Eric Houlley : "Faire reculer un sentiment d’abandon"

Eric Houlley, 3e vice-président de la Région en charge de la cohésion territoriale et des parcs, a pour objectif l’aménagement et le développement équilibré des territoires. Explications.

Quelles sont vos priorités pour la Bourgogne-Franche-Comté ?
Tous mes choix sont tournés vers les territoires qui cumulent des difficultés : les quartiers d’habitat social dans 27 villes de notre Région, les coeurs de bourgs essentiels pour la vitalité des espaces éloignés des principaux centres urbains et l’hyper ruralité pour laquelle nous devons mettre en place des actions permettant de faire reculer un sentiment d’abandon. C’est ce dernier point qui mobilisera l’essentiel de mon engagement régional durant la deuxième partie de ce mandat. A ces actions prioritaires de solidarité, j’ajoute un travail territorial prospectif pluridimensionnel : renforcer les coopérations urbaines en particulier le long de l’axe Rhin-Rhône et mieux valoriser nos Parcs naturels régionaux, symboles d’une qualité de vie remarquable dans cette région.

Comment la Région agit-elle ?
D’abord sur le soutien aux investissements locaux pour encourager les projets d’équipement les plus structurants (contrats CAP), requalifier les espaces publics des centralités intermédiaires et améliorer les conditions d’existence quotidienne des habitants des zones urbaines sensibles. Elles reposent ensuite sur le soutien aux dynamiques enclenchées par les acteurs de terrain : agents de développement local, groupes participatifs ou associations. Enfin, l’élaboration du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, dont j’ai la responsabilité politique, offre l’opportunité de mieux définir l’identité de la région fusionnée tout en imaginant son avenir à moyen terme.

Plusieurs contrats « Cap Territoire » ont été signés ou vont l’être…
Ces contrats sont élaborés avec tous les territoires organisés de Bourgogne-Franche-Comté. Ils s’appuient sur un projet défini par les acteurs locaux, base indispensable du contrat conclu avec la Région. Les intercommunalités de projet (Métropole, Agglomération, Communauté urbaine ou PETR) identifient et sélectionnent leurs meilleurs projets, cohérents avec leur priorité stratégique choisie.

Quels sont leurs objectifs ?
Notre politique contractuelle reconnait pleinement la diversité des territoires. Chacun d’entre eux doit définir son axe principal de développement. Le dispositif « Cap territoire » permet alors à la Région de soutenir à la fois l’ingénierie de projet et les investissements locaux prioritaires de façon cohérente.

La Région consacre 90 millions d’euros aux contrats "Cap Territoire", avec des mécanismes de répartition prenant en considération les fragilités locales : enclavement, reconversion industrielle…

Eric Houlley, 3e vice-président de la Région en charge de la cohésion territoriale et des parcs
Signature du contrat de développement métropolitain entre la Région Bourgogne-Franche-Comté et le Grand Besançon, lundi 12 novembre 2018 - Crédit Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

L’enseignement supérieur, au cœur du contrat métropolitain …

Lire l'article
15 nov 2018
Assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, vendredi 12 octobre 2018

Une Région à l’écoute du territoire

Lire l'article
16 oct 2018
Foule - Crédit photo Fotolia

Votre avis nous intéresse !

Lire l'article
1 oct 2018
Toute l'actualité
Article du 17/10/2018 15:57, modifié le 13/11/2018 06:21

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter