La Vapeur : de l’autre côté du rideau, la médiation culturelle

La Vapeur, salle de musiques actuelles et acteur majeur de la culture dijonnaise, accueille de nombreux artistes aux univers musicaux éclectiques. Mais cette salle ne propose pas que de la musique « live ». Médiation culturelle, action artistique : on fait le point sur les outils et les ateliers que propose la Vapeur.

Que se passe-t-il de l’autre côté de la scène, lorsque les projecteurs d’une salle de concert sont éteints ? La Vapeur propose une myriade d’activités et d’ateliers ouverts à tous. Dissimulés derrière les coulisses de la grande salle de concert, la Vapeur dispose de six studios de répétition, pour les musiciens en herbe comme pour les professionnels, ainsi qu’un studio de M.A.O.


« M.A.O est l’acronyme de Musique Assistée par Ordinateur », glisse Yann Rivoal, directeur de la Vapeur. « On s’est demandé comment toucher les jeunes qui font de la musique seuls chez eux. Avec la création de ce studio, on leur propose des formations complémentaires, avec des outils et des conseils pour qu’ils puissent évoluer ». En parallèle, la salle propose des rencontres autour de points importants à la carrière d’un artiste, comme la gestion de la communication ou encore le management. « Notre objectif, c’est d’insérer ces jeunes artistes dans le monde de la musique », appuie Yann Rivoal.

« Créer du son est à la portée de tous »
A la Vapeur, on retrouve aussi l’Atelier, un espace gorgé de lumière, dédié à l’action culturelle. En ce moment, des « kits rocks » sont à disposition des professionnels du champ médico-social qui souhaiteraient monter un projet autour de la musique. « Les Kits Rocks sont des instruments de musique simplifiés. Ils ont été faits à la mains et créés par des personnes atteintes de handicap », détaille Elsa Girard, directrice adjointe de la Vapeur. En effet, les guitares, très simples d’utilisation, ne disposent pas de cordes : nul besoin d’exécuter des accords barrés, donc. « On a cherché à imaginer un autre rapport à la musique et à faire comprendre que créer du son est à la portée de tous ».

Elsa Girard et Yann Rivoal expliquent les différentes médiations culturelles proposées à la Vapeur

Le directeur de la Vapeur recevait ce jeudi 7 avril 2022 Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, venue visiter l’une des deux plus grosses Scènes de musiques actuelles (SMAC) de Bourgogne Franche-Comté. La salle de concert dijonnaise a en effet bénéficié d’une subvention de 200 000 € de la part de la Région lors de travaux de réfection en 2018. La Région soutient le secteur des musiques actuelles, à hauteur de 2,53 millions d’euros par an.

Les salles de musiques actuelles sont des lieux de diffusion et d’aide à la création, mais aussi des lieux d’actions culturelles autour de la musique. Il est important que tout le monde puisse en bénéficier et pas seulement ceux qui en ont des moyens. C’est là tout l’intérêt d’un subventionnement public : s’adresser à tout le monde.

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté
Animation au lycée Henry Moisand de Longchamp (21) dans le cadre de L'Echappée littéraire 2022 - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Christophe Bidal

Le livre pour s’échapper

Lire l'article
12 mai 2022
Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, concours BFC Reporter 2022 - Photo DR

Graines de journalistes

Lire l'article
25 mar 2022
Micro-folies en Bourgogne-Franche-Comté, musée numérique  initié par le Ministère de la Culture - Photo DR

Quand le numérique met l’art à la portée de tous

Lire l'article
6 oct 2021
Toute l'actualité
Article du 08/04/2022 10:56, modifié le 20/04/2022 10:09

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter