Recrutement dans le nucléaire, la Région accélère !

À l’occasion de la semaine des métiers du nucléaire, et ce, jusqu’au 11 février, 30 événements sont organisés en Bourgogne-Franche-Comté pour faire connaître un secteur qui recrute et pour lequel les besoins n’ont jamais été aussi grands.

Lors de la semaine des métiers du nucléaire, l’accent a été mis sur le nombre conséquent de poste à pourvoir dans la filière tous secteurs confondus. Photo Océane Lavoustet

Chaudronnier, soudeur, tuyauteur... ça vous tente ? Alors n'hésitez plus à vous former. La Région Bourgogne-Franche-Comté s'engage aux côtés de la préfecture de Région pour promouvoir la filière du nucléaire.

12 000 postes à pourvoir en Bourgogne-Franche-Comté d’ici 10 ans

Marie-Guite Dufay croit au potentiel industriel de la région Bourgogne-Franche-Comté. Photo : Océane Lavoustet

Les entreprises du secteur de l’énergie sont confrontées à une demande de recrutement sans précédent. Souffrant d’un déficit d’attrait, la présidente de Région appelle à une « reconquête industrielle ». Pour pallier ces difficultés, une feuille de route sur les métiers du nucléaire sera annoncée en avril 2024.

Dans les prochaines années, 100 000 emplois supplémentaires pourraient être créés au niveau national, dont 12 000 à pourvoir rien qu’en Bourgogne-Franche-Comté d’ici 2030.

Marie-Guite Dufay a souligné le potentiel industriel de la région Bourgogne-Franche-Comté. Région, la plus industrielle de France, avec 1 salarié sur 5 qui travaille dans le secteur. « Le nucléaire est un secteur stratégique pour la reconquête de notre souveraineté énergétique. »

Un secteur porteur, puisqu'au total, ce sont 270 entreprises et 23 000 Bourguignons-Franc-Comtois, soit 10 % de l'emploi total de la filière nucléaire en France.

Attirer en Bourgogne-Franche-Comté pour embaucher

Mais pour pourvoir tous les postes, les seuls Bourguignons-Franc-Comtois ne suffiront pas. L’enjeu est de renforcer l’attractivité de la région et donner envie aux extérieurs de s’installer. À ce sujet, une vaste campagne d’attractivité et prospection va se lancer au deuxième semestre dans toute la France. « Il faut vendre notre région qui est belle, accessible, et qui reste industrielle et donc avec des emplois en nombre à pourvoir pour les hommes comme pour les femmes. »

Ne pas opposer nucléaire et énergie renouvelable

La Présidente de Région avait rendu visite à Framatome en 2019 pour évoquer le potentiel de la filière nucléaire. Photo : Vincent ARBELET.

Cependant, Marie-Guite Dufay, Présidente de Région a tenu à préciser : « Je n’oppose pas nucléaire et énergie renouvelable. Nous avons la chance de disposer ici d’un mix énergétique, ce qui n’empêche pas de pousser le développement des énergies renouvelables. Cela passe par les formations que la Région finance pour les demandeurs d’emploi. »

Un engouement grâce à des territoires particulièrement dynamiques sur le sujet et des entreprises qui contribuent à faire rayonner le secteur EDF, Framatome, GE sans compter les PME et les TPE qui ne cessent d'innover sur ce secteur.

Le but ? Faire que tous ensemble, nous puissions réenchanter l'industrie.

Marie-Guite Dufay, Présidente de Région, visite la startup bisontine Alpha Green, spécialisée dans la dépollution de moteurs thermiques - Photo Xavier Ducordeaux

Alpha Green s’attaque à la dépollution des poids lourds

Lire l'article
11 mar 2024
Souscription au nouveau fonds de capital-risque Cap création 6 piloté par UI Investissement, mercredi 6 mars 2024 - Xavier Ducordeaux

De nouveaux fonds pour accompagner les startups

Lire l'article
6 mar 2024
Formation en maintenance véhicules au lycée Hippolyte Fontaine à Dijon - Photo David Cesbron

CPRDFOP 2023-2028 : des engagements clairs pour l’orientati…

Lire l'article
27 fév 2024
Toute l'actualité
Article du 09/02/2024 16:00, modifié le 09/02/2024 16:35

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter