Le numérique au service de tous

La Région a organisé mardi 14 juin 2022 à la Maison régionale de l’innovation, à Dijon, une journée sur les usages numériques innovants.

Aujourd’hui, les usages numériques sont « au service des gens et des territoires », un enjeu abordé à la journée de rencontre organisée par la délégation de la transformation numérique de la Région ce 14 juin. Une centaine de représentants d’organismes publics et d’associations venus de l’ensemble du territoire ont pu échanger sur leurs projets.
Au programme, des témoignages, des échanges de bonnes pratiques, des retours d’expérience, des exemples de mutualisation, des collaborations entre acteurs du numériques, dans des secteurs aussi variés que la viniculture, l’éducatif, l’e-santé, la gastronomie, l’itinérance touristique ou l’environnement.
L’après-midi, des ateliers ont permis de poursuivre les échanges et de s’inspirer : collaborer et « embarquer »
les parties prenantes sur un projet commun, financer un projet en usages numériques. Et aussi découvrir le numérique en itinérance, prendre conscience de la sobriété numérique, tester une Micro-Folie.

 

 

 

Quelques projets soutenus par la Région

Véronique Chatard et Etienne Gabaud, association Le Lion d’or à Simandre (71)
« Simandre compte 1700 habitants. Notre association Le lion d’or, qui comprend 140 adhérents, a pris le nom de l’ancien hôtel des années 20 situé au centre du bourg. Dans ce tiers-lieu, nous avons voulu travailler avec les habitants. La Région nous a aidé à y créer un escape game : le scenario tournait autour du village, de l’ancienne salle de bal et ses banquets. Les premières collectes sonores effectuées dès 2015 avaient permis de recueillir les souvenirs des habitants, et notamment les anciens. Ces derniers nous ont dit "ça manque de jeunes !". Nous avons donc organisé plusieurs expositions qui ont rassemblé les habitants. L’association milite pour la permaculture. En 2017, l’idée d’un jardin partagé a émergé. Nous avons maintenant un petit conservatoire de semences de maïs avec 250 variétés. On se questionne beaucoup sur les usages et les enjeux du numérique : comment l’utilise-t-on au service de nos actions ? »

Lilian Bergerot et Sabr Yazzourh, association Ouverture Rencontre Evolution (ORE) à Quetigny (21)
« Notre association est à la base centrée sur le soutien scolaire. Nous avons créé un fablab* il y a un an et nous voulions lancer un jardin connecté, avec de l’aquaponie**. Les systèmes d’irrigation et de prévision météorologique sont liés à des capteurs agro météorologiques. L’alimentation des poissons se fait automatiquement. Nous avons bénéficié du soutien financier de la Région qui a déclenché un processus vertueux et amené d’autres aides pour financer un poste à l’association pour 18 mois. 10 élèves de BTS systèmes numériques, option informatique et réseaux, du lycée Saint-Joseph collaborent sur le jardin connecté. Nous souhaitons que d’autres acteurs profitent de notre expérience pour lancer leur propre projet. »

*Espace où on partage et échange ses connaissances ou ses savoir-faire sur un logiciel.
**Système qui unit la culture de plantes et
 l'élevage de poissons.

Stéphane Kirche, directeur du pôle ressources, matériel, innovation du groupement hospitalier Nord Saône-et-Loire Bresse Morvan
« Nous avons été soutenus par la Région sur le projet du soignant augmenté, né des leçons du Covid et de la volonté de développer la médecine prédictive et personnalisée. Nous avions une nécessité d’élasticité de nos organisations, selon la définition de l’OMS. Tous les patients n’étaient pas à accueillir dans les filières de soins critiques type réanimation, il était nécessaire de donner des outils aux services, et en particulier aux unités de médecine et de chirurgie pour sécuriser la prise en charge des patients lourds sans trop surcharger le travail et diminuer la charge mentale des équipes soignantes. Il y a un enjeu pour notre système de santé et nous sommes très observés sur le plan national. C’est une vision de l’hôpital de demain. »

Romain Deporte, AFP France handicap à Belfort
« Nous avons développé plusieurs projets autour de l’accès au numérique. Notre priorité, c’était d’éviter la rupture des droits des personnes avec la dématérialisation des services publiques et privés. On a constaté que les personnes en situation de handicap ont déjà, grâce au numérique, trouvé des solutions d’accessibilité qu’ils n’avaient pas avant l’apparition du numérique ! On a inversé le processus, les personnes en situation de handicap se sont mises au service des personnes valides : elles rencontrent les problèmes, trouvent et proposent plus facilement des solutions. La Région nous a permis d’investir dans du matériel et de créer des kits de sensibilisation à l’accessibilité numérique. Le réseau, la mise en lien et l’accompagnement de la Région dans nos projets sont un vrai plus. »

Patrick Molinoz, vice-président de la Région en charge du numérique - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Xavier Ducordeaux

Des chèques numériques pour les 16-25 ans

Lire l'article
28 juin 2022
Signature de la convention du Computer security incident response team (CSIRT) par Marie-Guite Dufay, présidente de Région, Emmanuel Naëgelen, directeur général adjoint de l’ANSSI, et Patrick Molinoz, vice-président de la Région, en présence de Fabien Sudry, préfet de Région, jeudi 24 février 2022 - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Edwige Prompt

Numérique : un centre d’urgence régional pour faire face au…

Lire l'article
24 fév 2022
Océane Charret-Godard remet les ordinateurs aux lycéens du lycée Le Castel (Dijon) - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Marie Souverbie

Précarité numérique : la Région prête 6 000 ordinateurs à s…

Lire l'article
20 oct 2021
Toute l'actualité
Article du 14/06/2022 16:02, modifié le 17/06/2022 15:28

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter