À Genève, pour affaires

33 entreprises de Bourgogne-Franche-Comté ont fait le court déplacement à Genève (Suisse) pour montrer leur-savoir-faire sur le salon mondial de la haute-précision (18-21 juin 2019).

Chaque année, plus de 800 entreprises des métiers de l'horlogerie-joaillerie, des micro-techniques et des technologies médicales se retrouvent à Genève pour le plus grand salon mondial de la haute-précision. Forte de ses savoir-faire historiques dans ces domaines, la Région Bourgogne-Franche-Comté est encore fortement représentée cette année, avec 33 exposants. Peu de produits finis sont présentés, mais plutôt des composants, destinés à être assemblés sur les produits de luxe des plus grands créateurs mondiaux : « On ne les connaît pas, on ne les voit pas, avance Nathalie Aubry, conseillère en développement international à la CCI de Bourgogne-Franche-Comté, coordinateur de la délégation régionale. Mais on sait qu'ils sont là. Les Hermès, les Cartier, les Chanel, les Rolex … Ils viennent incognito, mais ils viennent pour repérer l'aiguille de leur dernière montre, dénicher l'outil en diamant naturel qui va améliorer leurs processus, ou encore le bracelet en cuir qui va venir enrichir les prochaines collections. »

Première région horlogère de France
Berceau de l'horlogerie dès le 17e siècle, la Bourgogne-Franche-Comté est encore aujourd'hui la première région horlogère de France. Elle a su suivre les évolutions de l'histoire et glisser vers les métiers qui nécessitent une maîtrise des techniques de précision et de miniaturisation. 600 entreprises, dont 95 % de PME, travaillent aujourd'hui dans ce secteur, qui fait vivre 15 000 salariés et qui pèse 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

La pisciculture de Corancy (58)

La mécanique horlogère candidate à l’UNESCO

Cinq siècles d’une culture commune autour du travail de précision méritent bien une reconnaissance en tant que patrimoine immatériel de l’humanité ! Ainsi, le 25 mars dernier un dossier de candidature a été déposé auprès de l’UNESCO par la Suisse, en collaboration avec la France, concernant la mise en valeur et la sauvegarde des savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art dans l’Arc Jurassien.

Côté français, le projet est conduit par le Grand Besançon et le Pays Horloger (25), soutenus par la Conférence TransJurassienne et la Région Bourgogne-Franche-Comté. Cette démarche permettra de valoriser le territoire (tourisme, culture) et de pérenniser  les savoir-faire et leur transmission dans un secteur qui emploie 2 000 salariés dans le Doubs et 13 000 travailleurs frontaliers en Suisse.

L’examen de la candidature par l’institution internationale devant durer 18 mois, le verdict est attendu fin 2020.

L’atelier menuiserie d’« Au bonheur des chutes » est ouvert à tous, moyennant un coût d’adhésion annuel à l’association - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Economie circulaire : déjà 46 projets aidés par la Région e…

Lire l'article
20 fév 2020
Salon Vinexpo, Paris le 11 février 2020 ©CLAN D’ŒIL

La Bourgogne-Franche-Comté en force sur Wine Paris

Lire l'article
14 fév 2020
Le lunetier jurassien Julbo fabrique et exporte dans le monde entier des équipements spécialement conçus pour les sportifs - Crédit photo Jeremy Bernard

Julbo, la PME en vue chez les sportifs

Lire l'article
21 jan 2020
Toute l'actualité
Article du 21/06/2019 14:39, modifié le 24/06/2019 09:32

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter