Du temps gagné sur la ligne des Horlogers

Après huit mois de travaux, les trains circuleront de nouveau entre Besançon et Morteau à partir du 31 octobre 2021. Financé par la Région, le vaste chantier de modernisation conduit par SNCF Réseau permet de réduire les temps de parcours et d'améliorer la desserte sur la ligne des Horlogers.

Des trains plus rapides et plus pratiques. À compter du dimanche 31 octobre 2021, le quotidien des usagers de la ligne Besançon – Morteau devrait s’améliorer. Après huit mois de travaux et de fermeture, la ligne des Horlogers reprendra du service. Toutefois, pour emprunter de nouveau la totalité du parcours jusqu’à La Chaux-de-Fonds en Suisse, il faudra attendre le 23 décembre et la fin des travaux de consolidation du tunnel du col des Roches.


Une desserte améliorée
Premier bénéfice du vaste chantier de modernisation conduit par SNCF Réseau depuis le 1er mars 2021 : un temps de parcours amélioré avec un gain pouvant atteindre jusqu’à 15 minutes entre Besançon et La Chaux-de-Fonds.  Une excellente nouvelle pour les quelques 2 000 voyageurs qui empruntent quotidiennement cette ligne ferroviaire de montagne ouverte en 1884.  « Nous avons donc repensé nos horaires et ajouté un train supplémentaire entre Valdahon et Besançon avant 8 heures,  a annoncé Eric Cinotti, directeur régional TER. Une meilleure desserte, c’est aussi deux trains directs entre Valdahon et la Suisse ainsi que des correspondances repensées au départ de Besançon-Viotte en direction de Besançon Franche-Comté TGV et Dijon-Ville ».

La fin de ce chantier « réalisé dans les temps et les coûts », selon Jérôme Grand, directeur régional de SNCF Réseau, marque aussi une amélioration des services rendus à l’usager. Ainsi, les gares de Morteau et Valdahon ont été mises en accessibilité. En outre, sur les voies circuleront des automoteurs de grande capacité, moins bruyants et plus confortables que les anciens trains.


Rendre nos trains plus attractifs
Fruits de très lourds investissements – 55,5 millions d’euros  au total – cette amélioration qualitative de la desserte doit désormais séduire les voyageurs potentiels. Il s’agit principalement des salariés du premier plateau et du Haut-Doubs travaillant à Besançon ou en Suisse. Alors que le prix du carburant s’envole et que les routes s’embouteillent, aux portes de Besançon comme à la frontière, aux heures de pointe, la ligne des Horlogers ainsi modernisée a des arguments à faire valoir.

 « La question, c’est aussi comment on assure une continuité des parcours de mobilité au-delà des gares, pointe Michel Neugnot, le vice-président de la Région en charge des mobilités. Dans ce domaine, des travaux pratiques nous attendent, en collaboration avec les intercommunalités pour rendre nos trains plus attractifs pour davantage de voyageurs ».

Chiffres clés

  • 75 km : longueur de la ligne des Horlogers, de Besançon à la frontière suisse (col des Roches).
  • 31 TER y circulent quotidiennement, dont 15 entre la France et la Suisse (Le Locle, La Chaux-de-Fonds).
  • 55,5 M€ : le budget global des travaux est réparti entre la Région Bourgogne-Franche-Comté (22,65 M€), l’État (22,65 M€), l’Union européenne (6 M€) et SNCF-Réseau (4,2 M€).
  • 22 entreprises ont été mobilisées sur le chantier.
  • 85 000 tonnes de ballast ont été utilisées pour le renouvellement de 35 km de voies.
Offres estivales TER

Cet été, voyagez en TER à petit prix !

Lire l'article
11 juin 2021
Cars Mobigo - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

Les inscriptions aux transports scolaires en Bourgogne-Fran…

Lire l'article
7 juin 2021
Pose de la première pierre de la station hydrogène vert Dijon nord, mercredi 19 mai 2021 - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Dijon mise gros sur l’hydrogène "vert"

Lire l'article
20 mai 2021
Toute l'actualité
Article du 19/10/2021 17:07, modifié le 20/10/2021 10:44

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter