo Olivier Perrenoud

Concours Initiative au féminin : Claire Arnou, maquilleuse …

Lire l'article
11 jan 2021
Zaccros dma Rue à Nevers - Photo DR

Un site internet pour l’attractivité régionale !

Lire l'article
8 déc 2020
Toute l'actualité
Article du 18/12/2020 11:13, modifié le 18/12/2020 15:14

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter