Beaune lève le voile sur la cité des vins

21 Côte d’or

Dimanche 17 novembre 2019, élus et partenaires* ont lancé le projet de construction de la cité des vins et des climats de Bourgogne. Exit le musée classique : la cité sera construite sur trois sites (Beaune, Chablis, Mâcon) et invitera à vivre une expérience inoubliable.

Un peu plus de 18 mois : c'est le temps qu'il faudra patienter pour voir s’ériger, chez nous en Bourgogne-Franche-Comté, non pas un, mais trois bâtiments dédiés à la promotion des vins de Bourgogne. Initiée par le Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne, la cité des vins et des climats de Bourgogne prévoit en effet la construction d’un premier bâtiment à Beaune, et de deux autres à Chablis et à Mâcon. Un véritable projet culturel et touristique dédié à la découverte de la Bourgogne, de ses vins et de son patrimoine. Chaque site proposera des parcours de visite pour explorer la mosaïque des paysages et des terroirs, les Climats, le travail de la vigne, la vinification, les arômes et la diversité des vins de Bourgogne. On y trouvera également des ateliers dégustation, des formations, des expériences multi-sensorielles, un bar de découverte des accords mets et vins…

Un bâtiment en forme de vrille de vigne
Dimanche 17 novembre 2019, le voile a été levé sur la cité qui verra le jour à Beaune. Élus et partenaires se sont retrouvés, à l'occasion de la 159e édition de la vente des vins des hospices de Beaune, sur le futur site qui accueillera le bâtiment-paysage culminant à 21 mètres. Un ouvrage innovant, inspiré de la vrille de la vigne, et imaginé par l'architecte lyonnaise Emmanuelle Andreani : « On est allé chercher dans les racines de cette terre toute la symbolique et le sens de la vigne. Cette vrille, c'est ce petit végétal qui  grandit, qui vient s'enrouler et qui devient de plus en plus dure, pour devenir un bois hyper résistant au temps. La structure du bâtiment raconte ce terroir. »
C'est l'entreprise Rougeot, située dans le village voisin de Meursault, qui a été choisie pour réaliser le cité beaunoise. Coût de l’opération : 13,5 millions d'euros. La Région en sera le financeur majeur, en apportant 2,5 millions d'euros : « On croit beaucoup dans l'œnotourisme, avance Patrick Ayache, vice-président en charge du tourisme. On a de vraies pépites dans ce domaine sur notre territoire. Mais il nous manquait un emblème. Cette cité peut devenir cet emblème qui va nous permettre de renforcer considérablement notre potentiel d’accueil touristique. » L'objectif de fréquentation annuel a été chiffré à 120 000 visiteurs. Inauguration prévue fin 2021.

* La Ville de Beaune, la Communauté d’Agglomération Beaune Cote & Sud, le Département de la Côte d’Or, la Région Bourgogne-Franche-Comté, l’association des climats du vignoble de Bourgogne, le Pays Beaunois, le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne, les entreprises Rougeot et Siz-ix architectes.

Une cité dans le Jura ?

Le Jura accueillera-t-il la quatrième cité des vins de Bourgogne-Franche-Comté ? Le projet est en tous cas à l’étude. Porté par le groupement que représentent le Pays Lédonien et la communauté de communes Arbois, Poligny, Salins Cœur du Jura, aux côtés du Comité Interprofessionnel des Vins du Jura (CIVJ), il pourrait être déclenché dès 2020 : « J’espère vraiment que ça aboutira, déclare Patrick Ayache. Ce serait une belle complémentarité avec les trois cités bourguignonnes et nous conforterait dans notre ambition de faire de la Bourgogne-Franche-Comté, la première destination française d’œnotourisme. » Lors de la commission permanente du 27 septembre dernier, les élus régionaux ont voté une enveloppe de 20 000 €, correspondant au cofinancement d’une étude sur le sujet. A suivre…

Percée du vin jaune - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

Aidez la Bourgogne-Franche-Comté à devenir plus attractive

Lire l'article
3 déc 2019
Les 25 membres du jury régional ont visité 47 communes entre le 23 juillet et le 1er août - Crédit photo Raphaël Helle

Fleurissement : 60 ans et toujours vert !

Lire l'article
22 oct 2019
Le contrat de station 2018-2023 positionne le lac des Settons comme la station touristique familiale du réseau des lacs du Morvan - © Alain Doire / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Des contrats de station pour améliorer l’offre touristique

Lire l'article
9 juil 2019
Toute l'actualité
Article du 20/11/2019 10:48, modifié le 21/11/2019 15:37

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter