Une Région à l’écoute du territoire

La décision modificative et les dossiers d’aménagement du territoire étaient à l’ordre du jour de l’Assemblée plénière du 12 octobre 2018. La sécheresse figurait aussi au cœur des débats.

« La responsabilité, c’est de préparer l’avenir, et c’est ce que nous faisons avec cette décision modificative du budget », a affirmé Marie-Guite Dufay dans son propos liminaire. Ce projet de décision modificative permet une réduction de l’emprunt d’équilibre, ainsi ramené à 121,5 millions d’euros. Les élus ont d’ailleurs votés plus de 40 millions d’euros dans le cadre du contrat de développement métropolitain du Grand Besançon et près de 20 millions d’euros pour le contrat de développement métropolitain de la communauté urbaine du Creusot Montceau. Côté transports, la Région a débloqué 58 millions d’euros pour accélérer la mise en 2x2 voies sur la route Centre Europe Atlantique (RCEA) sur la période 2019-2023.

Urgence sécheresse

« Dès les premiers signes de sécheresse, au début du mois d’août, Sophie Fonquernie est allée sur le terrain, dans les exploitations. J’ai moi-même appelé tous les présidents de Départements avec la volonté de construire une démarche solidaire, unie », a confié la présidente de la Région. 10 millions d’euros d’aides ont ainsi été débloqués pour les agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté. Un travail en collaboration avec l’Etat a ainsi été mené en septembre pour objectiver les dégâts et réfléchir au cadre d’intervention possible. Sur ces 10 millions d’euros, 5 millions seront pris sur la décision modificative du budget pour être versés en aides directes. Concernant les 5 autres millions d’euros, la moitié sera investie par la Région et inscrite dans le budget primitif 2019 et les Départements se partageront le solde restant.

Sept citoyens ont profité de cette assemblée plénière pour présenter aux élus l’avis qu’ils ont remis suite aux journées citoyennes des 5 et 6 juillet et 22 septembre 2018. Organisées par la Région en lien avec la Maison de l’Europe en Bourgogne-Franche-Comté, ces journées étaient l’occasion, pour une cinquantaine d'habitants tirés au sort et volontaires, de se questionner : l’Europe est-elle toujours une bonne idée ? « Ces citoyens se sont impliqués dans le processus participatif que nous avons mis en place au niveau de l’Europe », a confié Marie-Guite Dufay avant d’interrompre la séance pendant 15 minutes pour leur donner la parole. « Ces journées citoyennes permettre à des habitants tirés au sort de débattre et de se forger une opinion, pour ensuite rendre un avis. C’est une manière, à l’échelle d’une Région, de faire de la démocratie participative ».

L’assemblée plénière consacrée au budget régional 2019 à su…

Lire l'article
11 déc 2018

Label villes et villages fleuris 2018 : le palmarès

Lire l'article
28 nov 2018

La Nièvre : « Loin des yeux, mais près du cœur »

Lire l'article
26 nov 2018
Toute l'actualité
Article du 16/10/2018 10:16, modifié le 27/11/2018 11:51

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter