Emploi

L’économie a été lourdement impactée par la crise liée au COVID-19. Ses conséquences sur l’emploi et l’activité économique, touchent de nombreux secteurs. Les incertitudes sur l’avenir complexifient la situation des entreprises. La crise pointe aussi certaines limites du modèle économique global actuel, et notamment sa dépendance forte vis-à-vis de l’extérieur.

Le plan d’accélération de l’investissement vise à accompagner la reprise de l’économie et à endiguer l’accroissement du chômage, en accélérant la transition vers une économie décarbonée, plus respectueuse de l’environnement et du développement durable.

  • 25 mesures du plan d’accélération sont dédiées à soutenir les acteurs locaux de l’économie et de l’emploi
  • 113.45 M€ d’investissement régional

Cinq axes majeurs

  • en matière de formation professionnelle : la mise en œuvre d’une feuille de route complémentaire au plan d’accélération ;
  • le soutien aux acteurs économiques et filières locaux, notamment à travers la consolidation et la relocalisation d’activités et d’entreprises et l’accélération de projets innovants ;
  • la consolidation de l’économie de proximité et de l’économie sociale et solidaire, en tant que solutions concrètes de développement d’activités ;
  • l’accompagnement des acteurs touristiques, pour le développement d’un tourisme social et durable ;
  • la modernisation des locaux et des équipements de la formation, afin d’améliorer les conditions d’étude et de vie des apprenants.

Face à la crise, les entreprises et les territoires malmenés se sont réorganisés et adaptés. La crise engendre des transformations majeures, y compris au niveau des ressources humaines. Elles doivent aujourd’hui s’appuyer sur de nouvelles compétences, notamment numériques, écologiques, énergétiques. Adapter rapidement les compétences des salariés, des jeunes, des demandeurs d’emploi de notre territoire est un enjeu crucial pour la reprise et la relance de notre économie régionale.
Dans ce contexte, en complémentarité du plan d’investissement de 435 M€, la Région se fixe une feuille de route qui témoigne de son investissement dans l’humain autour de trois axes :

  • l'adaptation des compétences aux besoins émergents pour accompagner les entreprises et les acteurs locaux vers l’économie de demain,
  • l’adaptation de ses priorités de formation en direction des plus vulnérables, et notamment des jeunes, en cohérence avec le plan de l’État,
  • la veille et l’expérimentation pour favoriser les innovations sociales.

Pour accompagner cette logique, la Région a décidé de s’engager dans le « Plan de relance PRIC+ » qui réserve une dotation de 29,162 M€ supplémentaires pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au-delà des montants initialement accordés. Objectif : financer 4 166 parcours supplémentaires, notamment à destination des jeunes. La Région va également mobiliser 10 M€ sur financement européen (FSE), pour des actions de formation professionnelle.

L’enjeu du plan d’accélération de l’investissement régional sur le plan économique est triple:
      1. inverser les prévisions négatives,
      2. restaurer la confiance,
      3. construire des réponses opérationnelles.

La Région s’engage à consolider les entreprises de son territoire, à travers plusieurs mesures d’ampleur :

  • la création d’un « fonds de relocalisation » de 20 M€ pour financer des investissements massifs en faveur de la transition écologique,
  • le renforcement des outils de fonds propres et de garantie ainsi que le capital des SEM immobilières, pour faciliter les projets des entreprises : 8 M€,
  • la construction d’un fonds d’investissement pour les entreprises de l’agroalimentaire afin de maintenir les centres de décision en région : 3,5 M€,
  • financer les projets hydrogènes matures en matière d’innovation, de recherche et d’expérimentation : 10 M€,
  • le traitement des friches industrielles et commerciales, éviter l’étalement urbain et l’artificialisation des terres agricoles : 10 M€.

En Bourgogne-Franche-Comté, 95% des entreprises ont moins de 10 salariés et près de 70% de ces entreprises n’en n’ont pas. À ces entreprises, il faut ajouter les structures de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives et entreprises sociales), qui proposent des solutions concrètes de développement économique local, indissociables de la transition écologique et énergétique.
Pour ces entreprises, le plan d’accélération prévoit :

  • un fonds régional de soutien pour les investissements économiques de proximité de 10 M€,
  • un soutien à la commercialisation en vente directe des productions régionales de 1,5 M€,
  • une accélération des investissements dans l’économie sociale et solidaire de 6 M€.

Durement touché, le secteur touristique a besoin d’être accompagné. Outre son action en faveur du tourisme durable, la Région intervient pour :

  • accompagnement du tourisme social (centres et villages vacances) : 4 M€,
  • accompagnement de l’hébergement et des structures touristiques : 19 M€.

L’épidémie de COVID-19 a obligé les établissements d’enseignement supérieur à s’adapter aux mesures sanitaires nécessaires à la protection des apprenants et des personnels. De nouveaux besoins ont émergé pour répondre aux enjeux de la formation à distance, des modalités d’examens, des conditions d’hébergement et de mobilité, etc. Dans le cadre de son plan d’accélération, la Région choisit de maintenir ses chantiers de réhabilitation et de rénovation. L’ensemble des mesures, outre l’amélioration de la qualité de vie et d’apprentissage, doivent permettre de soutenir la reprise et de renforcer l’activité du secteur des bâtiments et des travaux publics.

  •  Rénovation de résidences étudiantes à Besançon, Cluny et Dijon : 1,2 M€,
  • Aménagement de campus territoriaux à Auxerre, Le Creusot, Chalon-sur-Saône et Nevers : 1 M€,
  • Rénovation du CFA École des Métiers à Longvic et de l’Institut de Formation de Soins Infirmiers d’Auxerre : 8,25 M€,
  • Rénovation du Centre régional d’éducation physique et sportive (CREPS) de Dijon : 11 M€.
Plan de relance export - DR

Pour la relance, pensez export !

Lire l'article
23 oct 2020
L’Etat investit 20 millions d’euros pour soutenir l’industrie en Bourgogne-Franche-Comté

L’Etat investit 20 millions d’euros pour soutenir l’industr…

Lire l'article
16 oct 2020

Face à la crise, la Région accélère

Lire l'article
12 oct 2020
Toute l'actualité

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter