Urgence alimentaire : la Région, en renfort

C’est une évidence : la crise sanitaire et économique actuelle engendre une crise sociale et une paupérisation d’une partie de notre population. Les réseaux caritatifs font face à une forte demande. La Région a choisi de les soutenir, en leur attribuant 200 000 € de subventions exceptionnelles, votées en dehors du champ de compétence régional.

A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle ; alors que l’aide alimentaire relève du champ de compétence de l’État et des Départements, la Région a décidé de déroger à son règlement budgétaire et financier : la commission permanente du 18 décembre dernier a voté une enveloppe de 200 000 € pour soutenir les Banques alimentaires de Bourgogne-Franche-Comté, ainsi que les réseaux de solidarité : Restos du Cœur, Croix-Rouge et Secours populaire. Comme lors de la première vague de mars 2020, ces réseaux tournent aujourd’hui en surrégime : « On est à environ +10% de demandes d’aides alimentaires » confirme Claude Koesler, président du comité régional des Banques alimentaires de Bourgogne-Franche-Comté. Pour les trois Banques alimentaires et les sept antennes réparties sur le territoire régional, ce sont plus de produits, plus de livraisons, plus de kilomètres, plus de camions, plus de chauffeurs bénévoles… « Nous devons adapter nos structures, nos entrepôts, nos moyens de manutention, nos camions … Ces évolutions doivent aussi s’accompagner d’un effort important de formation tant des salariés que les bénévoles à qui on demande des compétences de plus en plus pointues. »

Trouver d’autres sources d’approvisionnement
Le modèle des banques alimentaires, basé sur la collecte des invendus dans les magasins et certaines industries agroalimentaires, ne suffit plus pour garantir un approvisionnement régulier en produits frais. Les Banques alimentaires n’ont pas d’autres choix que de mettre en place des partenariats pour trouver des sources nouvelles d’approvisionnement, notamment en produits locaux. L’aide de la Région (100 000 €) devrait être directement injectée dans l’économie locale : « Nous allons mettre en place un Fonds Régional d’Aide Alimentaire pour favoriser dans la durée les productions locales : viandes, céréales, fromages, légumes… et les distribuer au plus près des besoins. Nous souhaitons également rendre plus fluide les échanges de denrées entre les Banques alimentaires, afin de renforcer leur solidarité et diversifier les produits qu’elles distribuent » indique Claude Koesler. Les Banques alimentaires de Bourgogne-Franche-Comté envisagent également de moderniser leur parc de véhicules frigorifiques et d’engins de manutention.

Un don de 117 000 masques pour 15 associations humanitaires

Présents sur le terrain, les bénévoles des associations humanitaires ont besoin de se protéger, voire de protéger leurs bénéficiaires. Grâce à la mise en place de sa propre ligne de production de masques chirurgicaux, la Région va pouvoir distribuer 117 000 masques issus de son stock stratégique à 15 associations humanitaires (Emmaüs, Secours catholique, Secours populaire, Restos du cœur, Croix rouge, Banques alimentaires …)
Le montant total de ces subventions en nature est estimé à 23 452,66 €.

Ligne de production de masques chirurgicaux mise en place par la Région Bourgogne-Franche-Comté en 2020 - Photo DR
Ligne de production de masques chirurgicaux mise en place par la Région Bourgogne-Franche-Comté en 2020 - Photo DR

 

Tournée solidaire - Photo David Cesbron

Une opération gourmande pour soutenir les étudiants et les …

Lire l'article
29 avr 2021
Edoardo, étudiant et serveur dans un bar à Besançon - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Aide perte d’emploi étudiant : prolongations

Lire l'article
16 avr 2021
Visite du centre hospitalier de Mâcon le 29 mars 2021

Solidaires face à la crise sanitaire

Lire l'article
30 mar 2021
Toute l'actualité
Article du 22/12/2020 14:51, modifié le 22/12/2020 15:38

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter