Budget : la Région renforce sa section investissements

Réunis en assemblée plénière, les élus régionaux ont débattu des orientations budgétaires 2019. Le budget, lui, sera voté les 13 et 14 décembre 2018.

« Ce sont des orientations budgétaires de mi-mandat, ce n’est pas neutre ! » Marie-Guite Dufay présentait jeudi 15 novembre les grandes lignes du budget régional 2019, qui sera voté les 13 et 14 décembre prochain. Un budget structuré autour de trois grands items. Le pouvoir d’achat, en premier lieu. La Région va en effet tenir ses engagements en validant la gratuité des transports scolaires sur l’ensemble du territoire régional : « dans l’Yonne et dans la Nièvre, une famille avec trois enfants va gagner entre 250 et 300 € de pouvoir d’achat » s’est félicité Michel Neugnot, Vice-Président en charge des finances et des transports. La Région va par ailleurs renforcer sa politique de tarification sociale dans les lycées, étoffer l’offre des lignes de bus à 1.5€, et maintenir une tarification TER attractive.

Près de 500 M d’€ d’investissements
L’autre grand item avancé par la Présidente de Région : mettre ces orientations budgétaires aux services des grandes transitions : écologiques et numériques. « On se met en situation d’accélérer, et nous allons renforcer l’éco-conditionnalité dans les dispositifs d’aides de la Région ». Autrement-dit, la Région imposera de plus en plus l’éco-construction et les projets de rénovation respectueux de l’environnement. En matière de transport, la Région va également appliquer ce principe, en proposant fin 2019 un système de covoiturage organisé dans tous les territoires de la Région où il n’y a ni train, ni bus. Et enfin dernier item : le renforcement des investissements. Après les 406 M d’€ investis en 2018, la Région va porter ses investissements à 490 M d’€ en 2019. Elle portera ses principaux efforts dans la rénovation des lycées, dans le renouvellement du matériel ferroviaire et des infrastructures routières et ferroviaires, dans le soutien renforcé aux territoires et notamment avec les grandes agglomérations régionales, ou encore dans la poursuite des investissements pour le Très Haut Débit.

Assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, jeudi 15 novembre 2018 - Crédit Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

Zoom sur...

Parmi les 26 rapports soumis à l’assemblée, nous avons retenu :

Les élus ont validé une aide de 1,37 M d’€ pour financer deux stations hydrogène à Auxerre et à Dole. Ils ont également inscrit au contrat de plan Etat-Région l’expérimentation d’un train hydrogène sur le tronçon Auxerre / Laroche-Migennes. « La Bourgogne-Franche-Comté peut être un laboratoire national en la matière » s’est félicité Marie-Guite Dufay.

Un appel à projets « équipements pédagogiques et numériques 2019 » et un autre « vie étudiante 2019 ». Les élus ont validé à l’unanimité le lancement de ces deux appels à projets qui s’adressent établissements d’enseignement supérieur et au CROUS.

Dossiers à retirer à partir du 3 décembre 2018 ici.

Pays Puisaye Forterre, Auxois Morvan, Pays Lédonien, Vosges Saônoises, Mâconnais sud Bourgogne et Pays Tonnerrois : ce sont 10,2 M d’€ d’aide régionale qui ont été votés pour développer les projets structurants de ces six territoires.

100,50 € l’abonnement mensuel pour un Dole–Dijon (soit 2,39 € le trajet), ou encore 49,50 € pour un Montbéliard-Belfort (soit 1,18 € le trajet). Des tarifs hyper attractifs qui doivent contribuer à favoriser l’utilisation du train au détriment de la voiture individuelle pour les déplacements quotidiens. A noter que les élus ont également validé un « engagement ponctualité », permettant d’indemniser les usagers en cas de retard.

En validant un avenant au contrat de plan Etat-Région, les élus régionaux ont surtout consolidé les lignes ferroviaires actuelles. Trois lignes vont notamment bénéficier de crédits supplémentaires : la ligne des horlogers (Doubs), la ligne des hirondelles (Jura) et la ligne Lure-Epinal. La Région va par ailleurs accélérer sur la mise en accessibilité des gares, en passant le budget de 43 à 78 M d’€ pour des réalisations jusqu’en 2024.

10 M d’€, dont 5 M d’€ d’aides directes. Telle est l’enveloppe que les élus ont débloqué pour venir en aide aux éleveurs, durement touchés cet été par la sécheresse : « Cela représentera 300 € pour une petite exploitation, et plus de 1 000 € pour les gros GAEC » a justifié Sophie Fonquernie, vice-présidente en charge de l’agriculture. « C’est un geste fort, une main tendue pour leur dire de tenir bon cet hiver, car nous avons besoin d’eux. » Une décision adoptée à l’unanimité.

« Les inégalités tendent à se réduire, mais elles persistent ». Laetitia Martinez a présenté le rapport 2018 sur les égalités femmes/hommes : « un sujet qui doit tous nous préoccuper ». La conseillère régionale a évoqué 15 pistes d’actions pour sensibiliser la population en 2019, avec notamment un « Printemps de l’égalité femmes/hommes » de mars à juin 2019.

Comme chaque année, l’assemblée a notifié le rapport de développement durable de la collectivité. Un rapport qui confirme la totale cohérence de la stratégie de mandat de la Région avec les principes du développement durable. Parmi les principales actions initiées entre mi-2017 et mi-2018, citons la création d’un service public de l’efficacité énergétique (SPEE), la tarification unifiée et solidaire des TER, le financement de classes environnement profitant à 10 673 élèves, ou encore la relocalisation des achats alimentaires des lycées dans l’objectif de 50% de produits locaux dont 20% de bio d’ici 2020 dans les assiettes des lycéens.

L’assemblée plénière consacrée au budget régional 2019 à su…

Lire l'article
11 déc 2018

Assemblée plénière à suivre en direct

Lire l'article
12 nov 2018

Assemblées plénières en vidéos

Lire l'article
8 nov 2018
Toute l'actualité
Article du 20/11/2018 10:19, modifié le 27/11/2018 11:51

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter