EuroSkills : « Une aventure que je conseille à tout le monde »

Les EuroSkills, les championnats d’Europe des métiers, se déroulent à Graz, en Autriche, du 22 au 26 septembre 2021. Présentation de la compétition avec le Bisontin Adrien Mary, médaillé en dessin industriel lors des précédents EuroSkills en 2018 et ambassadeur de l’équipe de France des métiers.

Les EuroSkills, qu’est-ce que c’est ?
« À l’origine, le concours a été créé en Espagne [en 1950] afin de valoriser les métiers manuels, de démontrer qu’ils permettaient de faire de belles choses. Aujourd’hui, c’est un rendez-vous médiatique, avec de plus en plus de visibilité, destiné à faire connaître tous ces métiers et à montrer aux familles que même en étant fleuriste, par exemple, on peut atteindre le top niveau. »

Comment arrive-t-on en équipe de France des métiers ?
« Pour mon cas, quand j’étais en BTS au lycée Jules-Haag à Besançon, un enseignant m’a suggéré de m’inscrire aux sélections régionales WorldSkills [organisées par la Région Bourgogne-Franche-Comté]. Je ne connaissais pas du tout. Je savais qu’il y avait des concours pour les cuisiniers, les coiffeurs mais j’ignorais qu’un métier comme celui de dessinateur industriel en DAO [dessin assisté par ordinateur] pouvait être aussi concerné. C’est comme dans le sport, on passe les sélections régionales, puis nationales. Et là on arrive en équipe de France avec tous les métiers représentés. C’est comme aux JO sauf que le lanceur de marteau est boulanger et le judoka menuisier. »

Vous avez participé aux EuroSkills de Budapest (Hongrie) en 2018 puis aux WorldSkills, les mondiaux, de Kazan (Russie) en 2019. Quels souvenirs en gardez-vous ?
« Ces semaines de compétition ont été les plus intenses de toute ma vie ! C’est une aventure que je conseille à tout le monde et ces moments sont encore très présents dans ma vie aujourd’hui. Grâce à cette expérience, j’ai acquis des compétences annexes qui m’ouvrent des portes, j’ai appris à me dépasser, j’ai beaucoup voyagé. Cela a pas mal changé ma manière de voir les choses, j’ai évolué professionnellement et personnellement. Dans ma famille aussi, ça a tiré tout le monde vers le haut. »

Adrien Mary (au centre) a également participé aux Mondiaux de Kazan, en Russie, en 2019 - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Que faites-vous aujourd’hui ?
« Je suis ingénieur en microtechnique dans une entreprise de la région parisienne. Au départ, je suis arrivé en bac pro après avoir été viré du collège ; alors devenir ingénieur, à l’époque,  je n’y pensais même pas. ».

Vous encouragez donc d’autres jeunes à tenter leur chance en s’engageant lors des sélections régionales ?
« C’est quelque chose qui m’a tellement apporté que j’ai envie que tout le monde saisisse aussi sa chance ! Les sélections sont ouvertes à tout le monde, quel que soit son milieu social, il faut juste avoir moins de 23 ans. J’encourage tout le monde à s’inscrire et à tenter l’expérience. Après, bien sûr, il faut s’investir. »

Un conseil à donner à Kevin, Adrien, Clément et Damien, les quatre compétiteurs de Bourgogne-Franche-Comté qui seront en lice à Graz (voir ci-dessous) ?
« Qu’ils donnent tout ! C’est une expérience qui n’arrive qu’une seule fois dans la vie. Il faut qu’ils soient à 100 % pour ne pas avoir de regrets. »

Les EuroSkills, c’est :

  • 400 compétiteurs de moins de 26 ans,
  • 20 pays participants,
  • 48 métiers dans 6 catégories (alimentation, industrie, service, BTP, automobile & engins, communication & numérique),
  • 3 jours pleins de compétition (du 23 au 25 septembre).

Les mousquetaires de Bourgogne-Franche-Comté

Ils sont quatre mais concourront dans trois métiers différents. Le Nivernais Kevin Joyeux (plâtrerie et constructions sèches), le binôme côte-d’orien Clément Durandeau – Adrien Amorosini (intégrateur robotique) et le Haut-Saônois Damien Charpentier (boulangerie) représentent la Bourgogne-Franche-Comté au sein de l’équipe de France des métiers. Les EuroSkills ayant été reportés à cause de la pandémie, nos mousquetaires  rongent leur frein depuis un an. Ils ont hâte d’en découdre enfin !

Kevin Joyeux de Lormes (58) – Plâtrerie et constructions sèches

Adrien Amorosini et Clément Durandeau de Dijon (21) – Intégrateur robotique
Pour le métier d’intégrateur robotique, la compétition se dispute en binôme : Clément Durandeau, qui avait déjà participé aux WorldSkills de Kazan en 2019, est associé  à Adrien Amorosini.

Adrien Amorosini et Clément Durandeau de Dijon (21)
Damien Charpentier de Saulx-lès-Vesoul (70) – Boulangerie

Suivez les EuroSkills avec la Région

La Région Bourgogne-Franche-Comté sera présente à Graz pour vous faire vivre la compétition aux côtés de Kevin, Adrien, Clément et Damien. Restez connectés sur nos réseaux sociaux (Facebook et Twitter) pour suivre leurs épreuves et savoir si ils obtiendront la médaille dont ils rêvent.

Euroskills 2021 à Graz (Autriche) - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

EuroSkills : la France en état de Graz

Lire l'article
27 sep 2021
Finales nationales des Worldskills au CIFA d’Auxerre (89), les 8 et 9 septembre 2021 – Photos DR

Top chefs à Auxerre

Lire l'article
9 sep 2021
Finale nationale mécanique sur véhicule industriel à Mâcon © Région Bourgogne-Franche-Comté

Jeu de mécanos

Lire l'article
12 juil 2021
Toute l'actualité
Article du 17/09/2021 09:09, modifié le 22/09/2021 12:16

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter