Le sapin de noël redevient essentiel

Le Morvan est la première région française productrice de sapins de Noël. Les pépiniéristes ont cru tout perdre en début de semaine, après l’annonce du gouvernement de placer le sapin de noël dans la liste des produits non essentiel. Il s’apprête à faire volte-face, retirant ainsi une grosse épine du pied des 150 salariés morvandiaux qui vivent grâce au sapin de noël.

Placé sur la liste des produits nos essentiels, et donc interdits à la vente en cette période de confinement, le sapin de Noël va retrouver les étals. Le gouvernement doit publier dans le week-end un décret en ce sens : « J’ai proposé au Premier ministre que pour les sapins de Noël, il puisse y avoir des points de distribution, nécessaires pour que les professionnels puissent écouler leur marchandise », a affirmé le ministre délégué aux PME, Alain Griset vendredi 6 novembre, évoquant « les jardineries, fleuristeries, marchés plein vent et parkings de la grande distribution ».

20 % des sapins de Noël viennent du Morvan
Un vrai ouf de soulagement pour toute une filière, particulièrement active en Bourgogne-Franche-Comté. Il se vend en France 5,5 millions de sapins naturels chaque année en période de Noël. Dont 1 million provenant du Morvan, première région française productrice de sapins de Noël avec ses 150 emplois directs. Le sapin du Morvan est le plus souvent un nordmann, plus touffu mais moins odorant que l’épicéa et ses épines qui tombent trop rapidement. Pour le choisir ? Il doit avoir une belle couleur verte, être bien conique. Mais pour être vraiment certain d’acheter un sapin du Morvan, le plus simple, c’est encore de demander à son vendeur d’où il vient.

Photo DR

L’économie sociale et solidaire récompensée

Lire l'article
27 nov 2020
La Fabrique 4.0®, unité mobile de formation unique en France, est logée dans un camion et va parcourir la Bourgogne-Franche-Comté - Crédit Photo UIMM

Formation : en route vers l’industrie du futur !

Lire l'article
24 nov 2020
Inauguration du centre H2©Faurecia, mardi 6 octobre 2020 à Bavans (25) - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

L’hydrogène, nouveau carburant de la relance économique

Lire l'article
9 nov 2020
Toute l'actualité
Article du 06/11/2020 20:24, modifié le 06/11/2020 20:36

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter