Jeux Paralympiques : ils seront aussi à Tokyo

Vous avez vibré lors des Jeux Olympiques ? Vous allez adorer les Jeux Paralympiques avec leur lot d’exploits inattendus, d’émotions fortes et de belles histoires. Parmi les 138 athlètes et 15 guides ou assistants qui composent l’équipe de France, faisons connaissance avec les huit champions et championnes qui représenteront la Bourgogne-Franche-Comté du 24 août au 5 septembre 2021 à Tokyo.

Julien Casoli – Athlétisme

Julien Casoli

Membre de l’équipe de France de para-athlétisme depuis 2004, le Haut-Saônois Julien Casoli s’apprête à disputer ses quatrièmes Jeux, à 39 ans. Sur la piste du stade olympique de Tokyo, celui qui a déjà obtenu deux médailles de bronze à Pékin et Londres disputera en priorité le 800 mètres et le 1 500 mètres. Il pourrait aussi prendre le départ du 400 mètres et du 5 000 mètres. Son objectif : se qualifier pour les finales. Et durer jusqu’à Paris 2024 !

  • Vendredi 27 août : 5000 m - T54  (séries)
  • Samedi 28 août : 5000 m - T54 (finale)  
  • Dimanche 29 août : 400 m - T54 (séries et finale)
  • Lundi 30 août : 1500 m - T54 (séries)
  • Mardi 31 août : 1500 m - T54 (finale)
  • Jeudi 2 septembre : 800 m - T54 (séries et finale)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Léa Ferney – Tennis de table

Léa FerneyMembre de l’équipe de France de para-tennis de table adapté depuis 2016, Léa Ferney participe, à 17 ans, à ses tout premiers Jeux paralympiques. La Dijonnaise, élève en CAP Restauration au lycée Le Castel est classée 16è joueuse mondiale et a été sacrée championne d’Europe par équipe en 2018.

 

    • Mercredi 25, jeudi 26 et vendredi 27 août : qualifications
    • Samedi 28 août : demi-finales et finale

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Cédric Fèvre-Chevalier – Tir sportif (carabine)

    Cédric Fèvre-ChevalierHabitant à Nolay (21) et licencié à Chalon-sur-Saône, Cédric Fèvre-Chevalier disputera à 37 ans ses troisièmes Jeux Paralympiques. À Londres, en 2012, le Bourguignon avait décroché la médaille d’or et le record du monde en tir à la carabine 10 mètres couché. Au Japon, où il s’alignera également sur le tir à la carabine 50 mètres couché, Cédric Fèvre-Chevalier tentera d’oublier les Jeux de 2016  dont il était reparti bredouille malgré son statut de favori.

    • Mercredi 1er septembre : R3 - 10 m Carabine à air comprimé couché SH1  (qualifications et finale)
    • Dimanche 5 septembre : R6 - 50 m Carabine couché SH1 (qualifications et finale)

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Sébastien Verdin et Corentin Le Guen – Rugby

    Sébastien Verdin et Corentin Le GuenCoéquipiers au sein des Black Chairs de Nuits-saint-Georges (21), Sébastien Verdin (30 ans, à gauche) et Corentin Le Guen (27 ans) ont été sélectionnés en équipe de France de rugby fauteuil. À Tokyo, les Bleus, qui figurent parmi les meilleures nations, ont une belle carte à jouer. En ligne de mire : une médaille et la valorisation d’une discipline spectaculaire qui prend de l’ampleur depuis quelques années.

      • Mercredi 25 août : Japon – France
      • Jeudi 26 août : France – Australie
      • Vendredi 27 août : Danemark – France
      • Samedi 28 août : demi-finales et matches de classement (7-8 et 5-6)
      • Dimanche 29 août : finale et match pour la médaille de bronze

      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

      Sandrine Martinet – Judo (- 48 kilos)

      Sandrine Martinet Son expérience (cinq participations aux Jeux paralympiques) et son palmarès (trois médailles dont une en or à Rio) font de Sandrine Martinet une des stars de l’équipe de France. Pas étonnant que la judokate de 38 ans ait été désignée comme porte-drapeau, avec le tennisman Stéphane Houdet, de la délégation française à Tokyo. La kinésithérapeute installée à Mâcon (71) tentera de rééditer son exploit sur les tatamis japonais, dans la catégorie des moins de 48 kilos.

        • Vendredi 27 août : tour préliminaires, huitièmesde finale, quarts de finale, repêchages, demi-finales, match pour la médaille de bronze et finale.

        ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

        Alain Quittet – Tir sportif (carabine)

        Alain Quittet À 65 ans, le Belfortain Alain Quittet figure parmi les doyens de l’équipe de France paralympique. Ce n’est pas sa seule particularité puisqu’avant de viser les podiums avec sa carabine, il avait déjà obtenu une médaille de bronze aux Jeux de Pékin, en 2008, en vélo couché (handibike). C’est une blessure à l’épaule qui a conduit ce grand compétiteur à se reconvertir dans le para-tir sportif qu’il pratiquait déjà en loisirs. À Tokyo, Alain Quittet concourra dans trois catégories : 10 mètres debout, 10 mètres couché et 50 mètres couché.

          • Lundi 30 août : R4 Carabine 10 m débout SH2 (qualifications et finale)
          • Mercredi 1er septembre : R5 Carabine 10 m couché SH2 (qualifications et finale)
          • Samedi 4 septembre : R9 Carabine 50 m couché  SH2 (qualifications et finale)

          ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

          Cyril Viennot – Triathlon

          Cyril ViennotChampion du monde de triathlon longue distance en 2015, auteur de la meilleure performance française sur  le mythique Ironman d’Hawaï, Cyril Viennot va vivre sa première olympiade comme guide du triathlète malvoyant vendéen Thomas Rigaudeau. Constitué en 2019, le binôme est champion de France en titre de para-triathlon. A 39 ans, le sportif jurassien s’offre ainsi un nouveau défi sportif et humain.

            • Samedi 28 août : triathlon PTVI  (750 m de natation, 20 km de cyclisme, 5 km de course à pied).

            Les Jeux olympiques du handisport

            Créés en 1960, les Jeux Paralympiques sont réservés aux athlètes porteurs d’un handicap, dans trois grandes catégories :

            • athlète handicapé physique. C’est-à-dire que l’athlète est amputé, victime d’une lésion de la moelle épinière, victime d’une paralysie cérébrale ou atteint d’affections provoquant des problèmes locomoteurs.
            • athlète malvoyant ou non-voyant.
            • athlète présentant un handicap mental ou psychique.

            Depuis 1988, les Jeux Paralympiques se déroulent juste après les Jeux olympiques, dans la même ville. Le programme des Jeux Paralympiques de Tokyo comprend 22 sports, soit plus de 500 épreuves adaptées à chaque type de handicap.

            Visite de Willy Bourgeois au stade des Tuffes - Photo David Cesbron - Région Bourgogne-Franche-Comté

            Ski de fond : le Jura va accueillir sa première Coupe du Mo…

            Lire l'article
            23 juil 2021
            Chloé Valentini © FF Handball - Icon Sport

            Jeux Olympiques : les Bleus de Bourgogne-Franche-Comté

            Lire l'article
            20 juil 2021
            Tour de France 2019, arrivée à la Planche des Belles Filles (70) - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté David Cesbron

            Cyclisme : le Tour en Bourgogne-Franche-Comté vendredi 2 ju…

            Lire l'article
            29 juin 2021
            Toute l'actualité
            Article du 18/08/2021 09:43, modifié le 20/08/2021 08:45

            Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

            Nous contacter