Tech et ceps : le numérique au service du travail de la vigne

71 Saône-et-Loire

Dédié au développement de services, d’outils ou d’usages expérimentaux, le tiers-lieu VitiLab vient d’être inauguré à Davayé (71). Depuis plusieurs mois, des solutions numériques et robotiques innovantes y sont testées grandeur nature par la filière viticole.

Un fablab au milieu des vignes.  VitiLab, un tiers-lieu (voir encart ci-dessous) équipé d’imprimantes 3D, d’espaces de coworking et d’idéation (de l’idée à la fabrication), a été inauguré lundi 19 juillet 2021 à Davayé, dans le Mâconnais. Adossé au lycée viticole Lucie-Aubrac et au ViniPôle Sud-Bourgogne, il se fond littéralement dans son décor, au cœur du vignoble.  Le lieu, construit par la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire, est dédié à l’expérimentation de solutions numériques et robotiques innovantes dans le domaine de la viticulture, à l’instar de l’AgriLab de la Ferme du Marault à Magny-Cours (58) centré lui sur l’élevage.
À Davayé, viticulteurs et start-ups peuvent tester des  outils, des services ou des usages offerts par le numérique. Co-financé par la Région (aux côtés du PETR Mâconnais Sud-Bourgogne et du Département de Saône-et-Loire), ce tiers-lieu participera également à la sensibilisation au numérique des jeunes élèves et des stagiaires en formation continue du lycée voisin.

VitiLab a été inauguré le 19 juillet 2021, en présence de Christian Morel, vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de l'agriculture, de la viticulture et de l'agroalimentaire - Photo Gaëtan Bouvier

Exosquelette, enjambeur autonome et dialogue avec les riverains
Ouvert depuis mars 2021, VitiLab a déjà permis d’initier quelques projets, passés du stade de l’idéation à la mise en pratique. Une expérimentation d’exosquelette est par exemple  en cours sur des parcelles de la chambre d’agriculture : l’entreprise de robotique icaunaise  RB3D cherche à mettre au point un dispositif d’assistance lombaire pour le travail de la vigne. Objectif : soulager les ouvriers viticoles en réduisant la pénibilité de leurs tâches et la fréquence des troubles musculo-squelettiques.
En test également dans le vignoble de Saône-et-Loire, un enjambeur électrique autonome ;  c’est-à-dire sans conducteur afin d’éviter les accidents. La société toulousaine Naio a déjà mis au point un engin de ce type pour le Bordelais. Reste à adapter la machine au relief et aux spécificités des vignes de Bourgogne-Franche-Comté.
À VitiLab, on réfléchit aussi  aux relations entre la viticulture et le reste de la société. Ainsi, est née AgriCivis une application mobile lancée en janvier 2021. Le principe : favoriser le dialogue entre les professionnels et les riverains inquiets des traitements effectués dans les vignes. La vingtaine de viticulteurs engagés dans ce projet renseignent dans l’appli les interventions qu’ils programment sur leurs parcelles. Ils peuvent ainsi expliquer ce qu’ils font – pourquoi traitent-ils et avec quels produits – et prévenir leurs voisins d’éventuels désagréments. AgriCivis se déploie très progressivement afin de travailler sur l’acceptabilité sociale de cet outil, inédit en France. Avant même d’être inauguré, VitiLab était donc déjà pionnier !

Grâce à VitiLab, un enjambeur autonome est encours d'expérimentation dans les vignes de Davayé. Photo Gaëtan Bouvier

« Quand les entreprises ont un projet d’innovation à passer à l’épreuve du terrain, on peut les accueillir à VitiLab : nous mettons à disposition des vignes et une expertise agronomique. Avec les outils du fablab (imprimante 3D, fraiseuse, découpe laser…), on peut aussi faire du prototypage. On vient par exemple de fabriquer des pièces détachées pour des viticulteurs. »

Didier Sauvage, chef de projet développement des usages numériques à la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire

Une centaine de tiers-lieux en Bourgogne-Franche-Comté

Un tiers-lieu est un lieu hybride à la frontière du domicile, du lieu de travail, du lieu d’apprentissage, ou encore de l’espace de loisirs. Les tiers-lieux abritent des communautés d’acteurs engagés au service de l’inclusion, du partage et de l’innovation. Ouverts à tous les publics, ils permettent l’expérimentation de nouveaux modèles économiques, écologiques, sociaux et d’organisation du travail.
En Bourgogne-Franche-Comté, une centaine de tiers-lieux permettent de découvrir, de s’informer et d’échanger sur les pratiques et les usages du numérique tout en permettant leur appropriation par tous. La création et le développement des tiers-lieux sont fortement soutenus par la Région, notamment dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement.

Océane Charret-Godard remet les ordinateurs aux lycéens du lycée Le Castel (Dijon) - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Marie Souverbie

Précarité numérique : la Région prête 6 000 ordinateurs à s…

Lire l'article
20 oct 2021
Micro-folies en Bourgogne-Franche-Comté, musée numérique  initié par le Ministère de la Culture - Photo DR

Quand le numérique met l’art à la portée de tous

Lire l'article
6 oct 2021
Foire aux saveurs d’automne à Pouilley-Français (25) - Photo DR

Toutes les saveurs à Pouilley-Français

Lire l'article
27 sep 2021
Toute l'actualité
Article du 21/07/2021 16:55, modifié le 21/07/2021 17:27

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter