Céline Houde : "Au départ, nous étions deux : moi et le camion à pizza"

58 Nièvre

Depuis qu’elle a transformé le potager familial en une « vraie » ferme, Céline Houde n’a pas seulement revu son plan de carrière : elle a ancré son projet dans le tissu local et redonné des couleurs à un petit coin de Morvan.

Direction Alligny-en-Morvan où Céline Houde, jeune maraichère, a pris ses quartiers. À la Ferme du Bouéjo, elle cultive une cinquantaine de légumes bio et fait germer les idées… Botaniste de métier, elle s’est recentrée sur la terre à l’aube de ses 40 ans. « Avec le potager familial, nous étions autonomes en légumes depuis plusieurs années déjà. Nous avons eu une fille et s’est alors posée la question de l’alimentation, notamment à la cantine. J’ai réalisé que restauration collective et approvisionnement local et bio n’allaient pas forcément de pair ! ». Le prétexte pour changer de vie était tout trouvé. Céline Houde trouve un terrain libre proche de chez elle, enchaine les formations techniques, notamment auprès de BioBourgogne, et se rapproche des collectivités : « J’ai, dès le départ, rencontré le maire du village pour lui présenter ma démarche. Il était partant, à la condition que le tarif de la cantine ne s’envole pas… C’était donc à moi d’adapter mes prix pour que le bio et le local soient accessibles au plus grand nombre ». Après un été passé à préparer le sol, les cantinières du village ont enfin pu préparer les légumes cultivés en douceur par Céline, pour la première fois, à l’automne dernier. Comme les circuits courts sont au coeur de son projet, elle a aussi choisi de s’installer sur la place d’Aligny, tous les vendredis soir. « Au départ, nous étions deux : moi et le camion à pizza ! En quelques semaines, ça s’est transformé en un véritable point de ralliement pour les producteurs du coin ! ». Avec une apicultrice, un boucher-charcutier-traiteur, un micro-brasseur, des artisans locaux et bientôt un fromager, son point de vente improvisé est devenu un marché local incontournable.

Faire renaître des variétés oubliées
Derrière la ferme de Céline Houde, se cache aussi l’envie de faire renaitre des variétés oubliées et notamment le bouéjo, un haricot morvandiau. Autrefois fréquent dans le Morvan, il a peu à peu disparu des étals et des potagers… Du moins jusqu’à ce que Eric Fedoroff, le compagnon de Céline, hérite d’un petit stock de semences offert à ce jardinier passionné par une famille du hameau des Ventes à Saint-Didier en Côte-d’Or. C’est la renaissance ! Le petit haricot du bouéjo est sauvé et fin prêt à reconquérir le coeur des habitants de la région. Il a même donné son nom à cette ferme bio prometteuse et inspirée…

L’agroforesterie associe la plantation d’arbres aux cultures ou à l’élevage - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté

L’arbre, meilleur allié des agriculteurs ?

Lire l'article
23 sep 2020
Food truck du GPPR - Photo David Cesbron

Gastronomie : ça roule pour les produits régionaux !

Lire l'article
7 sep 2020
Crédit AdobeStock

Job étudiant : après le confinement, l’été aux champs

Lire l'article
20 mai 2020
Toute l'actualité
Article du 17/06/2020 10:42, modifié le 19/06/2020 09:09

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter