La Suisse, un voisin privilégié

La Suisse et la Région Bourgogne-Franche-Comté entretiennent des relations privilégiées, qui leur permettent de coopérer dans de multiples domaines : le développement économique, la gestion de l’espace et des ressources naturelles, la mobilité et les transports, ainsi que la culture et le « vivre ensemble ». L’objectif est de développer encore ces liens, grâce à différents partenariats.

Si la Suisse est un partenaire privilégié, c’est incontestablement du fait de sa forte présence géographique : l’espace de coopération franco-suisse de l’Arc jurassien court le long d’une frontière de 230 km, qui borde les départements du Doubs, du Jura, du Territoire de Belfort et, par ailleurs, des cantons de Berne, Vaud, Neuchâtel et Jura. Soit au total près de 2 millions d’habitants ! 33 000 travailleurs frontaliers réalisent des liaisons pendulaires, chaque jour, qui exigent d’imaginer des solutions créatives et durables, afin de continuer à bénéficier de ce voisinage fructueux, tout en protégeant les ressources naturelles et le patrimoine. L’idée est aussi de conserver des liens forts en matière de recherche, économie, formation et culture.

La Conférence Transjurassienne (CTJ)

Instance principale de la coopération transfrontalière, la CTJ est coprésidée par la Région Bourgogne-Franche-Comté aux côtés de l’Etat (représenté par la Préfecture de région) et des cantons suisses. Elle fédère les institutions politiques et administratives de part et d’autre de la frontière et joue un rôle d’aiguillon, d’impulsion et d’accompagnement des projets menés. Les cantons suisses y sont représentés au sein de l’association « arcjurassien.ch » et, en miroir, la Région a créé « arcjurassien.fr », qui permet aux territoires côté français de se réunir régulièrement pour débattre et émettre des propositions, qui sont ensuite remontées à l’échelle de la CTJ. Ces instances sont des éléments structurants de la collaboration entre la Suisse et la Bourgogne-Franche-Comté.

Des enjeux d’avenir

Au sein de la CTJ, les membres initient des projets autour de quatre axes prioritaires essentiels dans le cadre de la coopération :

  • Le développement économique, avec l’amélioration des conditions de l’activité, le développement de l’économie présentielle (locale) et un soutien aux filières industrielles et techniques ;
  • Les mobilités et les échanges, avec le déploiement de solutions alternatives (auto-partage, covoiturage…) et le renforcement de l’offre de transports publics, en lien avec l’analyse des flux sur le territoire ;
  • La gestion de l’espace et des ressources naturelles, avec des solutions raisonnées et une valorisation commune du patrimoine naturel ;
  • Le vivre-ensemble, avec l’émergence d’un esprit de communauté franco-suisse, par l’offre culturelle, la mutualisation d’équipements sportifs, les échanges entre citoyens, etc. La CTJ a mis en œuvre un Fonds de soutien aux petits projets transfrontaliers (FPPT), destiné à accompagner les initiatives de renforcement du vivre-ensemble franco-suisse : événements culturels et sportifs, projets associatifs, manifestations etc. (hors champ Interreg).

Des outils facilitants

L’Observatoire statistique transfrontalier de l’arc jurassien (OSTAJ) est l’un des outils mis en place dans la cadre de la CTJ. Il collabore en partenariat avec l’INSEE et les services suisses de statistiques, et permet aux territoires franco-suisses d’obtenir des données importantes pour conforter ou au contraire rediriger certains projets. Ces données peuvent aussi faire émerger des besoins en lien direct avec les habitants. La Région pilote, par ailleurs, le programme européen Interreg France-Suisse, qui finance des projets de coopération entre pays, en mobilisant des fonds FEDER. Interreg apporte des soutiens précieux aux projets, en levant les éventuels freins financiers à leur concrétisation. Pour la période 2014-2020, les fonds s’élèvent à 66 millions d’euros et 50 millions de Francs suisses. Ils financent prioritairement les projets axés sur l’innovation, la protection des ressources et du patrimoine naturel, le transport durable et tout ce qui concourt à l’emploi et à la mobilité de la main d’œuvre.

La Bourgogne-Franche-Comté pense l’Europe de demain

Lire l'article
5 oct 2018

L’Europe est-elle toujours une bonne idée ?

Lire l'article
28 sep 2018
Toute l'actualité

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter