Jeunes agriculteurs : une Assemblée Générale sur fond de crise géopolitique

Les Jeunes agriculteurs organisaient une table ronde le vendredi 15 avril. Souveraineté alimentaire, Dotation Jeunes Agriculteurs, crise sanitaire, impact de la guerre en Ukraine : des grands sujets d’actualité ont été balayés pendant plus de deux heures.

« En cette fin de crise sanitaire, c’est un enjeu de remettre au travail la jeunesse agricole », a ouvert Florent Point, le président des jeunes Agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté. « La rémunération des agriculteurs en temps de crise et le renouvellement des générations sont au cœur de nos préoccupations ».

La présidente de Région Marie-Guite Dufay, présente lors de l’Assemblée Générale, a tenu à montrer le soutien financier de la collectivité concernant l’installation d’agriculteurs sur le territoire avec la Dotation Jeunes Agriculteurs. En effet, à partir de 2023, dans le cadre de la prochaine programmation Feader, 30 000 € pourront être attribués aux agriculteurs pour les aider à démarrer leur activité. « L’objectif est de lutter contre la désaffection des campagnes », a précisé la présidente de Région.

Dotation Jeunes Agriculteurs : une aide pour démarrer dans l'agriculture en Bourgogne-Franche-Comté

Au cœur de cette table ronde, une grande question a été posée : « Quel est l’impact du contexte géopolitique et économique sur l’agriculture en Bourgogne-Franche-Comté ? ». Jérémy Decerle, ancien président des Jeunes Agriculteurs et député européen, était invité à débattre sur la question.

« La souveraineté alimentaire et l’environnement sont des priorités »

« Nous devons réfléchir à l’impact de nos décisions pour essayer d’accompagner solidairement les Ukrainiens, qui subissent de plein fouet la catastrophe. », a-t-il déclaré. « La souveraineté alimentaire et l’ambition environnementale doivent être une priorité. Nous devons nous en donner les moyens : sinon, nous n’aurons ni l’un, ni l’autre. » Ces questionnements s’inscrivent dans un contexte international de hausse des coûts de production, de carburants et d’énergie.

Jérémy Decerle a également jugé qu’il fallait valoriser et soutenir les productions de Bourgogne-Franche-Comté, et empêcher des importations massives, dont la qualité serait empiétée. « La situation est compliquée, mais nous sommes déterminés à vous aider quelles que soient les difficultés », a soutenu Marie-Guite Dufay.

Tom, Maxime, Victor, Adrien, Eva et Noéline : des graines d’agriculteurs, des graines de champions ! - Crédit photo Xavier Ducordeaux

Trophée International de l’Enseignement Agricole : la coupe…

Lire l'article
7 mar 2022
Après les « retrouvailles », le travail

Après les « retrouvailles », le travail

Lire l'article
2 mar 2022
Inauguration d'une ligne de production de lait UHT de pays franc-comtois chez Agrodoubs, à Flagey (25), lundi 28 février 2022 - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Christophe Bidal

Un euro pour une brique !

Lire l'article
1 mar 2022
Toute l'actualité
Article du 19/04/2022 15:52, modifié le 19/04/2022 16:52

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter