14 PME s’apprêtent à décoller, pied au plancher

La Région et Bpifrance ont donné mercredi 28 septembre 2022 le coup d’envoi de la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté. Ce programme d'accompagnement personnalisé d’une durée de vingt-quatre mois compte quatorze nouvelles PME à fort potentiel.

Les 14 entreprises de la promotion 2022 : Befor (89), Groupe Bouillier (39), Cyrus (58), Demain (39), Fluidexpert (71), Japy Tech (21), Javey (70), Raoul Monnot (21), Myral (21), Pépinières Naudet (21), Profil C (39), Etablissements Stocker (21), Thierry SAS (39), TPGEO (71). Photo : Xavier Ducordeaux, Région Bourgogne-Franche-Comté

Pour elles, tout va bien : les carnets de commandes sont plutôt bien garnis, et leur trajectoire de croissance annuelle avoisine les 40 % ces deux dernières années. Elles vont pourtant faire l’objet d’un accompagnement très poussé de la part de Bpifrance et de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Elles, ce sont les 14 PME sélectionnées et triées sur le volet pour intégrer la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté. Comme son nom l’indique, cet accélérateur a pour objectif d’aider les entreprises à grandir encore plus vite : « l’idée, c’est de les faire passer de PME à ETI* » explique Marc Auloge, directeur Bpifrance Bourgogne-Franche-Comté.

Un programme sur 24 mois
Pour cela, chaque dirigeant va bénéficier d’un parcours d’accompagnement intensif sur 24 mois, incluant du conseil sur mesure et un parcours de 8 séminaires de formation collective dispensé par HEC Paris. Pour commencer, Bpifrance va s’atteler à élaborer un diagnostic 360 ° de chaque entreprise : « ça va gratter un peu ! » promet Bruno Rogowski, directeur de l’école de l’accompagnement Bpifrance. De la stratégie commerciale à l’organisation RH en passant par l’international, la croissance externe, le développement commercial ou la transformation digitale, ce sont une dizaine d’items qui sont passés au crible du diagnostic.

Mathieu Thierry pilote aujourd’hui l’entreprise familiale Thierry SAS, basée à Morbier (39). Il fait partie de la troisième promotion de l’accélérateur Bourgogne-Franche-Comté. Photo : Xavier Ducordeaux, Région Bourgogne-Franche-Comté

Pour le dirigeant d’entreprise, c’est presque un retour sur les bancs de l’école qui lui est promis. Mathieu Thierry, directeur général de la manufacture Thierry (Morbier, Jura, 150 salariés), fera partie de la promotion 2022/2024. Le fabriquant de lunettes pour des marques de luxe veut jouer le jeu et se dit prêt à remettre ses méthodes de direction en question : « On va forcément aller dans des zones qui ne seront pas très confortables, mais c’est indispensable pour aller de l’avant. Mon papa a su le faire par le passé, c’est d’autant plus vrai aujourd’hui avec un monde qui change très rapidement. »

Arnaud Marthey, à gauche, aux côtés de Marc Auloge : Région Bourgogne-Franche-Comté et BPI France se sont associés pour co-financer le programme Accélérateur Bourgogne-Franche-Comté. Photo : Xavier Ducordeaux, Région Bourgogne-Franche-Comté

L’accélérateur est financé à hauteur de 30 000 € par la Région Bourgogne-Franche-Comté et Bpifrance. Le reste à charge pour l’entreprise est de 38 000 € : « La Région vient régulièrement en aide aux entreprises en difficulté, rappelle Arnaud Marthey, conseiller régional en charge de l’intelligence économique, de l’innovation et du transfert de technologie. On va ici à l’encontre de ce principe, pour révéler le potentiel de nos belles PME et qu’elles deviennent de véritables locomotives pour notre Région. »

* PME : Petite et Moyenne Entreprise (moins de 250 salariés, chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’€). ETI : Entreprise de taille intermédiaire (250 à 5 000 salariés, chiffres d’affaires inférieur à 1,5 milliard d’€)

Chez Rousseau, "C'est tout bénef" !

Pour lancer la troisième promotion de l’accélérateur Bourgogne-Franche-Comté, Bpifrance avait choisi de réunir ses 14 nouveaux « stagiaires » à Gevrey-Chambertin, chez Frédéric et Jean-Christophe Rousseau. Les deux frères dirigent la tonnellerie familiale (50 salariés, 10 millions d’€ de chiffre d’affaires). Frédéric faisait partie de la seconde promotion de l’Accélérateur. Pour le tonnelier, ces deux années passées sous la coupe de l’Accélérateur se conjuguent avec bonheur : « On avait envie de se secouer, de se réveiller. On avait des volontés de développement, mais quand tu es seul, c’est compliqué. Cet Accélérateur nous a permis de prendre de la hauteur. Avant, nous avions un comité de pilotage familial. Aujourd’hui, nous avons intégré des salariés. On a appris à déléguer, à faire d’avantage confiance. Si je pouvais recommencer, je recommencerais. Et je pense d’ailleurs que je recommencerai, dans un horizon assez court. »

Frédéric Rousseau a terminé son cursus de deux ans au sein de l’Accélérateur Bourgogne-Franche-Comté. Il l’assure : « Je signerais de suite pour embrayer sur deux années de plus si j’en avais la possibilité ! » Photo : Xavier Ducordeaux, Région Bourgogne-Franche-Comté.

Moto hydrogène h2k

Hydrogène : l’Europe est à Montbéliard

Lire l'article
9 nov 2022
Usages numériques innovants - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Christophe Bidal

L’Europe lance 6 appels à projets en Bourgogne-Franche-Comté

Lire l'article
28 oct 2022
FIMM (89, Yonne), lauréat des trophées éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté 2022 - Photo Région Xavier Ducordeaux

Des innovations bien pensées

Lire l'article
14 oct 2022
Toute l'actualité
Article du 28/09/2022 23:07, modifié le 28/09/2022 23:49

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter