La Région met les gaz sur l’hydrogène

D’ici 2030, la Région Bourgogne-Franche-Comté prévoit d’investir 90 millions d’euros supplémentaires dans le soutien à la filière hydrogène. En jeu : la transition vers une énergie verte et le développement d’une nouvelle spécialisation industrielle créatrice d’emplois. Décryptage en 8 questions.

1. Qu’est-ce que l’hydrogène ?

L’hydrogène (H2) est un vecteur énergétique. Il transporte de l’énergie qui peut être utilisée après sa transformation en électricité ou en chaleur. Aujourd’hui, l’hydrogène est principalement produit à partir d’hydrocarbures (charbon, pétrole ou gaz). Il peut aussi être issu de l’électrolyse : l’énergie électrique est alors convertie en hydrogène sans engendrer de déchet autre que l’eau et l’oxygène.

2. Comment est-il utilisé ?

L’hydrogène peut être transporté et stocké dans des réservoirs sur de très longues durées. L’utilisation d’une pile à combustible permet de le transformer en énergie.
L’hydrogène est ensuite utilisé :

  • pour la production d’électricité et/ou de chaleur dans les bâtiments ;
  • comme force de propulsion  d’un véhicule (hydrogène ou électrique) ;
  • comme composé chimique pour des applications industrielles.
  • pour l’alimentation électrique de sites isolés ou de chantiers mobiles.

3. Pourquoi l’hydrogène contribue-t-il à la transition énergétique ?

L’hydrogène, issu de l’électrolyse, offre une solution pour stocker l’électricité produite à partir des énergies renouvelables (panneaux solaires, parcs d’éoliennes, centrales hydroélectriques…) quand les pics de production coïncident avec des périodes de faible consommation (l’été par exemple pour l’énergie solaire). Cet hydrogène parfaitement vert, fabriqué sans aucune émission de CO2, peut ensuite être réutilisé au fur et à mesure des besoins.

4. Quels sont les atouts de la Bourgogne-Franche-Comté dans ce domaine ?

Notre région est engagée de longue date dans le développement de l’hydrogène avec, dès 1998, le premier projet de recherche sur la pile à combustible porté par l’Université de Franche-Comté. Basé à Belfort (90), le Fuel Cell Lab (FC Lab) est l’un des principaux centres de recherche sur l’hydrogène au niveau européen ;  ses travaux sont prolongés par des innovations industrielles. Reconnue « Territoire Hydrogène » en 2016, la Bourgogne-Franche-Comté présente un terreau favorable au développement d’une véritable industrie de l’hydrogène.

Plus d’infos sur les projets en cours en vidéo

5. Comment la Région agit-elle pour développer la filière hydrogène ?

Depuis 2016, la Région Bourgogne-Franche-Comté a mobilisé 12 millions d’euros ; un investissement massif qui permettra notamment l’ouverture, par l’équipementier automobile Faurecia, d’un centre mondial de recherche et développement sur les réservoirs à hydrogène à Bavans (25) ou la création de l’Institut national du stockage de l’hydrogène dans le nord Franche-Comté. La Région a également financé à Saint-Florentin (89) le premier projet en France visant à doubler la production des sites de méthanisation (la valorisation de déchets en énergie) grâce à l’hydrogène.

6. Concrètement, la massification de l’utilisation de l’hydrogène, c’est pour quand ?

La Région Bourgogne-France-Comté souhaite un usage massif de l’hydrogène d’ici 2030. Il faut donc favoriser une augmentation rapide de la demande afin de développer les circuits de production, de distribution et de consommation. La diffusion à grande échelle des technologies entraînera une réduction des coûts pour rendre l’hydrogène accessible au plus grand nombre.

7. Que peut faire la Région pour atteindre cet objectif ?

Le 15 novembre 2019, les élus régionaux ont adopté une feuille de route afin de faire de l’hydrogène une opportunité de transition énergétique, favoriser l’innovation, développer les usages. En conséquence, la Région accélère ses investissements en mobilisant 90 millions d’euros sur la période 2020-2030 Ces financements régionaux ont vocation à avoir un effet levier significatif pour l’investissement privé (entreprises) et l’investissement public local (collectivités).

8. Et les trains à hydrogène, c’est pour bientôt ?

La Région va consacrer 50 millions d’euros à l’achat de trains à propulsion mixte hydrogène/électricité. Trois rames seront acquises auprès d’Alstom et seront utilisées sur la ligne du Morvan Auxerre-Migennes en 2023. L’avantage de ces trains est de pouvoir rouler sur des lignes partiellement électrifiées en évitant les motorisations diesel. L’enjeu est également de mutualiser la station de production d’hydrogène avec le projet de bus hydrogène d’Auxerre.

Assemblée plénière du Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté - Photo David Cesbron

Suivez l’assemblée plénière en direct

Lire l'article
10 déc 2019
Assemblée plénière du 15 novembre 2019 Photo David Cesbron

L'urgence climatique, grande cause régionale

Lire l'article
19 nov 2019
Des panneaux photovoltaïques ont été installés sur le toit de l’école de Chay (25) - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Énergie : une fruitière pour affiner des projets citoyens

Lire l'article
19 nov 2019
Toute l'actualité
Article du 15/11/2019 14:20, modifié le 15/11/2019 19:48

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter