Après les « retrouvailles », le travail

Du jaune et noir partout : mercredi 2 mars, c’était la journée spéciale Bourgogne-Franche-Comté au salon de l’agriculture, le salon des « retrouvailles ». L’occasion pour Marie-Guite Dufay, Présidente de Région, de rencontrer les agriculteurs et de leur adresser des messages forts.

« Sidération, transition, coopération : ce sont les trois mots qui résonnent sur cette édition 2022 du salon de l’agriculture, un rendez-vous que je prends très très au sérieux. » Privée de tribune l’an dernier pour cause de crise sanitaire, Marie-Guite Dufay est apparue plus offensive que jamais. Mercredi 2 mars, la Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a tenu un discours de plus d’un quart d’heure devant une assemblée constituée d’éleveurs, de producteurs, de professionnels du milieu agricole et d’élus, à l’occasion de la journée spéciale Bourgogne-Franche-Comté.

La sidération trouve évidemment sa source au regard de la situation géopolitique internationale : « Nous devrions être à la fête avec la sortie de crise du COVID. Mais voilà que la guerre éclate à nos frontières » regrette Marie-Guite Dufay, qui a rappelé que la Russie et l’Ukraine font partie des pays dans le Top 10 avec qui la France coopère sur les questions agricoles.

La cause agricole : une priorité
Sur la partie transition, la présidente retrouve le sourire : « J’ai plein de choses à vous montrer ! » Renouvelée pour sept ans il y a huit mois, la majorité régionale a fait de la cause agricole une priorité. La Région a déjà obtenu d’avantage d’aides de la part de l’Europe sur les crédits FEADER : « C’est bien, mais ce n’est pas encore suffisant ; alors on va ajouter 30 millions d’euros de plus sur nos fonds propres », promet Marie-Guite Dufay. Des crédits qui permettront de réaliser encore d’avantage d’audits énergétiques, de soutenir plus durablement la filière bio « qui traverse une période de doutes » ou encore pour développer les projets d’installation des jeunes agriculteurs. Dans les lycées, la Région va pousser encore plus pour accompagner les intendants des cantines : « On veut arriver à 75 % de produits locaux ou bio dans les assiettes de nos lycéens » promet Marie-Guite Dufay.

Transition toujours, Marie-Guite Dufay annonce la création prochaine d’une marque régionale juste et local, « pour que l’on ne me dise plus qu’un quart des producteurs de viande sont dans la misère noire. »

Intervention de Marie-Guite Dufay, présidente de la Région

En matière de coopération, Marie-Guite Dufay en appelle à la solidarité et à l’entraide : « Aujourd’hui, j’ai deux gros soucis : la filière automobile, menacée de disparaître, ni plus, ni moins ; et l’élevage allaitant. Sur ces deux sujets, nous mettrons les moyens nécessaires et à la mesure des enjeux. » Avant de conclure, sur le même ton : « Sidération, transition, coopération, vous avez compris qu’il y a aussi DE-TER-MI-NA-TION. »

De joyeuses retrouvailles

Mardi 1er mars, la Région avait convié les journalistes parisiens à venir découvrir notre riche patrimoine gastronomique. L'occasion de leur faire découvrir de nouvelles saveurs, parfois déroutantes. Leur TOP 5, en vidéo :

La soirée 100 % Bourgogne-Franche-Comté
Usages numériques innovants - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Christophe Bidal

L’Europe lance 6 appels à projets en Bourgogne-Franche-Comté

Lire l'article
28 oct 2022
Quand on est élue, il faut savoir tout faire ! Y compris manière la bêche : Océane Charret-Godard a contribué à la plantation de la haie bocagère du lycée La Brosse - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Xavier Ducordeaux

Journée verte dans l’Yonne

Lire l'article
5 oct 2022
Service Tournesol lancé par la Région Bourgogne-Franche-Comté en mai 2019

Tournesol, tourné vers les agriculteurs

Lire l'article
27 sep 2022
Toute l'actualité
Article du 02/03/2022 15:14, modifié le 02/03/2022 17:06

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter