La Région innove dans la formation aux métiers des services à la personne

La Région Bourgogne-Franche-Comté vient de lancer, sur tout le territoire, une expérimentation de développement des compétences dans le domaine des services à la personne. Ces formations modulaires s’adressent, à la fois, aux salariés du secteur et aux demandeurs d’emploi. Reportage à Auxerre.

Après avoir rempli sa bassine d’eau et s’être longtemps frictionné les mains et les avant-bras, Claudia soulève délicatement la tête du mannequin pour la reposer sur une serviette. Sous les yeux de sa formatrice, aide-soignante dans une maison de retraite, et d’une dizaine d’autres stagiaires, la jeune femme s’apprête à reproduire tous les gestes de la toilette d’un patient alité.
Nous sommes à Auxerre, dans l’appartement pédagogique du
GRETA 89 avec le premier groupe de la nouvelle plateforme de développement des compétences dans le secteur des services à la personne. Un dispositif expérimental initié par la Région Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec les branches professionnelles représentées par quatre opérateurs de compétences (voir encadré ci-dessous).

Des blocs de compétences valables à vie
Dans l’Yonne, le GRETA a  répondu à l’appel d’offres régional en groupement avec l’AFPA de Migennes et l’IRFA Bourgogne-Franche-Comté. « L’objectif de l’expérimentation c’est de proposer un maximum de formations professionnalisantes par l’acquisition de blocs de compétences, valables à vie, et d’un grand panel de certifications orientées vers le travail en structure, à domicile ou en indépendant. En regroupant nos trois organismes de formation, nous pouvons proposer 31 modules de formation et trois certifications professionnelles : agent d’accompagnement auprès d’adultes dépendants, assistant de vie aux familles et assistant de vie dépendance »  détaille Jean-Philippe Levallois, le directeur du GRETA 89. Cette modularité permet à chaque stagiaire de construire un parcours individualisé, adapté à sa situation.

Des échanges d’expériences enrichissants
Autre particularité de l’expérimentation, ces plateformes – une par département – rassemblent demandeurs d’emploi et salariés en formation continue. « Cette mixité des publics, on la pratique déjà dans d’autres formations et c’est très enrichissant, souligne Virginie Boudier, coordinatrice du dispositif services à la personne. Le croisement des expériences, les échanges, c’est un réel apport pédagogique supplémentaire. »
À Auxerre, le premier groupe, dont la formation a débuté le 10 mai 2021, ne comprend que des demandeuses d’emploi.  La plupart sont arrivées là parce qu’elles savent que le secteur manque de bras : « il y a toujours de la demande et pas de chômage ».  Jusqu’en juillet, les douze stagiaires alternent cours au centre de formation et stages en entreprise. Lorsqu’elles auront bouclé les modules obligatoires, regroupés dans un socle de compétences, beaucoup d’entre elles souhaitent enchaîner en septembre avec des modules complémentaires afin d’enrichir leur CV. Car si les services à la personne sont bien des métiers en tension, au fort turn-over,  les employeurs sont aussi de plus en plus exigeants.

Un secteur qui se professionnalise
« Depuis une quinzaine d’années, le secteur se professionnalise, relève Romain Sygroves, conseiller en formation continue. Les établissements et les associations sont à la recherche de personnel qualifié, même pour les postes qui ne relèvent pas de diplômes d’Etat, comme les aides-soignants ou les infirmiers. »  Une montée en compétences qui bénéficie bien sûr aux salariés : « à la fin du parcours de formation, les stagiaires se sentent plus aptes et légitimes à exercer leur activité. En plus, dans certains cas, être titulaire d’une certification permet d’accéder à un niveau de rémunération plus intéressant ».
Lancée en avril 2021, l’expérimentation se déploie progressivement. En plus de l’Yonne, d’autres groupes ont déjà démarré en Côte-d’Or, dans le Jura, en Haute-Saône et en Saône-et-Loire.  

Les huit plateformes de l’expérimentation

Côte-d’Or
Localisation : Chevigny-Saint-Sauveur
Organismes de formation : IRFA + GRETA / AFPA / CESAM
Contact :
asap21@irfabourgogne.fr

Doubs
Pontarlier, Les Fins
MFR de Pontarlier + MFR des Fins / GRETA

saphautdoubs@gmail.com

Jura
Dole
INFA + AFPA / IRFA

franchecomte@infa-formation.com

Nièvre
Cosne-Cours-sur-Loire
GRETA + INFA / AFPA

julie.gabert@ac-dijon.fr

Haute-Saône
Luxeuil-les-Bains, Aillevillers
GRETA + MFR de Aillevillers / AFPA / R2D

catherine.lourenco-de-almeida@ac-besancon.fr

Saône-et-Loire
Digoin, Charolles
GRETA + APPA / IRFA

nathalie.bottan@ac-dijon.fr

Yonne
Migennes, Auxerre
GRETA + APFA / IRFA

ce.greta.auxerre@ac-dijon.fr

Territoire de Belfort
Belfort
AFPA + GRETA/CFA de Montbéliard/R2D
qual.aireurbaine@afpa.fr 

« Une opportunité » saisie par les branches professionnelles

Trois questions à Patrice Guilloux, délégué interrégional Bourgogne-Franche-Comté de l’opérateur de compétences Uniformation - Cohésion sociale.

Quel est le rôle d’Uniformation - Cohésion sociale ?
« Nous sommes l’un des onze opérateurs de compétences (OPCO) agréés en matière de formation professionnelle et d’alternance. Uniformation – Cohésion sociale regroupe 22 branches professionnelles ayant comme point commun l’accompagnement de la personne dans son quotidien : aide à domicile, animation socio-culturelle, logement social, insertion emploi. Les structures que nous accompagnons sont toutes associatives. Nous sommes chargées de les conseiller et de financer la formation professionnelle. »

Comment avez-vous été impliqué dans la mise en place des plateformes expérimentales « service à la personne » ?
« Nous avons saisi l’opportunité proposée par la Région. Jusqu’à présent, on cofinançait avec la CNSA [Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie] un plan régional de développement des compétences qui permettait de former chaque année environ 400 aides à domicile [NDLR : sur 20 000 équivalents temps plein]  via des modules de professionnalisation. Cette plateforme nous permet d’aller beaucoup plus loin grâce à deux avancées. D’abord la proximité, avec une plateforme par département, qui rend l’accès à la formation plus aisé pour nos salariés. Et puis en mixant demandeurs d’emploi et salariés, cela permet de mieux faire connaître nos métiers et cela facilite les contacts pour d’éventuels recrutements. »

La proximité de l’offre de formation et la mixité des publics, ce sont donc les principales innovations de cette expérimentation ?
« Oui sans oublier le fait que l’offre de formation est complètement modularisée, c’est une vraie nouveauté. Chaque aide à domicile va pouvoir construire son parcours de formation en fonction de ses besoins et de ceux de son employeur alors qu’auparavant l’offre était monolithique. »

Centre hospitalier régional de Besançon -  - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

Aides-soignants : les salaires augmentent

Lire l'article
5 mai 2021
Jeune en formation en horlogerie - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

La Région tend la perche aux jeunes qui décrochent après le…

Lire l'article
9 avr 2021
Printemps de l'orientation 2021 : la Région Bourgogne-Franche-Comté propose aux lycéens d’expérimenter l'application web « Métiers 360 » - DR

Orientation : la Région expérimente la réalité virtuelle

Lire l'article
22 mar 2021
Toute l'actualité
Article du 08/06/2021 09:14, modifié le 08/06/2021 10:38

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter