Hydro... génies !

La remise des prix des trophées Hydrogénie – les trophées de l’hydrogène – a eu lieu mardi 15 mars 2022 à Paris. La Bourgogne-Franche-Comté a décroché 4 prix … sur 10 possibles.

En raflant 4 prix sur 10 aux trophées Hydrogénie, la Région Bourgogne-Franche-Comté a encore montré qu’elle avait un temps d’avance sur tout le monde en matière de développement de projets autour de l’hydrogène. Organisé par la société Sakura Consulting, en partenariat avec l’ADEME et France Hydrogène, ce concours récompense chaque année les projets innovants travaillant sur les technologies hydrogène.

La remise des prix de l’édition 2022 a eu lieu mardi 15 mars à l’Assemblée Nationale. L’Université de Franche-Comté a décroché le prix de la sensibilisation, de l’éducation et de la formation. La moisson de récompenses pour la Bourgogne-Franche-Comté s’est poursuivie avec Dijon Métropole (prix de la transition territoriale) avant de se clôturer en apothéose avec l’obtention des deux prix les plus attendus de la soirée : le prix coup de cœur du jury est revenu à la société Symone (Marsannay-la-Côte, 21) pour son projet de « méga bus » à hydrogène (voir ci-dessous). La start-up côte-d’orienne pourrait même glaner un autre titre dans quelques jours puisqu’elle représentera la Bourgogne-Franche-Comté lors de la finale nationale du concours “10.000 start-ups pour changer le monde” fin mars, sur la scène du Grand Rex à Paris.

Le prix de la personnalité de l’année a quant à lui été décerné à Christophe Gaussin. Le patron du groupe Gaussin (240 salariés à Héricourt, 70) faisait le buzz en janvier dernier en alignant sur le célèbre Paris-Dakar un camion 100% hydrogène. Le constructeur de poids lourds, qui a fait le pari du tout électrique depuis plusieurs années, est en plein essor. Le groupe vient d’annoncer la création de sa filiale chinoise. Objectif : s’attaquer au plus grand marché du poids lourd au monde, avec 1,5 million d’unités écoulées chaque année.

« Ces récompenses sont une réelle satisfaction. Si la Région est le territoire de naissance de la filière hydrogène nationale autour des travaux sur la pile à combustible, l’ensemble de ses acteurs ont su créer, innover et évoluer pour générer de vraies réussites dans cette lignée. Cette technologie stratégique engendre aujourd’hui des initiatives honorées de succès. La « feuille de route Hydrogène » de 100 millions d’euros qui a été votée en 2019 par le Conseil régional accompagne financièrement la recherche, les formations, les projets, les réalisations de cet écosystème d’avenir. »

Arnaud Marthey, Conseiller régional en charge de l'intelligence économique, de l'innovation et du transfert de technologie

Les quatre projets lauréats de Bourgogne-Franche-Comté

Prix de la personnalité de l’année : Christophe Gaussin (groupe Gaussin – Héricourt – 70)

Il y a quelques semaines, son camion hydrogène passait sur les télévisions du monde entier. Christophe Gaussin, PDG du groupe Gaussin, a réussi son pari : engager un camion hydrogène sur le Paris-Dakar. Baptisé H2 racing, le véhicule est doté de deux moteurs électriques de 300 kW, d’une pile à combustible de 380kW et 82 kWh de batteries. Les réservoirs peuvent contenir jusqu’à 80 kg d’hydrogène. Le véhicule est capable d’atteindre une vitesse de 140 km/h avec une recharge en 20 minutes pour 800 kilomètres d’autonomie. Le H2 Racing truck était conduit par Philippe Jacquot, PDG de Dépannage 70, basé à Frotey-lès-Lure. Le camion de Gaussin, imaginé et construit en Haute-Saône, a disputé l’épreuve hors classement, mais a bien franchi la ligne d’arrivée le 14 janvier dernier. Une première mondiale.

Prix coup de cœur, projet disruptif : Symone (Marsannay-la-Côte – 21)

Symone, c'est un gigantesque bus fonctionnant à hydrogène. Le véhicule peut embarquer à son bord une vingtaine de passagers, cinq voitures et une moto. Son objectif : vous libérer de la conduite sur longues distances, notamment sur autoroutes : « Votre véhicule est chargé à un péage autoroutier. Vous montez dans une cabine passagers tout confort. Vous vous laissez transporter comme dans un train en première classe. Vous arrivez frais et reposé à destination avec votre véhicule, explique Romain Coispine, CEO de Symone. Vous gagnez du temps libre et du confort en toute sécurité, tout en réduisant considérablement votre empreinte carbone. » La première Symone devrait circuler courant 2023.

Prix de la transition territoriale : Dijon Métropole (Dijon – 21)

Dévoilé il y a un an, le projet de déploiement d’une flotte de bus et de bennes à ordures ménagères de Dijon Métropole est sans doute le projet français le plus ambitieux dans ce domaine. Dès cette année, Dijon fera circuler 8 camions poubelles à hydrogène sur son territoire. D’ici fin 2023, ce sont 27 bus à hydrogène qui viendront rejoindre le parc. Et à échéance 2030, l'intégralité de la flotte métropolitaine de bennes à ordures (44) et de bus (180) fonctionnera à l'hydrogène. L'investissement de 100 millions d'euros servira pour 20 millions à la construction des stations d'électrolyse pour alimenter les véhicules, et pour 80 millions à l'achat des bennes et des bus. Un projet soutenu par la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Prix de la sensibilisation, de l’éducation et de la formation : l'Université de Franche-Comté (Belfort– 90)

Pionnière dans la recherche sur l’hydrogène, l’Université de Franche-Comté est logiquement lauréate du prix de la sensibilisation, de l’éducation et de la formation. C’est précisément la formation CMI H3E (Cursus Master Ingénierie Hydrogène Energie et Efficacité Energétique) qui est récompensée. Ce cursus forme en 5 ans des ingénieurs spécialisés en production et gestion de l'énergie, avec un focus particulier sur l'hydrogène. « Ce prix est une très belle reconnaissance de l’engagement placé au service de l’innovation et du développement de la filière hydrogène de l’université de Franche-Comté. C’est à la fois une grande fierté, mais aussi une immense responsabilité : celle d’offrir à nos étudiants une formation de qualité qui leur donnera les clés du monde de demain », réagit Nadia Yousfi Steiner, Directrice du CMI H3E.

L’hydrogène de Bourgogne-Franche-Comté, remarquée par l’Europe

Le 8 mars 2022, le Gouvernement a annoncé la liste des 15 premiers projets hydrogène français sélectionnés dans le cadre du projet important d’intérêt européen commun (PIIEC). Parmi les 15 dossiers sélectionnés, quatre se situent dans le Nord Franche-Comté : deux portés par Faurecia à Bavans et à Allenjoie, un piloté par Alstom (Belfort) et le quatrième développé par Mcphy, également à Belfort. « Cela confirme que la stratégie initiée dès 2018 par la Région Bourgogne-Franche-Comté à travers sa feuille de route hydrogène porte ses fruits » se réjouit Marie-Guite Dufay. Alors que le coût de l’énergie est en constante augmentation depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, « l’Europe doit se focaliser sur l’autonomie énergétique. De ce point de vue, l’hydrogène peut jouer un rôle déterminant. Plus nous produirons d’énergies renouvelables, plus nous réduirons cette dépendance au gaz russe et aux autres énergies fossiles », rappelle la Présidente de la Région.

Moto hydrogène h2k

Hydrogène : l’Europe est à Montbéliard

Lire l'article
9 nov 2022
Quand on est élue, il faut savoir tout faire ! Y compris manière la bêche : Océane Charret-Godard a contribué à la plantation de la haie bocagère du lycée La Brosse - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Xavier Ducordeaux

Journée verte dans l’Yonne

Lire l'article
5 oct 2022
Campagne Naturellement demain de la Région Bourgogne-Franhce-Comté - DR

Nouvelle campagne "Nos gestes qui comptent"

Lire l'article
3 oct 2022
Toute l'actualité
Article du 15/03/2022 14:05, modifié le 16/03/2022 17:59

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter