Formation professionnelle : étude d’un Pacte

Mis en œuvre depuis un an en Bourgogne-Franche-Comté, le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) facilite l’accès à la formation professionnelle des demandeurs d’emploi, en ciblant les jeunes et les moins qualifiés. En 2020, les efforts conjoints de la Région et de l’Etat se poursuivent pour que chacun trouve sa place sur le marché du travail.

Le 20 décembre 2018, la Bourgogne-Franche-Comté était la première Région à signer un Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) avec l’État, Pôle emploi et les partenaires sociaux. Objectifs : accompagner et accélérer la transformation de la formation professionnelle, au service des entreprises, des territoires et des personnes peu qualifiées recherchant un emploi.
Pour y parvenir, des moyens sans précédents sont investis sur la période 2019-2022 : 333,5 millions d’euros de la Région et 251,5 millions d’euros de l’État. Mercredi 12 février, l’ensemble des partenaires engagés dans ce plan, innovant et ambitieux, étaient réunis à Dole (39) pour dresser le bilan de la première année de mise en œuvre du PRIC et tracer des perspectives pour 2020.

Toucher les « invisibles »
« Un mot pour résumer le PRIC ? L’efficacité ! » a ainsi synthétisé le préfet de région Bernard Schmeltz en s’appuyant sur une augmentation significative des entrées en formation enregistrée en 2019. Celle-ci  concerne notamment les demandeurs d’emploi les plus jeunes et les moins qualifiés. Le taux élevé de sorties positives (près de 60 %) est aussi à mettre au crédit du PRIC (voir encart Un an de PRIC en chiffres ci-dessous).  Pour mieux cibler les jeunes dits « invisibles » (ni scolarisés, ni en emploi, ni en formation, ni accompagnés) que les acteurs institutionnels ont du mal à toucher, les partenaires du PRIC se sont engagés à simplifier l’accès à la formation et à moderniser les contenus pédagogiques.
Dans ce cadre, la Région a joué un rôle moteur en revalorisant les aides régionales aux stagiaires, avec trois dispositifs. « Nette augmentation de la rémunération, triplement de l’indemnité transport et création d’une aide forfaitaire de 200 € versée dès l’entrée en formation : au total, 15 millions d’euros sont mobilisés pour sécuriser financièrement les parcours de formation » a rappelé Océane Charret-Godard, vice-présidente chargée de la formation continue.

Un site web et un numéro de téléphone dédiés
Par ailleurs, depuis septembre 2019, des outils d’information ont été déployés dans le cadre de la campagne « J’ai ma place ». Des milliers de place de formation gratuites et rémunérées sont référencées sur le site web dédié (50 000 visites en cinq mois) et un numéro de téléphone est ouvert du lundi au vendredi (de 9h à 12h) pour répondre à toutes les questions liées à la formation professionnelle : 09 71 04 73 78 (prix d’un appel local).
Les efforts des partenaires se poursuivent bien sûr en 2020 avec de nouvelles actions, comme le déploiement du passeport « Trace des acquis » pour valoriser l’acquisition des compétences ou la mise en place d’un groupe de travail afin de soutenir les projets expérimentaux des territoires.

La formation professionnelle, c’est la grande affaire de la Région ! Avec le PRIC, on a fait plus en investissant 333,5 millions d’euros sur la période 2019-2022. On a surtout fait mieux en réalisant un travail de fond considérable pour toucher les publics vulnérables, mieux répondre aux besoins des entreprises et aux évolutions du marché du travail. On a révisé nos process, renouvelé nos méthodes, communiqué à une large échelle afin de simplifier l’accès à la formation professionnelle pour le plus grand nombre.

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

Un an de PRIC en chiffres

  • 33 250 entrées en formation ont été comptabilisées en 2019 en Bourgogne-Franche-Comté, dont 40 % au titre du PRIC. Elles concernaient 31 162 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi  (+ 15,4 % par rapport à 2018) et 2 088 chercheurs d’emploi  non-inscrits à Pôle emploi (+ 23 %).
  • 59 % des demandeurs d’emploi entrés en formation ne sont pas qualifiés (niveau inférieur ou égal au bac).
  • 26,6 % ont moins de 26 ans, alors que cette catégorie d’âge représente 16,8 % des demandeurs d’emploi.
  • 19,5 % sont bénéficiaires du RSA.
  • 12,4 % résident dans les quartiers prioritaires politique de la ville.
  • 11,2 % sont reconnus comme  travailleurs handicapés
  • 59,7 % de ces demandeurs d’emplois ont accédé à un emploi six mois après la fin de la formation, dont 33 % à un emploi durable.

Une nouvelle gouvernance régionale de Pôle emploi

La Bourgogne-Franche-Comté fait partie des sept Régions retenues par le Premier Ministre pour expérimenter, pendant deux ans, une instance de gouvernance régionale de l’action de Pôle emploi en matière de formation professionnelle. Présidée par Marie-Guite Dufay et associant le Préfet de région, elle est composée de la direction régionale de Pôle emploi, de la Direccte et des partenaires sociaux représentants des employeurs et des salariés.
« La Bourgogne-Franche-Comté s’est portée candidate pour cette expérimentation, même si nos relations avec Pôle emploi sont déjà très bonnes, souligne la présidente de Région. Nous avons saisi cette opportunité qui nous permettra d’être encore plus efficaces pour construire des stratégies partagées au service du retour à l’emploi, des entreprises et des territoires ». La première réunion de cette nouvelle instance s’est tenue le 12 février à Dole.

Le point, en vidéo
Une nouvelle formation d’aides-soignant.e.s est proposée en février 2020 par la Région Bourgogne-Franche-Comté - Photo DR

Vous avez 6 mois pour devenir aides-soignant.e.s !

Lire l'article
2 déc 2019
Claire Genet, lauréate du concours Initiative au féminin 2018 - DR

"Initiative au féminin", candidatez !

Lire l'article
6 sep 2019
Bilan du Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC), mardi 3 septembre 2019 à Besançon - Photo David Cesbron Région Bourgogne-Franche-Comté

Des moyens pour mieux former les demandeurs d’emploi

Lire l'article
4 sep 2019
Toute l'actualité
Article du 13/02/2020 13:36, modifié le 13/02/2020 15:32

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter