La ligne des Horlogers à l’heure des grands travaux

Du 1er mars au 31 octobre 2021, dans le Doubs, SNCF Réseau réalisera, avec le soutien financier de la Région, d’importants travaux de modernisation des infrastructures ferroviaires entre Besançon et la frontière suisse. Attendu depuis de nombreuses années, ce chantier permettra d’améliorer la performance et l’attractivité de la ligne dite des Horlogers.

Serpentant à travers le premier plateau du Doubs et les forêts du Haut-Doubs, une ligne ferroviaire de montagne relie, depuis 1884, deux capitales horlogères par-delà la frontière franco-suisse: Besançon et La-Chaux-de-Fonds. Menacée de fermeture au début des années 2000, la ligne des Horlogers a connu un regain d’intérêt ces quinze dernières années. En 2020, avant la crise sanitaire, un millier de voyageurs empruntaient quotidiennement la desserte péri-urbaine de Besançon à Valdahon tandis que 250 travailleurs frontaliers effectuaient la liaison Morteau-Le Locle-La-Chaux-de-Fonds.
Cependant, ici comme ailleurs, la fréquentation des trains a été divisée par deux depuis le printemps dernier. Cela n’empêche pas SNCF-Réseau d’entreprendre, avec le soutien  financier principal de la Région et de l’État, un vaste chantier de modernisation de la ligne des Horlogers. « Demain, nous prendrons vraisemblablement le train de manière différente, analyse la présidente Marie-Guite Dufay. Mais dans une société préoccupée par les enjeux écologiques, des investissements sont indispensables parce qu’il faudra inventer un avenir pour le train. »

Voies, ouvrages et gares modernisés
Attendue depuis de nombreuses années, la première phase des travaux se déroulera donc du 1er mars au 31 octobre 2021. « Une seconde étape est prévue en 2024,  annonce Jérôme Grand, directeur territorial Bourgogne-Franche-Comté de SNCF-Réseau. Avec ces deux chantiers, on va améliorer la performance et l’attractivité de la ligne avec l’objectif de diminuer le trafic automobile, notamment à la frontière. »  Représen
tant un investissement de 55,5 millions d’euros, les travaux effectués cette année permettront principalement de renouveler les composants des voies (rails, traverses, ballast) sur les parties les plus dégradées, soit l’équivalent de 35 km. Conséquence : les trains pourront rouler un peu plus vite avec une vitesse de 70 à 90 km/h alors qu’elle est actuellement comprise entre 50 à 90 km/h. Les ouvrages (tunnels, ponts…) seront également confortés et rénovés. Par ailleurs, les gares de Morteau et Valdahon seront rendues accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Une coordination inédite avec la Suisse
Ce chantier d’envergure, lancé officiellement le 20 janvier à Valdahon, se distingue par sa dimension transfrontalière. Les acteurs ferroviaires français et suisses ont en effet réussi à  coordonner leurs interventions. « Durant la même période, nous allons réaliser des travaux sur la ligne entre la frontière et Neuchâtel, indique Olivier Baud, chef du service transports du canton de Neuchâtel. Le tunnel du col des Roches sera notamment rénové. »
En outre, nos voisins ont accepté l’installation du système de signalisation français jusqu’à La Chaux-de-Fonds. Aujourd’hui, seules quelques rames de la SNCF sont équipées pour circuler sur le réseau helvète, ce qui limite la desserte. À la fin du chantier, les capacités des trains pourront être augmentées. Une avancée qui devrait permettre de réduire les embouteillages auxquels sont confrontés quotidiennement les travailleurs frontaliers.

Pendant les travaux, des cars pour remplacer les trains

Ce grand chantier de modernisation nécessitera une interruption totale de la circulation des trains durant les 8 mois de travaux, du lundi 1er mars au dimanche 31 octobre. Pendant cette période, un service de substitution par autocar sera mis en place. Le trajet routier étant moins rapide, la plupart des horaires de départ seront avancés afin de maintenir les horaires d’arrivée actuels. Matin et soir, sur les créneaux horaires les plus fréquentés, jusqu’à trois cars pourront être mobilisés par liaison.
Les usagers seront très prochainement informés des modalités de ce service de substitution via ce site internet.

Chiffres clés

  • 75 km : longueur de la ligne des Horlogers, de Besançon à la frontière suisse (col des Roches)
  • 31 TER circulent quotidiennement, dont 15 entre la France et la Suisse (Le Locle, La Chaux-de-Fonds)
  • 55,5 M€ : le budget global des travaux en 2021 est réparti entre la Région Bourgogne-Franche-Comté (22,65 M€), l’État (22,65 M€), l’Union européenne (6 M€) et SNCF-Réseau (4,2 M€).
  • 250 agents seront mobilisés chaque jour sur le chantier (quatre entreprises).
  • 85 000 tonnes de ballast seront utilisées pour le renouvellement de 35 km de voies.
     
Offres estivales TER

Cet été, voyagez en TER à petit prix !

Lire l'article
11 juin 2021
Cars Mobigo - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

Les inscriptions aux transports scolaires en Bourgogne-Fran…

Lire l'article
7 juin 2021
Le château de Châteauneuf – mai 2021 – Photo © David Cesbron

Le château de Châteauneuf s’anime enfin !

Lire l'article
2 juin 2021
Toute l'actualité
Article du 21/01/2021 15:34, modifié le 21/01/2021 16:01

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter