L’aide à la vente directe plébiscitée par les producteurs locaux

Proposée dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement, l’aide de la Région Bourgogne-Franche-Comté « soutien à la commercialisation en vente directe » a rencontré un succès inattendu. Elle a été sollicitée par 240 porteurs de projets, principalement agricoles.

« Merci la Région ! Grâce à votre aide, j’ai pu investir dans des bacs et des silos pour les aliments en vrac, des vitrines réfrigérées pour les produits frais et même un véhicule utilitaire ! » Estelle Almanza le reconnait volontiers. Si elle n’avait pas bénéficié d’une subvention de 51 495 €, elle n’aurait pas pu ouvrir dans les mêmes conditions le magasin dont elle rêvait. Depuis juillet 2021, son épicerie Les bocaux locaux est implantée à Noiron-sous-Gevrey, en Côte-d’Or. La jeune femme, auparavant responsable de la communication d’une association d’insertion, y commercialise des produits régionaux, en circuit court et en vrac.

Une enveloppe de 10,32 millions d’euros
Estelle Almanza fait partie des bénéficiaires de l’aide régionale « soutien à la commercialisation en vente directe des productions régionales » que Christian Morel, vice-président chargé de l’agriculture, a rencontrés à l’occasion du premier anniversaire du Plan d’accélération de l’investissement régional (voir encadré ci-dessous). Voté en décembre 2020, ce dispositif, désormais clos, a rencontré un succès inattendu. En effet, entre début janvier et fin août 2021, 240 dossiers ont été déposés ; 70 % l’ont été par des agriculteurs.

Estelle Almanza a ouvert une épicerie spécialisée dans les produits locaux en juillet 2021 à Noiron-sous-Gevrey (21) – Photo © Région Bourgogne-Franche-Comté

« Pour répondre à cette demande, il a fallu augmenter l’enveloppe financière qui est passée de 1,5 million à 10,32 millions d’euros » indique Christian Morel. L’ensemble des dossiers pourront ainsi être traités et les subventions attribuées d’ici la fin du premier trimestre 2022. Quand une politique publique atteint aussi bien sa cible, l’élu ne peut être que satisfait. « Au début de la crise sanitaire, il y a eu un engouement pour les producteurs locaux. Quand c’est retombé, beaucoup d’entre eux se sont dit qu’ils allaient transformer l’essai et développer de nouvelles activités, analyse le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté. De notre côté, on voulait aider les gens dans la durée : mission accomplie ! »

Zoom sur quatre projets

Du 23 novembre au 7 décembre 2021, Christian Morel rend visite à quatre porteurs de projets accompagnés par la Région via l’aide du Plan d’accélération de l’investissement régional « soutien à la commercialisation en vente directe des productions régionales » :

  • Les bocaux locaux à Noiron-sous-Gevrey (21) : acquisition d’un bâtiment modulaire, d’équipements de vente, d’un petit véhicule utilitaire et création d’un site internet de vente en ligne.
  • Ferme Baulieu à Pelousey (25) : rénovation d’un local pour installer un atelier de poules pondeuses, achat d’un distributeur automatique et d’un véhicule de livraison.
  • Drive des fermes de Puisaye à Tannerre-en-Puisaye (89) : acquisition de distributeurs automatiques pour alimenter de nouveaux points de retrait et étendre la zone de chalandise du drive.
  • GAEC de la Favière Enchantée à Cult (70) : achat d’un véhicule réfrigéré permettant l’approvisionnement de nouveaux points de vente.
     
vaches montbéliardes

Jeunes agriculteurs : une Assemblée Générale sur fond de cr…

Lire l'article
19 avr 2022
Tom, Maxime, Victor, Adrien, Eva et Noéline : des graines d’agriculteurs, des graines de champions ! - Crédit photo Xavier Ducordeaux

Trophée International de l’Enseignement Agricole : la coupe…

Lire l'article
7 mar 2022
Après les « retrouvailles », le travail

Après les « retrouvailles », le travail

Lire l'article
2 mar 2022
Toute l'actualité
Article du 30/11/2021 09:36, modifié le 30/11/2021 10:06

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter