La Région mobilisée pour défendre le pouvoir d’achat des Bourguignons-Francs-Comtois

Consacrée notamment au vote de la dotation de fonctionnement des lycées, l’assemblée plénière du 22 octobre 2021 a été marquée par une préoccupation majeure, la flambée des prix de l'énergie.

Vendredi 22 octobre 2021, les conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté étaient réunis à Dijon en assemblée plénière. À l’ordre du jour : la deuxième décision modificative permettant d’ajuster un budget 2021 élaboré il y a près d’un an, en pleine crise sanitaire.

Les élus ont également voté la dotation globale de fonctionnement versée aux 129 lycées publics. Destinée à couvrir les charges fixes et les dépenses courantes des établissements (chauffage, électricité, maintenance, entretien, matériel pédagogique…), cette dotation s’élèvera à 41 millions d’euros en 2022. Une enveloppe en hausse de 7 % par rapport à 2021.

41 millions d’euros pour faire fonctionner les lycées

Justice sociale
Cette augmentation importante est due principalement à la flambée des coûts de l’énergie. Malheureusement, les prix du gaz, du fioul ou de l’électricité pourraient encore grimper dans les mois qui viennent. Aussi, afin d’aider les établissements qui rencontreraient des difficultés pour régler ces factures, un fonds d’urgence de 2 millions d’euros sera prévu dans le budget 2022.

« Mais au-delà, c’est bien l’ensemble de notre société et de nos compatriotes qui sont impactés, en ce début d’automne, par ces hausses de prix, et la question du pouvoir d’achat est au cœur de l’actualité » a déclaré Marie-Guite Dufay. Avant de rappeler que la Région s’engageait déjà dans la préservation du pouvoir d’achat des Bourguignons-Francs-Comtois : maintien des tarifs de la restauration scolaire, gratuité des ressources pédagogiques dans les lycées, augmentation de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle, e-carte avantages jeunes, aide au permis de conduire, tarifs attractifs dans les TER…

« Notre collectivité, dans le cadre de ses compétences contribue à prendre en charge des dépenses qui, dans d’autres régions sont à la charge des habitants ou des familles, a souligné la présidente. Nous voulons continuer dans cette direction, avec une préoccupation de la justice sociale et en recherchant toujours la meilleure différenciation possible des politiques publiques en direction de celles et ceux qui en ont le plus besoin. »

Extension du ticket mobilité en 2022
Par ailleurs, en mai 2019, un dispositif innovant a été lancé : le ticket mobilité. Cette aide mensuelle de 30 euros, co-financée par les employeurs,  est destinée aux salariés contraints, en l’absence de transports publics, de prendre leur voiture pour aller travailler. Face à l’envol des prix du carburant à la pompe, Marie-Guite Dufay a annoncé que ce coup de pouce serait étendu. Une réunion sera organisée prochainement sur le sujet avec les partenaires sociaux. La nouvelle version du ticket mobilité sera dévoilée en janvier lors du vote du budget primitif 2022.

D’ici là, les conseillers régionaux se retrouveront en assemblée plénière le 17 décembre à Besançon pour la présentation de la stratégie de mandat 2021-2028 et le débat sur les orientations budgétaires 2022.

En bref

Un an d’accélération
Le 9 octobre 2020, l’assemblée plénière adoptait un programme massif d’investissement, le plan d’accélération de l’investissement régional, afin de relancer l’activité économique ébranlée par la crise sanitaire. Un an plus tard, 256 millions d’euros ont déjà été affectés  grâce à la forte réactivité des territoires et des acteurs locaux pour répondre aux dispositifs en faveur de l’emploi et de la transition écologique.

Une feuille de route pour l’automobile
La filière automobile - qui représente près d’un tiers des emplois industriels en Bourgogne-Franche-Comté - s’apprête à connaître de profonds bouleversements du fait de la fin annoncée du moteur thermique en 2035. La Région Bourgogne-Franche-Comté va établir une feuille de route pour identifier clairement les risques, les enjeux, et construire un programme d’intervention à moyen et long terme adapté.

Un million d’euros pour la cyber-sécurité
Traiter les cyber-attaques affectant les PME, les collectivités territoriales, les associations et les établissements publics: ce sera la vocation du futur centre régional de réponse d’urgence aux incidents de cyber-sécurité. Les conseillers régionaux ont acté la création de ce centre porté par le groupement d’intérêt public Territoires Numériques BFC, financé à hauteur de un million d’euros dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information. La Bourgogne-Franche-Comté fait partie des Régions pilotes dans ce domaine.

Assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté David Cesbron

Vendredi 22 octobre 2021 : suivez l’assemblée plénière en d…

Lire l'article
21 oct 2021
Réélection de Marie-Guite Dufay Photo David Cesbron

La nouvelle assemblée régionale est installée

Lire l'article
2 juil 2021
Michel Neugnot et Marie-Guite Dufay - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté David cesbron

Découvrez vos 100 nouveaux élus régionaux

Lire l'article
29 juin 2021
Toute l'actualité
Article du 22/10/2021 21:32, modifié le 22/10/2021 21:54

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter