Consommation : la Région veut raccourcir les circuits

De la terre à l’assiette : le concept séduit de plus en plus, avec le développement des drives fermiers et autres magasins de producteurs. Pour accélérer le développement des projets sur tout le territoire, la Région lance une nouvelle aide.

Depuis début janvier, la Région propose une nouvelle aide pour développer la vente directe des productions régionales. Elle s’adresse aux agriculteurs, aux associations, aux PME ou aux collectivités qui souhaitent développer un système de commercialisation de produits locaux : création d’un drive fermier, mise en place d’un distributeur automatique de produits, création d’un magasin de producteurs, ouverture d’un site de vente en ligne, agrandissement d’un magasin…  Pour Sophie Fonquernie, vice-présidente en charge de l’agriculture, cette aide tombe à point nommé : « A une époque où la préservation de l’environnement et de ses ressources prend de l’importance dans les consciences, les circuits courts sont de plus en plus sollicités par les consommateurs. C’est du gagnant-gagnant : des produits sains et locaux pour le consommateur ; une meilleure rémunération pour le producteur. » La Région a débloqué une aide exceptionnelle de 1,5 millions d’€ pour ce dispositif, voté dans le cadre du plan accélération de l’investissement régional. Les porteurs de projets pourront obtenir jusqu’à 70 % de financement (pour l’acquisition de biens) et 50 % pour les projets immobiliers.

Un premier dossier, déposé dans le Jura
La fruitière des Coteaux de Seille, à Lavigny dans le Jura, a déposé le premier dossier : « Un dossier simple à faire, rapide : on n’a pas hésité » affirme Gabriel Paris, de la Fédération Régionale des Coopératives Laitières du Massif Jurassien, en charge du dossier. La fruitière jurassienne veut agrandir sa partie magasin, devenue trop étroite pour faire face à la demande : « La vente directe représente 50% du chiffre d’affaire de la fruitière. Ça marche très bien, mais tout est devenu trop petit. Le projet était dans les cartons depuis pas mal de temps, mais il a pris de l’épaisseur cet été, avec l’explosion des ventes au détail et l’afflux de touristes venus dans le Jura pour fuir les grandes destinations. »  Le projet est estimé à 800 000 € : « On pourrait obtenir 40% de subvention régionale, soit 300 000 € » espère Gabriel Paris, qui pourrait sortir de ses cartons d’autres projets : « la fruitière du temps Comté, à Pont du Navoy, veut réorganiser son magasin. Ça peut aussi rentrer dans le cadre de l’aide régionale ».

Calendrier
Le dépôt des dossiers de candidatures est possible depuis le 4 janvier et jusqu'au 31 décembre 2021.

Où trouver les informations ?
Les informations sont accessibles sur ce site de la Région en cliquant ici.

Vous avez des questions ?
Cyprina Jordan-Mazzoleni
Chargée de mission alimentation de proximité
Direction de l'agriculture et de la forêt
03 81 61 62 19
cyprina.jordan@bourgognefranchecomte.fr

A Vendenesses-les-Charolles (71), le magasin de producteur ne désemplit pas

Avec le départ à la retraite du boucher en octobre 2018, le village de Vendenesses-les-Charolles (650 habitants) a perdu plus qu’un commerce : un véritable lieu de vie, de rencontres. Sous l’impulsion de la mairie, les six agriculteurs de la commune choisissent alors de reprendre l’affaire, et de l’aménager en magasin de producteurs. Le Pré d’union charolais ouvre dès avril 2019, moins de 6 mois après la fermeture de la boucherie : « chaque producteur est maître de ses prix, de ses produits, explique Jean-Marc Bouchot, président de l’association ; on fait appel à des micro-entrepreneurs pour tenir la boutique la semaine. » Bœuf charolais, veau, agneau, porc fermier, volaille, poisson d’eau douce, fromages de chèvre … les produits deviennent vite incontournables pour les habitants de la région : « Il y a une énorme demande. On a doublé nos horaires d’ouverture, doublé notre chiffre d’affaire. » Jean-Marc est éleveur de charolaise. Aujourd’hui, la vente directe représente 40 % de ses volumes. C’est deux fois plus qu’avant. « On est en train de regarder pour développer en parallèle le commerce électronique, le click & collect. On regarde également s’il peut y avoir des opportunités pour créer un autre magasin dans une plus grande ville. » Deux idées de développement qui rentrent dans le cadre de l’appel à projets pour développer la vente directe des productions régionales

L’équipe du pré d’union charolais : « C’est aussi une superbe aventure humaine » se félicite Jean-Marc Bouchot, président de l’association

Abreuvement bétail - Photo David Cesbron

Aider l’agriculture à répondre au défi climatique

Lire l'article
3 mai 2021
Signature d’une charte d’engagement visant à conditionner les aides financières régionales aux entreprises à un respect de règles et engagements - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Les aides aux entreprises conditionnées à la signature d’un…

Lire l'article
9 mar 2021
: Une partie de l’équipe du SASTI – Photo © Région Bourgogne-Franche-Comté

Indépendants, mais pas seuls face aux problèmes

Lire l'article
19 fév 2021
Toute l'actualité
Article du 25/01/2021 08:48, modifié le 25/01/2021 10:41

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter